Eduardo Chillida

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eduardo Chillida
Eduardo Txillida.jpg
Naissance
Décès
Nom de naissance
Eduardo Chillida Juantegui
Nationalité
Activités
Mouvement
Distinction
Œuvres réputées
Les Peine del viento, sculptures à San Sebastian
Elogio del Horizonte, sculpture à Gijón
La Sirena Varada, sculpture à Madrid
Topos V, sculpture à Barcelona
Plaza de los Fueros, en collaboration avec l'architecte Peña Ganchegui à Vitoria-Gasteiz

Eduardo Chillida Juantegui, né le et mort le à Saint-Sébastien (Espagne), est un sculpteur et graveur basque espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avant d'être sculpteur, Eduardo Chillida fut gardien de but de la Real Sociedad. C'est du fait d'une blessure aux ménisques qu'il dut mettre un terme à sa carrière[réf. nécessaire]. De 1943 à 1947, Eduardo Chillida étudie l'architecture à Madrid. En 1947, il abandonne ses études et fréquente l'Académie d'Art à Madrid. Il décide alors de se consacrer à la sculpture et expose à Paris dès le début des années 1950 (première exposition en 1949 au Salon de Mai), et s'installe au Pavillon Espagnol de la Cité Universitaire. Il y fait la connaissance de Brancusi et des peintres et sculpteurs espagnols Antoni Tàpies, Xavier Oriach, Baltasar Lobo, Ginés Parra, Orlando Pelayo et Pablo Palazuelo. Cette même année, il retourne à Saint-Sébastien pour y épouser Pili de Belzunce et participe à une exposition collective à la Galerie Maeght. En 1951 à Saint-Sébastien, et fait sa première sculpture en fer, Ilarik.

En 1954, il fait sa première exposition personnelle à la Galerie Clan, Madrid. Cette même année, il sculpte les portes en bas relief de la basilique des moines franciscains d'Arantzazu. En 1955, il exécute une sculpture en pierre pour commémorer Sir Alexander Flemming à Saint-Sébastien. En 1956, a lieu sa première grande exposition à la Galerie Maeght, Paris, et devient un des artistes de la Galerie. 1958, il expose au Pavillon espagnol à la Biennale de Venise, et fait son premier voyage aux États-Unis, où il participe à une exposition au musée Solomon R. Guggenheim, et au Pittsburgh Museum of Art, Carnegie Institution. Il reçoit le prix de la fondation Graham, ainsi que le prix Kandinsky par Nina Kandinsky en 1961. En 1962, il fait une exposition personnelle au Kunsthalle de Bâle et participe à l'exposition «Trois espagnols : Picasso, Miró, Chillida» du musée des beaux-arts de Houston. En 1964, il expose une fois encore à la Galerie Maeght, reçoit le prix Carnegie pour la sculpture au Pittsburgh International et participe à une exposition collective à la galerie Tate. En 1965, il expose à la galerie Mc Roberts and Tunnard, Londres.

Gaston Bachelard le surnommait « le forgeron » en raison de son goût pour les sculptures monumentales en métal. Chillida a aussi travaillé d'autres matériaux : le bois, le fer, le granit et les matériaux plus contemporains comme le béton et l'acier corten. Ses œuvres sur papier sont une part importante de sa création. À l'encre, au crayon, ou à travers la technique de la gravure, ses œuvres suivent le même principe que ses sculptures. Pour créer différents niveaux dans ses œuvres, Chillida utilise le découpage et le collage de papier journal, papier d'emballage, etc. Il peut aussi trouer les supports papier, les maintenir ensemble avec des ficelles.

L'artiste a obtenu de nombreux prix pour ses estampes (gravures à l'eau forte) et pour ses sculptures. En 1958, Chillida représente l'Espagne à la Biennale de Venise. En 1998, le musée Reina Sofía de Madrid lui consacre une grande exposition. C'est le Kunsthaus de Zurich qui lui accorde sa première exposition rétrospective en 1969.

Chillida meurt en 2002, après avoir souffert d'une longue maladie ; il avait déjà été hospitalisé pour une pneumonie et souffrait par ailleurs de la maladie d'Alzheimer[1],[2]. Ses œuvres, sculptures, dessins, gravures, livres illustrés, font partie des grandes collections privées et publiques à travers le monde. Le musée Chillida, à Hernani, près de Saint-Sébastien, abrite une quarantaine d'œuvres dans un espace en plein air au sein d'une propriété du XVIe siècle. Il est fermé au public depuis le 1er janvier 2011, mais reste ouvert aux chercheurs[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Autres expositions, prix et travaux notoires[modifier | modifier le code]

