Abbaye de Sorèze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye de Sorèze
Abbaye-école de Sorèze.JPG
Présentation
Type
Destination actuelle
hôtel
Propriétaire
privé
Statut patrimonial
Site web
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte du Tarn
voir sur la carte du Tarn
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

L'abbaye de Sorèze est une ancienne abbaye bénédictine devenue école royale militaire puis école privée[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

L'abbaye est située dans le département français du Tarn, sur la commune de Sorèze.

Elle est implantée au nord de la montagne Noire, sur un site marécageux sur la rive du Sor[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Dessin en noir et blanc présentant l'abbaye[3] en vue aérienne faisant office de plan.
Dessin-plan de l'abbaye datant du xVIIe siècle

L'abbaye a été fondée par l'ordre des Bénédictins en 754 sous Pépin le Bref qui leur en confia la gestion[4]. S'en suit alors un travail en termes de développement agricole et de construction de la part des moines, qui a rendu attractif le village pour les habitants de la région. Le nom de la ville de Sorèze vient du latin "Suricinum", qui signifie Le petit Sor Les historiens hésitent encore entre 754 et 814 concernant l'essor de la ville. L'église prodigue également un enseignement destiné aux enfants des environs, consistant à leur apprendre à lire, écrire et prier.

Abritant de grandes richesses, l'abbaye a connu de nombreux assauts[4] et pillages comme l'attaque des Normands commandée par Pépin II d'Aquitaine, ne laissant derrière chaque pillage que des ruines et des cendres. C'est sous l'influence de l'abbé Walafride que l'abbaye connaît une nouvelle jeunesse et finit par survivre jusqu'aux assauts des calvinistes le , puis des protestants le où l'abbaye sera détruite (sauf le clocher) pour la troisième fois. Ce n'est qu'à la fin des guerres de religions qu'une situation stable semble se stabiliser

L'année 1638 marque l'ultime renaissance de l'abbaye et de l'actuelle bâtiment que nous connaissons, en grande partie grâce aux bénédictins[4] venus de Paris pour la reconstruction qui durera quatre ans.

Elle devient un collège en 1682 et de profonds remaniements sont effectués, remplaçant les bâtiments d'époque. La qualité de l'enseignement est telle que Louis XVI en fait une école militaire en 1776[3]. Les jeunes aristocrates désargentés sont éduqués avec discipline sur le plan culturel et physique, pour en faire des gentilshommes accomplis[2].

L'école devient privée à la suppression des écoles royales militaires[5] en 1793. Les dominicains reprennent l'école en 1854 sous la direction d'Henri Lacordaire. malgré la volonté d'un groupe de personnes habitant la région[4], la structure ferme en 1991[2], mais laisse un véritable héritage culturel qui est encore visible de nos jours.

L'édifice est classé au titre des monuments historiques depuis 1988[1].

Depuis avril 2015, l'abbaye abrite le musée Dom Robert et de la tapisserie du XXe siècle ainsi qu'un hôtel.

Architecture[modifier | modifier le code]

Photo couleur d'un bâtiment en pierre. Le rez-de-chaussée est surélevé avec un perron devant la porte d'entrée. Les fenêtres sont régulières, en arc au rez-de-chaussée et rectangulaires au premier étage.
Façade classique

Les bâtiments sont de style classique en pierre de taille. Les façades régulières entourent des cours intérieures, vestiges de l'organisation monacale du XVIIe siècle[1].

Les travaux d'aménagement et agrandissement des XVIIIe siècle et XIXe siècle ne modifient pas le style architectural, gardant une homogénéité de style.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Collectif, L'Abbaye-école de Sorèze. 12 siècles d'histoire et d'enseignement, 1, APAMP éditions (ISBN 978-2905564313)

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Abbaye de Sorèze », notice no PA00095646, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. a, b et c « Visitez l'abbaye-école et traversez 13 siècles d'histoire », Site officiel de l'abbaye-école de Sorèze (consulté le 11 octobre 2015)
  3. a et b « Les visites culturelles », Site « ville-soreze.fr » de la ville de Sorèze (consulté le 11 octobre 2015)
  4. a, b, c et d « SOREZE - ASSOCIATION SOREZIENNE : Histoire de l'Ecole », sur soreze.online.fr (consulté le 11 mars 2017)
  5. Marie Jacob, « L’École royale militaire : un modèle selon l’Encyclopédie ? », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie, no 43,‎ , p. 105–126 (ISSN 0769-0886, DOI 10.4000/rde.3552, lire en ligne)