Alexandre de Juniac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alexandre de Juniac

alt=Description de l'image Alexandre de Juniac.jpg.
Naissance 10 novembre 1962 (52 ans)
Neuilly-sur-Seine, Drapeau de la France France
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Formation

Alexandre Begoügne de Juniac, né le 10 novembre 1962 à Neuilly-sur-Seine, est un chef d’entreprise français, actuel président-directeur général d'Air France-KLM.

Il fut directeur de cabinet de Christine Lagarde, ancienne ministre de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille qui a obtenu la noblesse sous le Premier Empire[1]., fils de l'ambassadeur Gontran de Juniac[2], il étudie au Lycée Pasteur puis entre à l'École polytechnique en 1981, puis à l'ENA (1988, promotion « Michel de Montaigne »). Il a notamment effectué une partie de ces études à la Harvard Business School.

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Auditeur au Conseil d'État en 1988, puis maître des requêtes en juillet 1991, il est secrétaire général adjoint du Conseil d'État de 1990 à 1993 [3].

Il est conseiller technique de 1993 à 1994, puis directeur adjoint, chargé des questions relatives à la communication au cabinet de Nicolas Sarkozy au ministère du Budget, Porte-parole du Gouvernement, de 1994 à 1995 [4]. Il est considéré comme un proche de Nicolas Sarkozy[1],[5].

Il devient directeur du plan et du développement de Thomson SA en 1995, puis directeur commercial de Sextant Avionique de 1997 à 1998 et directeur du groupement d'intérêt économique CNS Avionics, société commune entre Sextant Avionique et Dassault Électronique de 1998 à 2008 [6]. Il est secrétaire général adjoint d'octobre 1998 à 1999, puis secrétaire général de Thomson-CSF (devenue Thales en décembre 2000) de 1999 à 2004. Il devient alors directeur général adjoint de Thales chargé de la division systèmes aériens jusqu'en 2008, puis directeur général Asie, Afrique, Moyen-Orient et Amérique latine de Thales jusqu'en juin 2009 [7].

De 2009 à 2011, il est le directeur de cabinet de Christine Lagarde, ministre de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi [8].

Président-directeur général d'Air France de 2011 à 2013[9],[5], il succède à Jean-Cyril Spinetta en tant que président-directeur général d'Air France-KLM le 1er juillet 2013[10]. Il est confronté en septembre 2014 à un mouvement social des pilotes de plusieurs semaines[1].

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

Sa nomination au Conseil de surveillance de Vivendi est soumise au vote des actionnaires à l'occasion de l'assemblée générale du 30 avril 2013[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Renaud Lecadre, « Alexandre de Juniac, bretelles et ceinture », Libération,‎ 26 septembre 2014 (lire en ligne)
  2. « Qui est vraiment Juniac, le redresseur d'Air France? », Challenges,‎ 6 juillet 2012 (lire en ligne)
  3. Marie Bordet, « Juniac, itinéraire d'un patron hussard », Le Point,‎ 27 juin 2013 (lire en ligne)
  4. « Le CV d'Alexandre de Juniac », Challenges,‎ 14 décembre 2010 (lire en ligne)
  5. a et b Dominique Gallois, « Alexandre de Juniac, du cabinet de Bercy à la cabine de pilotage d’Air France », Le Monde,‎ 3 juillet 2013 (lire en ligne)
  6. Carrière d'Alexandre de Juniac, Dirigeants Entreprise
  7. Alexandre de Juniac - Biography, Bloomberg BusinessWeek
  8. Reuters, « Alexandre de Juniac en première ligne à Air France-KLM », Les Échos - Bourse,‎ 25 mars 2013 (lire en ligne)
  9. Valérie Collet, « Alexandre de Juniac prend la tête d'Air France] », le Figaro,‎ 16 novembre 2011 (lire en ligne)
  10. Fabrice Gliszczynski, « Air France-KLM : les dossiers chauds du nouveau PDG Alexandre de Juniac », la Tribune,‎ 3 juillet 2013 (lire en ligne)
  11. Dépêche BFMTV , 4 mars 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]