Club des juristes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Club des juristes
Image dans Infobox.
Le siège social est situé au 4 rue de La Planche (7e) Paris.
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Forme juridique
Domaine d'activité
Siège
Pays
Organisation
Dirigeant
Bernard Cazeneuve
(Président)
Personnes clés
Nicolas Molfessis
(Fondateur)
Site web
Identifiants
RNA
SIREN
OpenCorporates

Le Club des juristes est un cercle de réflexion, créé en 2007 à l'initiative de Nicolas Molfessis[1].

Positionnement politique[modifier | modifier le code]

Le Club des juristes se définit comme étant non corporatiste et non militant[2].

Les membres et experts appartiennent aux différents courants libéraux et néolibéraux de l'échiquier politique français (LR, PS, UMP, LREM).

Présidence[modifier | modifier le code]

À sa création, le Club des juristes est présidé par Christine Lagarde.

Actuellement, il est présidé par Bernard Cazeneuve[3].

Présidents d'honneur : Christine Lagarde, Élisabeth Baraduc, Alexandre de Juniac.

Membres[modifier | modifier le code]

Membres en exercice[modifier | modifier le code]

Le Club des juristes réunit des personnalités issues du monde juridique et des affaires.

Anciens membres[modifier | modifier le code]

Experts[modifier | modifier le code]

En plus de ses membres, le Club des juristes compte 56 experts dont des avocats, universitaires, directeurs juridiques ou dirigeants d'entreprises. Leurs expertises diversifiées alimentent ses travaux.

Comité scientifique[modifier | modifier le code]

Le Comité scientifique du Club des juristes est composé de 8 membres, il a pour mission de valider les articles à paraître pour en assurer la qualité.

Publications[modifier | modifier le code]

Les publications du Club des juristes se font dans le Mot de la semaine qui paraît tous les 15 jours dans La Semaine Juridique et des articles en partenariat avec Les Échos, le HuffPost et le Cercle des journalistes juridiques.

Financement et partenaires[modifier | modifier le code]

Le financement du Club des juristes est assuré par des cabinets d’avocats et des grandes entreprises (dont BlackRock, Groupe Carrefour, Total, Vivendi, Kering, Renault, Thales, Société générale)[1],[5].

Sociologie et recrutement[modifier | modifier le code]

  • Parité membres : 4 femmes et 31 hommes
  • Parité experts : 6 femmes et 50 hommes
  • Cursus fréquent membres : Sciences Po, ENA

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]