Okinawa (île)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Île d'Okinawa)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Okinawa.

Okinawa
沖縄本島 (ja)
Okinawa hontō avec Ie-jima au nord-ouest.
Okinawa hontō avec Ie-jima au nord-ouest.
Géographie
Pays Drapeau du Japon Japon
Archipel Archipel Okinawa
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 26° 30′ 00″ N, 127° 56′ 00″ E
Superficie 1 201 km2
Point culminant Yonaha-dake (503 m)
Géologie Île volcanique
Administration
Préfecture Okinawa
Démographie
Population 1 230 000 hab. (2010)
Densité 1 024,15 hab./km2
Plus grande ville Naha
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+9

Géolocalisation sur la carte : océan Pacifique

(Voir situation sur carte : océan Pacifique)
Okinawa
Okinawa

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Okinawa
Okinawa
Îles au Japon

L'île d'Okinawa (沖縄本島, Okinawa hontō?, littéralement « île principale Okinawa ») est l'île principale de l'archipel Okinawa, et donc de la préfecture d'Okinawa et de l'archipel des îles Ryū-Kyū.

Sa ville principale est Naha, capitale de la préfecture. Elle est située à 1 554 km à vol d'oiseau au sud-ouest de Tokyo.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'île s'étend sur une superficie de 1 201 km2 et une longueur de 107 km.

Les îles habitées de l'archipel Okinawa ont pour nom Ie-jima (伊江島?) au nord-ouest, Izena-jima (伊是名島?) et Iheya-jima (伊平屋島?) plus au nord ; elles sont très proches de l'île principale.

L'extrémité nord de l'île est le cap Hedo.

Histoire[modifier | modifier le code]

Bases militaires américaines en 2009 (en rouge).
Article détaillé : Histoire des îles Ryūkyū.

L'île d'Okinawa présente de nombreuses traces de son occupation par l'homme aux temps préhistoriques et historiques.

Un réseau de châteaux, appelés gusukus, émerge à l'Époque Sanzan pour défendre l'île des guerres et des invasions avant l'avènement du Royaume de Ryūkyū.

Comme l'ensemble de l'archipel Ryūkyū, Okinawa est annexé par le Japon en 1879.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, l'île est capturée lors de la bataille d'Okinawa en 1945. Elle fut dès lors placée sous administration militaire, puis sous administration civile américaine jusqu'en 1972, date à laquelle les États-Unis l'ont rendue aux Japonais. Dans les années 1950, l’armée américaine y teste à une douzaine de reprises ses armes biologiques[1].

Il reste de nombreuses bases américaines dispersées sur l'île, avec des aéroports par lesquels peuvent transiter des armes nucléaires. Le tout est protégé par un espace aérien spécifique (cf. Liste des bases militaires des États-Unis dans le monde).

Environnement[modifier | modifier le code]

Forêt de Yanbaru (Kunigami, Okinawa)

L'île, par son isolement, présente un endémisme important quant à la faune et la flore, et héberge encore des espèces d'oiseaux uniques au monde comme le pic d'Okinawa (Sapheopipo noguchii) et le râle d'Okinawa (Gallirallus okinawae). Le habu est une espèce de serpents vivant sur l'île principale d'Okinawa.

Dans le cadre de la protection de l'environnement, le Parc quasi national d'Okinawa Senseki a été créé.

Démographie[modifier | modifier le code]

Sa population en 2010 s’élevait à 1 230 000 habitants, dont un quart résident à Naha.

C'est dans l'archipel d'Okinawa, et dans cette île en particulier, que l'on trouve la plus longue espérance de vie (87 ans en moyenne pour les femmes et 79,4 ans pour les hommes) ainsi que le plus grand nombre de centenaires à l’échelle de la planète (environ 33 centenaires pour 100 000 habitants selon les estimations), en partie grâce à l'hérédité et à la cuisine traditionnelle de l'île. Cependant, cette dernière est peu à peu délaissée par les jeunes générations plus attirées par les fast-food implantés depuis l'arrivée des militaires américains stationnés sur l'archipel. Il en résulte une baisse considérable de l'espérance de vie depuis plusieurs décennies notamment chez les hommes, ainsi qu'un taux d'obésité masculine le plus élevé du Japon[2],[3]. L'île fait cependant partie des zones bleues identifiées pour leur particularité concernant l'espérence de vie de ses habitants.

Culture[modifier | modifier le code]

Les habitants, bien que parlant la langue nationale, ont également leur langue locale, l'okinawanais qui fait partie des langues ryukyu, mais tend à se perdre chez les jeunes générations.

Les habitants d'Okinawa revendiquent leurs différences culturelles avec le Japon : la culture d’Okinawa est en fait un mélange de cultures chinoise et japonaise, avec de nombreuses spécificités, notamment au niveau de la musique et de la nourriture.

Transports[modifier | modifier le code]

L'île compte un aéroport situé à Naha. Le monorail Okinawa Toshi dessert la ville de Naha. Il compte actuellement 15 stations. Un prolongement jusqu'à Urasoe est prévu pour 2019. Des bus et des taxis circulent pour joindre les autres villes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lina Sankari, « Japon. Akahata, la paix pour drapeau », L'Humanité,‎ (lire en ligne)
  2. « Cette plante japonaise pourrait augmenter l’espérance de vie », sur RTL Info, (consulté le 22 décembre 2013)
  3. Emmanuel Perrin, « Le secret de l'exceptionnelle longévité des habitants d'Okinawa enfin découvert ? », (consulté le 12 octobre 2016)