Aldo van Eyck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Van Eyck.
Aldo van Eyck
Image illustrative de l'article Aldo van Eyck
Aldo van Eyck en 1970.
Présentation
Naissance
Driebergen (Pays-Bas)
Décès
Loenen aan de Vecht (Pays-Bas)
Nationalité Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Mouvement(s) Team X
Activité(s) Architecte, enseignant
Formation École polytechnique fédérale de Zurich
Œuvre
Distinctions Prix Wolf 1997

Aldo van Eyck (Driebergen, - Loenen aan de Vecht, )[1] est un architecte néerlandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il passe sa jeunesse en Angleterre, à Golders Green au nord de Londres. Puis il part étudier l’architecture à l’École polytechnique fédérale de Zurich.

À partir de 1947, il voyage en compagnie de son épouse à travers le monde, à la recherche des cultures archaïques. De retour aux Pays-Bas, il travaille au département des travaux publics de la ville d'Amsterdam, sous la direction de van Eesteren, figure emblématique du modernisme néerlandais. Il ouvre sa propre agence à Amsterdam en 1951, en association avec Jan Rietveld, fils de Gerrit Rietveld.

En 1946, il est membre de « De 8 en Opbouw ». Puis à partir de 1947 il est délégué pour son pays aux Congrès internationaux d'architecture moderne jusqu’à la fin de ceux-ci en 1959, à Otterlo.

Il fréquente de nombreux intellectuels et artistes d’avant-garde comme les membres du groupe CoBrA dont il fait partie de 1948 à 1951. Puis en 1953 il se joint à Jacob Bakema, Georges Candilis et les Smithson (Margareth Alison et Peter Denham) pour fonder le groupe Team X. Il dirige également la revue d’architecture Forum de 1959 à 1967.

Il enseigne dans de nombreuses universités aux États-Unis, aux Pays-Bas (université de technologie de Delft) et en Suisse (École polytechnique fédérale de Zurich).

Ses œuvres les plus célèbres sont l’orphelinat municipal (1955-1960) et la maison Hubertus (1973-1978), tous deux situés à Amsterdam.

Principales réalisations[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« Aldo van Eyck », sur Team 10 On line (consulté le 9 septembre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]