  • 1966
    • Importante exposition au Musée Wilhelm-LehmbruckReçoit le Prix Wilhelm-Lehmbruck
    • Reçoit le Prix Nordrhein-Westfalen à Düsseldorf
    • Travaille sur la monumentale sculpture en granit Abesti gogora V pour le Museum of Fine Arts in Houston
    • Rétrospective itinérante aux États-Unis
  • 1968
    • Expositions à la galerie Maeght et à la Galerie Im Erker à Saint-Gall
    • Expose de nombreuses sculptures pour l'inauguration de Documenta IV à Kassel
  • 1969
    • Exposition à Bâle au Kunstmuseum Basel
    • Rétrospective à Zürich, au Kunsthaus Zurich, puis au Stedelijk Museum d'Amsterdam
  • 1970
    • Commande par la Banque Mondiale de Washington de la très grande sculpture Autour du vide V
    • Galerie Maeght, Paris
  • 1971
    • Installe la sculpture Monumento devant l'immeuble Thyssen à Düsseldorf
  • 1972
    • Première rétrospective de l'œuvre graphique au Musée Ulm, Allemagne
  • 1973
    • Galerie Maeght, Zürich
    • Galerie Maeght, Paris
    • Galerie Wünsche, Hambourg
  • 1974
    • Galeria 42, Barcelona
    • Galeria d'Art Moderne, Basel
    • Hastings Gallery, Spanish Institute, New York
  • 1975
    • Galerie Nouvelles Images, The Hague
    • Galerie International de Arte
  • 1977
    • Rétrospective de l'œuvre graphique à Madrid, à la Galerie Iolas Velascos, puis au Musée Durango, Pampelune, Harvard, au Carpenter Center Visual Arts
    • Participe à l'exposition «Art in Progress», Munich
    • Création des « Peignes du Vents » sur la baie de San Sebastian
  • 1978
    • Exposition à la Galerie Maeght, Zürich et à la Galerie Schmela à Düsseldorf
    • Partage avec Willem de Kooning le Prix Andrew W. Mellon
  • 1979
    • Rétrospective au Carnegie Institute, Pittsburgh Museum of Art
  • 1980
    • Rétrospective au musée Salomon R. Guggenheim de New York
    • Exposition à Madrid au Palais de Cristal
    • Exposition à la Galerie Maeght, Barcelone
    • Exposition à la Galerie Maeght, Paris
  • 1981
  • 1982
    • Exposition à Bäle, Galerie Beyeler
    • Exposition collective au Palais de las Alhajas à Madrid
    • Reçoit le Prix Pendo Verlag à la Galerie Maeght Zürich
  • 1983
    • Exposition à la Galerie Meyer Ellinger, Francfort et à la Maison de Goya à Bordeaux
    • Est élu Académicien par The Royal Academy of Arts à Londres et reçoit le Prix Europe des Arts Plastiques à Strasbourg
  • 1984
    • Création de la Fondation Chillida au Caserio Zabalaga, Hernani (Guipuzcoa)
    • Exposition à la Galerie Forsblom, Helsinskii
    • Exposition à la galerie Brusberg, Hanovre
    • Exposition à la galerie Adrien Maeght, Paris
    • Reçoit du Gouvernement Français le Grand Prix National des Arts pour la Sculpture
  • 1985
    • Participe à Europalia 85 au Musée d'Art Moderne de Bruxelles où il expose avec Tàpies
    • Expose à Zürich, Londres, Luxembourg, La Jolla et New York au Salomon R. Guggenheim Museum
  • 1986
    • Reçoit le Prix de la Revista Euzkadi à Bilbao
    • Expositions à la Fondation Miró à Barcelone, Madrid, Bilbao, Linz, Chicago et La Jolla
  • 1987
    • Expositions à Barcelone, Bilbao, Saint-Sébastien, Léon, Plorzheim en Allemagne, Vienne et Lugano
    • Reçoit le Prix des Arts du Prince des Asturies à Madrid et le Prix Laurent Le Magnifique à Florence
  • 1988
    • Participe à la 43e Biennale de Venise
    • Expositions Galerie Lelong, Zürich
    • Reçoit l'ordre des Sciences et des Arts décerné par le Gouvernement allemand, succédant ainsi à Henri Moore
    • Première exposition avec « Gravitaciones »
  • 1989
    • Rétrospective des dessins et collages au Kunstmuseum de Bonn, puis au Westfalische Landesmuseum de Münster
    • Exposition à New York, Sydney Janis Gallery
    • Exposition à Helsinki, Galerie Kai Forsblom
  • 1990
    • Exposition à la Hayward Gallery, Londres
    • Importante exposition à la 44e Biennale de Venise
    • Exposition à la Galerie Lelong, Paris
  • 1991
    • Chillida reçoit le Prix Impérial créé par la Japan Art Association
    • Exposition au Musée Gropius Galerie Springer, Berlin
    • Real Academia de Bellas Artes, Madrid,
    • Galerie Baks, La Haye,
    • Kunsthalle, Bâle,
    • Palais Revillagigedo, Gijon
    • Galerie Meyer Ellinger, Francfort,
    • Galerie Maese Nicolas, Léon,
    • Galerie Rikalde, Bilbao
  • 1992
    • Rétrospective au Palais Miramar, Saint-Sébastien
    • Exposition au Musée Picasso, Antibes
    • Galerie Tokoro, Tokyo
    • Annely Juda Fine Art, Londres
  • 1993
    • Rétrospective au Schirn Kunsthalle, Francfort
  • 1994
    • Est nommé Membre d'honneur de l'Académie des Beaux-Arts de San Fernando, Madrid
    • Expositions à Berlin, Luxembourg, Madrid, Barcelone
  • 1995
    • Exposition à la galerie Annely Juda, Londres
    • Galerie Lelong, Paris
    • Galerie Fernandez, Madrid
  • 1997
    • Galeria Barcelona, Barcelone
  • 1998
    • Exposition Itinérante en Italie
    • IVAM, Valencia
    • Rétrospective au Centro de Arte Reina Sofia, Madrid
    • Museum Würth
  • 1999
    • Galerie Lelong, Paris
    • Rétrospective au Musée Guggenheim, Bilbao
  • 2000
    • Ouverture du Musée Chillida – Leku, Hernani (Guipuzcoa) Galerie Lelong, Zurich
  • 2001
    • Exposition « Chillida, Gravures – Quatre décennies » au Ernst-Barlach-Museum à Hambourg et au Liner Museum d'Appenzell
    • Museum Schloss Moyland, Allemagne
    • Nommé membre de l'Académie des Beaux Arts, Paris
    • Rétrospective à la Galerie Nationale du Jeu de Paume, Paris. Exposition itinérante.
  • 2002
    • Récompensé pour l'ensemble de son œuvre par la Médaille des Arts de l'Académie d'Architecture de Paris
  • 2003
    • Royal Academy of Arts, Londres
    • Maison Centre Pompidou, Cajarc
    • Museo Chillida-Leku, Hernani, Espagne
    • Rétrospective au State Hermitage Museum, St Petersburg
    • Rétrospective, Yorkshire Sculpture Park, Wakefield, Grande-Bretagne
    • Cinquante ans de dessins, Annely Juda Fine Art, Londres
    • Rétrospective à la Fundació Joan Miró, Barcelone
    • City Art Museum, Helsinki
    • Museo Chillida-Leku, Hernani, Espagne
  • 2004
    • Galerie Stefan Röpke, Köln
    • Galerie A, Spalemberg, Basile
    • Medals, IVAM, Centro Julio Gonzalez, Valencia
    • Galeria Barcelona, Barcelone
    • Fundacion Caixa Galicia, Santiago de Compostela
    • Centro Cultural de Benalmadena, Espagne
    • Galerie Lelong, Zürich
    • Centre d'Arts Plastiques, Royan
    • Galerie Lelong, Paris
    • Sala Banco Herrero, Oviedo, Espagne
  • 2005
    • Lonja de Zaragoza, Espagne
    • Monasterio de Santo Domingo de Silos, Burgos, Espagne
    • Fundacion MAPFRE Guanartemes, Las Palmas de Gran Canaria, Espagne
    • Ronda, Malaga, Espagne
    • ArquiEscultura, Guggenheim, Bilbao
    • Maestros del Collage. De Picasso a Rauschenberg, Fundacion Miro, Barcelona
  • 2011
    • Fondation Maeght, Saint-Paul-de-Vence, France

