BearingPoint

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

BearingPoint
logo de BearingPoint

Création 2002
Forme juridique Partnership
Siège social Amsterdam
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Direction Kiumars Hamidian (Groupe), Eric Falque (France, Bénélux, Afrique)
Activité Cabinet de conseil
Filiales BearingPoint France (d), BearingPoint (United Kingdom) (d) et BearingPoint (Austria) (d)
Effectif 4 300 (2017)
Site web http://www.bearingpoint.com/fr

Chiffre d'affaires 712 M€ (2017) [1]

BearingPoint est une société de conseil européenne, de 4 300 salariés, dont environ 900 consultants en France [2]. Ses bureaux sont répartis dans 22 pays.

En France, BearingPoint, cabinet de conseil en management et en technologie, est un des principaux acteurs sur le marché du conseil opérationnel[3]. Il compte parmi ses clients la majorité des ministères et administrations et différentes entreprises du CAC40.

Les consultants de BearingPoint interviennent principalement dans trois domaines : consulting, solutions et ventures [4].

Historique[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

BearingPoint est issu de KPMG consulting, devenu une entité distincte de KPMG en 1997 et de la branche Business Consulting d'Andersen.

Séparation de KPMG[modifier | modifier le code]

En 2000, KPMG Consulting se sépare de KPMG. Cette branche de conseil devient alors BearingPoint et est introduite en Bourse en 2001[5]. La firme a alors plus de 17 000 salariés et travaille dans une soixantaine de pays. En 2009, la maison mère américaine est en faillite. L'entité est revendue par lots à ses concurrents. La marque BearingPoint subsiste en Europe où le cabinet a été racheté par ses associés européens lors d'un Management buy-out - MBO[6].

BearingPoint est dirigé par les associés du cabinet qui en possèdent le capital. Le cabinet est désormais une compagnie européenne, se développant de nouveau à l’international, dont le siège social se situe à Amsterdam. De 2009 à 2018, Peter Mockler est Managing Partner du groupe, avant que Kiumars Hamidian ne lui succède en septembre 2018 [7].

Années 2010[modifier | modifier le code]

En septembre 2012, le président France-Benelux et artisan du MBO Olivier Chatin est remplacé par Eric Falque[8]. En novembre 2012, BearingPoint France déménage dans de nouveaux locaux au sein de l’immeuble Galilée, dans le quartier d’affaires de la Défense. En novembre 2018, la société déménage dans la tour CBX (propriété de la société Tishman Speyer), immeuble également situé à La Défense [9]. Courant 2013, BearingPoint se développe à l’international en ouvrant deux bureaux, à Shanghai et aux Émirats arabes unis.

Frappé par la baisse de son carnet de commandes depuis 2011, le cabinet est accusé par La Lettre A en septembre 2012 de « s'alléger en catimini » en France[10]. La même lettre écrit en septembre 2013 que le cabinet "peine à se redresser" et que l'Inspection du travail a demandé des explications au cabinet sur les "très nombreux départs de ces dernières années" [11], avec une condamnation en justice de BearingPoint pour licenciement abusif en en ayant masqué les raisons économiques[12]. Entre 2012 et 2013, les effectifs de la société chutent de 26% selon les organisations du personnel[12]. La situation continue à se détériorer jusqu'en 2013-2014 : « Le rapport sur l’exercice 2013 rédigé à la demande du Comité d’Entreprise relevait que le redressement des performances financières de la société était la conséquence 'd’un recul significatif de la masse salariale sur la base d’un chiffre d’affaires stable’ alors même que celui-ci était inférieur à celui réalisé sur l’exercice 2011 »[12]. Dans le même temps, le président France-Benelux et artisan du MBO Olivier Chatin est remplacé par Eric Falque[13].

Depuis 2015, le cabinet de conseil BearingPoint bénéficie d’une forte croissance et ambitionne de réaliser un milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2020 [14],[15].

  • 2015 : 437 Millions d’euros[16].
  • 2016 : 622 millions d'euros[16], dépassant pour la première fois le revenu 2008 de 567 millions d'euros
  • 2017 : 710 Millions d’euros (soit une progression de 12 % par rapport à 2016)[17],[18].

Organisation[modifier | modifier le code]

BearingPoint dispose d'une trentaine de bureaux dans le monde [19].

Pour couvrir le reste du monde, BearingPoint a conclu des partenariats avec des cabinets locaux : West Monroe Partners aux États-Unis et au Canada, ABeam Consulting au Japon, et GrupoAssa, premier cabinet indépendant au Brésil et en Argentine[20].

Le cabinet est également présent au Benelux et en Afrique (notamment via la création d'un bureau à Casablanca en 2011)[21].

Eric Falque est président des bureaux France, Benelux et Afrique.

France[modifier | modifier le code]

Activités[modifier | modifier le code]

Le cabinet est présent sur les principaux secteurs d'activités, commerciaux (automobile, chimie, distribution, énergie, médias, télécommunications, etc.), publics (Secteur public, service postal, défense, santé, etc.) et financiers (assurance, banque de détail et marchés financiers).

BearingPoint intervient également sur les principales fonctions de l'entreprise : achats, directions financières, marketing, ventes, service client, ressources humaines, supply chain, etc.

Initiatives[modifier | modifier le code]

Le podium de la relation client[modifier | modifier le code]

Depuis 2003, BearingPoint, en partenariat avec TNS Sofres organise le podium de la relation client [22]. Il récompense les entreprises et administrations sur la base de l’évaluation de leurs clients et usagers.

Chaque année, le sondage réalisé auprès d’un large échantillon d’entreprises (CAC40, PME, TPE,...) met en avant une thématique spécifique de l’année pour les questions de relation-client.

Les organisations évaluées ne font pas acte de candidature : la sélection est opérée en fonction de la représentativité sur le marché. Le sondage met en avant les différentes expériences de la relation client et met en avant les évolutions de cette relation liée à la transformation digitale [23],[24],[25], aux exigences de transparence et de personnalisation de l’expérience client [26]

Les Trophées du Management de l'innovation[modifier | modifier le code]

Entre 2007 et 2016, BearingPoint décerne les Trophées du Management de l’innovation en collaboration avec L’Ecole des Ponts ParisTech, l’Expansion et l’Institut de Sondage Harris Interactive[27].

La cérémonie récompense les lauréats dans plusieurs catégories :

  • Prix de l’innovation agile
  • Prix de l’écosystème de l’innovation
  • Prix de l’innovation citoyenne
  • Prix de l’audace
  • Prix de l’innovation émotionnelle

Parmi les lauréats des éditions précédentes : Groupama, GDF Suez, la Biscuiterie Poult, la CNAM [28].

L'Observatoire du Développement International[modifier | modifier le code]

Depuis 2009, BearingPoint réalise une enquête en partenariat avec HEC Paris auprès de 800 entreprises afin de définir les enjeux de développement des entreprises sur le plan international [29]. Les pratiques et tendances du développement international sont ainsi partagées annuellement. Les problématiques sur lesquelles les entreprises sont interrogées sont l’internationalisation, les transformations et le financement des entreprises ([30],[31],[32],[33],[34] ).

Le prix du Manager public de l'année[modifier | modifier le code]

Depuis 2008, BearingPoint organise en partenariat avec la DITP (Direction Interministérielle de la transformation publique, anciennement SGMAP), le prix du Manager public de l'année [35]. Ce prix récompense les managers ayant mis en oeuvre des projets de modernisation du service public selon cinq catégories : transparence, ouverture, confiance, service sur-mesure et coup de coeur des agents[36].

Innovations[modifier | modifier le code]

Comme les principaux cabinets de conseil en management, BearingPoint investit le domaine du Big data, en rachetant en 2012 HyperCube, un algorithme d’intelligence artificielle qui permet d’analyser des données sans préconçu. En 2010, le MIT a récompensé HyperCube pour son caractère innovant[37].

En 2012, BearingPoint lance LogEC : un calculateur d’émissions logistiques permettant d’analyser l’empreinte carbone globale des entreprises [38].

Benelux[modifier | modifier le code]

En novembre 2018, BearingPoint acquiert Inpuls, une société belge fondée en 2014 spécialisée sur les questions de Data Strategy, Data Governance, Data Privacy, Big Data et Data Analytics pour renforcer sa présence en Belgique et compléter l’expertise du cabinet sur les questions de transition numérique et d'analyse des données[39].