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « El arte moderno dice ADIÓS a uno de sus maestros, Eduardo CHILLIDA », sur El Día,‎ (consulté le 25 juillet 2015).
  2. (es) « Chillida, el gran escultor del hierro, muere a los 78 años », sur El País],‎ (consulté le 26 juillet 2015).
  3. « Musée Chillida-Leku », sur Musée Chillida-Leku,‎ (consulté le 15 mars 2015)
  4. (es) « Real Decreto 1181/1981, de 8 de mayo, por el que se concede la Medalla al Mérito en las Bellas Artes, en su categoría de Oro, al Actor y Director don Fernando Fernán-Gómez », Boletin Oficial del Estado, Madrid, no 147,‎ , p. 14138 (lire en ligne).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Esteban, Chillida, Paris, Maeght, 1972.
  • Jacques Dupin, Chillida, terres et gravitations, Paris, Galerie Lelong, Cahiers d'art contemporain, 1995.
  • Kosme de Barañano, Murales, Paris, Galerie Lelong, 1999, ISBN 2 86882-032-8
  • Les Estampes originales, catalogue raisonné de l'œuvre graphique de Chillida établi par Martin Van der Koelen, 4 volumes, Munich, Chorus Verlag, 1986-2005.
  • Eduardo Chillida, Question, Ed Lelong, Paris,
  • Yves Bonnefoy, Sculptures et gravitations, 1990, ISBN 2 85587-187-5

Liens externes[modifier | modifier le code]