Maroc[modifier | modifier le code]

L'entreprise de conseil fonde en 2010 une entité appelée "BearingPoint Emerging Markets" afin de développer son activité de conseils dans les pays émergents et une présence continue dans de nombreux pays. Jean-Michel Huet, un des associés de BearingPoint publie régulièrement des livres blancs et monographies sur l'économie et les enjeux de ce continent avec la création d'un bureau à Casablanca en 2011[40],[41],[42],[43],[44].

Polémique[modifier | modifier le code]

L'entreprise est accusée en 2013 d'avoir essayé d'enjoliver sa page Wikipédia : "c’est avec régularité que, depuis au moins 5 ans, le cabinet et ses salariés en font la publicité sur différents articles et « améliorent » ou caviardent l’article du cabinet. [..] Si BearingPoint le fait avec le moins de discrétion, tous les autres cabinets le font également"[45].

Récompenses[modifier | modifier le code]

En 2011 et 2012, BearingPoint a obtenu le label Top Employeurs France, label distinguant 39 entreprises françaises pour leur offre en termes de ressources humaines, mais le perd par la suite [46].

L'entreprise a reçu en 2017 une distinction des labels employeurs participatifs HappyAtWork et HappyCandidates.

  • HappyAtWork label récompense les entreprises dans lesquelles les salariés sont heureux de travailler. BearingPoint est classée à la deuxième place dans la catégorie des salariés de moins de 29 ans et des entreprises de moins de 1000 salariés[47].
  • "HappyCandidates - Les Echos 2017" met en avant l'accueil des entreprises pendant le processus de recrutement : la sixième place de la catégorie des entreprises de moins de 1000 salariés[48].

Publications[modifier | modifier le code]

BearingPoint publie régulièrement des rapports, livres-blancs, analyse et synthèse sectoriels à destination de ses partenaires :

Rapports Professionnels[modifier | modifier le code]

  • Eric Falque, E-Commerce et stratégie cross-canal, 2012[49]
  • Jean-Michel Huet, Le développement international autrement, 2012[50]
  • Jean-Michel Huet, Les sept piliers de la sagesse publique dans les pays émergents, 2013 [51]
  • Jean-Michel Huet, La relation usagers… demain, 2013[52]
  • Elisabeth Denner, Damien Palacci, CFO 4.0 : CFO augmenté ou CFO uberisé, 2018[53]
  • Eric Falque, Renouer avec la croissance grâce aux nouveaux business models, 2018[54]
  • Jean-Michel Huet, In Blockchain we trust - La blockchain dans les pays émergents [55]
  • Bertrand Clémencin, Elisabeth Denner, Retail 4.0 : du “hard power” au “soft power”, 2018[56]
  • André, Estignard, Travail en prison : préparer (vraiment) l’après, en collaboration avec l’Institut Montaigne, 2018[57]
  • Olivier Chappert, Ludovic Legendre, Des services et des hommes à l’ère du digital, 2018[58]

Monographies[modifier | modifier le code]

  • Jean-Daniel Lévi, Hughes Verdier, De l'Arsenal à l'entreprise, Albin Michel, 2004
  • Renaud Kayanakis, Henri Tcheng, Devenir Opérateur Mobile sans réseau, Editions d'organisation, 2006
  • Jean-Jacques Crosnier, Hughes Verdier, Quand les arsenaux gagnent la haute mer, Albin Michel, 2007
  • Jean-Michel Huet, Henri Tcheng, Et si les Télécoms n'existaient pas ?, Éditions Pearson Éducation, 2009
  • Isabelle Denervaud, Olivier Chatin, L'ADN de l'entreprise innovante : Comment accroître les capacités créatives des entreprises, Pearson, 2009
  • Jean-Michel Huet, Pierre-Jean Benghozi, Le Meilleur de la stratégie et du management, Pearson, 2009
  • Dee Jacob, Suzan Bergland, Jeff Cox avec la contribution de Jean-Marc Giraudeau, Un roman d'entreprise - Comment combiner le Lean, le Six Sigma et la Théorie des Contraintes pour booster vos performances, Pearson, 2010
  • Eric Falque, Les paradoxes de la relation client dans un monde digital, Pearson, 2011
  • Jean-Michel Huet, Le digital en Afrique - les cinq sauts numériques, préface de Stéphane Richard, Michel Lafon, 2017 [59]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Facts and stories », sur bearingpoint.com.
  2. « BearingPoint Facts and Stories 2017 », sur www.bearingpoint.com (consulté le 2 avril 2019)
  3. IDC
  4. « Nos compétences », sur www.bearingpoint.com (consulté le 2 avril 2019)
  5. KPMG Consulting Inc. devient BearingPoint 01.net, 18/10/02
  6. Olivier Discazeaux, Il y a neuf ans, les Big Five abandonnaient à regret le conseil, 01Business et technologies, 29/09/2011, page 56.
  7. (en) LinkedIn et Contact me, « Kiumars Hamidian elected to be the next Managing Partner of BearingPoint », sur www.bearingpoint.com (consulté le 3 mai 2019)
  8. « Eric Falque - Nomination - Emploi », sur L'AGEFI, (consulté le 12 décembre 2018)
  9. « BearingPoint va installer son nouveau siège dans la tour CBX », sur Defense-92.fr, (consulté le 3 mai 2019)
  10. BearingPoint s'allège en catimini, La Lettre A
  11. BearingPoint peine à se redresser, La Lettre A
  12. a b et c « Doctrine », sur doctrine.fr.
  13. Les Echos, « Olivier Chatin, Eric Falque », sur lesechos.fr, (consulté le 1er mars 2013)
  14. « BearingPoint : un recrutement en forte hausse », sur ITespresso.fr (consulté le 3 mai 2019)
  15. « BearingPoint France : +17% de croissance en 2016 », sur www.advfn.com (consulté le 3 mai 2019)
  16. a et b LinkedIn et Contactez-moi, « BearingPoint accélère sa croissance en 2015 », sur www.bearingpoint.com (consulté le 3 mai 2019)
  17. « Forte croissance de BearingPoint en 2017, portée par une politique d’innovation dynamique », sur www.bearingpoint.com (consulté le 3 mai 2019)
  18. « Le cabinet BearingPoint cultive ses différences », sur Les Echos, (consulté le 3 mai 2019)
  19. Présence BearingPoint sur bearingpoint.com
  20. « Le cabinet BearingPoint cultive ses différences », sur lesechos.fr (consulté le 10 janvier 2019)
  21. Finance, Digital Finance, Crypto Finance, « BearingPoint s’installe au Maroc », sur Quotidien Corporate & Crypto Finance - Daily News (consulté le 12 décembre 2018)
  22. Nespresso prend la tête du Podium de la Relation Client Relation Client Mag, 5 juin 2012
  23. « Résultats de la 5e édition du Podium de la Relation Client | Kantar TNS », sur www.tns-sofres.com (consulté le 12 décembre 2018)
  24. « Résultats de la 7e édition du Podium de la Relation Client | Kantar TNS », sur www.tns-sofres.com (consulté le 12 décembre 2018)
  25. « Résultats de la 8e édition du Podium de la Relation Client | Kantar TNS », sur www.tns-sofres.com (consulté le 12 décembre 2018),« Podium de la Relation Client 2016 - BearingPoint & Kantar TNS », sur www.podiumdelarelationclient.fr (consulté le 12 décembre 2018)
  26. LinkedIn et Twitter, « 14ème Podium de la Relation Client 2018® », sur www.bearingpoint.com (consulté le 12 décembre 2018)
  27. « Les trophées du management de l'innovation », sur LExpansion.com, (consulté le 12 décembre 2018)
  28. « Les trophées du Management de l'innovation », sur LExpansion.com, (consulté le 12 décembre 2018)
  29. JULIE LE BOLZER, « Stratégie : 3 modèles de développement international agile », sur Les Echos Executives, (consulté le 13 décembre 2018)
  30. LinkedIn et Twitter, « 4ème Observatoire du Développement International », sur www.bearingpoint.com (consulté le 13 décembre 2018)
  31. LinkedIn et Twitter, « 5ème Observatoire du Développement International », sur www.bearingpoint.com (consulté le 13 décembre 2018)
  32. LinkedIn et Twitter, « 6ème Observatoire du Développement International : Une Afrique, des Afriques », sur www.bearingpoint.com (consulté le 13 décembre 2018)
  33. LinkedIn et Twitter, « 7ème Observatoire du Développement International : le développement international et la RSE », sur www.bearingpoint.com (consulté le 13 décembre 2018)
  34. LinkedIn et Twitter, « 21ème Observatoire du Développement International - Le développement international en 2030 », sur www.bearingpoint.com (consulté le 13 décembre 2018)
  35. « Prix du manager public de l'année | Modernisation », sur www.modernisation.gouv.fr (consulté le 12 décembre 2018)
  36. « Prix du Manager Public de l'Année 2018 : 5 managers publics inspirants à découvrir ! », sur www.modernisation.gouv.fr (consulté le 13 décembre 2018)
  37. BearingPoint investit dans l'intelligence artificielle E-Marketing.fr, 24/01/2012
  38. LogEC, calculateur d’empreinte carbone Stratégies Logistiques, 6 juin 2012
  39. Communiqué de BearingPoint, « BearingPoint acquiert Inpuls, expert leader en Data Consulting », sur Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science, Data Mining (consulté le 12 décembre 2018)
  40. « Le cabinet de conseil BearingPoint se renforce dans les pays émergents », sur lesechos.fr (consulté le 10 janvier 2019)
  41. Finance, Digital Finance, Crypto Finance, « BearingPoint s’installe au Maroc », sur Quotidien Corporate & Crypto Finance, Blockchain Daily News (consulté le 10 janvier 2019)
  42. « Pour BearingPoint, les entreprises françaises prévoient une nette hausse de leurs activités en Afrique », sur JeuneAfrique.com, (consulté le 10 janvier 2019)
  43. « "Une Afrique des Afriques" l'étude de BearingPoint | Info Afrique », sur www.info-afrique.com (consulté le 10 janvier 2019)
  44. « Jean-Michel Huet : "C'est le moment d'aller en Afrique" », sur Le Point Afrique (consulté le 10 janvier 2019)
  45. Comment les entreprises tentent d’enjoliver Wikipédia : l’exemple BearingPoint, Contrepoints
  46. « Les meilleurs employeurs français et... les recalés en 2013 », sur Capital.fr, (consulté le 12 décembre 2018)
  47. « Les secrets des boîtes qui rendent leurs salariés heureux », sur start.lesechos.fr (consulté le 9 janvier 2019)
  48. LinkedIn et Contactez-moi, « BearingPoint reçoit les labels «HappyAtWork» et «HappyCandidates» », sur www.bearingpoint.com (consulté le 9 janvier 2019)
  49. LinkedIn et Contactez-moi, « e-Commerce et stratégie cross-canal », sur www.bearingpoint.com (consulté le 12 décembre 2018)
  50. Le développement international : des objectifs et une organisation très orientés « business » Les Échos.fr, 11/07/2011
  51. LinkedIn et Twitter, « Les 7 piliers de la sagesse publique dans les pays émergents », sur www.bearingpoint.com (consulté le 12 décembre 2018)
  52. 7 piliers de la sagesse publique : recourir aux technologies de l’information au service des métiers, des agents et des usagers Les échos.fr, 22/02/2013
  53. « CFO 4.0 : CFO augmenté ou CFO uberisé ? », sur www.bearingpoint.com (consulté le 12 décembre 2018)
  54. LinkedIn et Contactez-moi, « Renouer avec la croissance grâce aux nouveaux business models », sur www.bearingpoint.com (consulté le 12 décembre 2018)
  55. LinkedIn et Twitter, « In Blockchain we trust – La blockchain dans les pays émergents », sur www.bearingpoint.com (consulté le 12 décembre 2018)
  56. « Retail 4.0 : du “hard power” au “soft power” », sur www.bearingpoint.com (consulté le 12 décembre 2018)
  57. LinkedIn et Contactez-moi, « Travail en prison : préparer (vraiment) l'après », sur www.bearingpoint.com (consulté le 12 décembre 2018)
  58. « Des services et des hommes à l'ère du digital », sur www.bearingpoint.com (consulté le 12 décembre 2018)
  59. « Sauts technologiques », sur lesechos.fr (consulté le 12 décembre 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]