Sites de la révolution industrielle Meiji au Japon : sidérurgie, construction navale et extraction houillère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sites de la révolution industrielle Meiji au Japon : sidérurgie, construction navale et extraction houillère *
Site minier de Ha-shima
Site minier de Ha-shima
Coordonnées 34° 25′ 50″ nord, 131° 24′ 44″ est
Pays Japon
Critères (ii) (iv)
Superficie 306,66 ha
Zone tampon 2 408,33 ha
Numéro
d’identification
1484
Zone géographique Asie et Pacifique **
Année d’inscription 2015 (39e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Les sites de la révolution industrielle Meiji au Japon : sidérurgie, construction navale et extraction houillère, en japonais 明治日本の産業革命遺産 製鉄・鉄鋼、造船、石炭産業 (Meiji nihon no sangyōkakumei isan: seitetsu, tekkō, zōsen, sekitan sangyō) forment un patrimoine industriel composé d’une série de vingt-trois monuments se trouvant essentiellement dans la région de Kyushu-Yamaguchi au sud-ouest du Japon. Cet ensemble témoigne du développement industriel rapide qu’a connu le pays entre le milieu du XIXe (ère Bakumatsu) et le début du XXe siècle (ère Meiji), fondé sur la sidérurgie, la construction navale et l’extraction du charbon. Ils illustrent le processus par lequel de Japon féodal a cherché à opérer un transfert de technologie depuis l’Europe et l’Amérique à partir du milieu du XIXe siècle et la manière dont cette technologie a été adaptée aux besoins et aux traditions sociales du pays. Ce processus est considéré comme le premier transfert d’industrialisation réussi de l’Occident vers une nation non occidentale[1].

Le processus d'inscription au patrimoine mondial a été lancé en 2009 et a abouti lors de la 39e session du Comité du patrimoine mondial en 2015 au titre des critères 2 (Témoigner d'un échange d'influences) et 4 (exemple éminent d'un type de construction).

Zones[modifier | modifier le code]

Hagi[modifier | modifier le code]

Sites proto-industriels de l'époque d'Edo à Hagi dans la préfecture de Yamuguchi :

Monuments Description Image
Four à réverbère de Hagi (萩反射炉, Hagi hansharo?)[2],[3] Hagi Reverberatory furnaces.JPG
Vestiges du chantier naval d’Ebisugahana (恵美須ヶ鼻造船所跡, Ebisugahana zōsensho ato?)[4] C'est sur ce site que Kido Takayoshi, l'un des élèves de Yoshida Shōin a entrepris de construire deux navires de type occidental achevés en 157 et 1860. Il a basé leur architecture sur deus goélettes russes échouées sur les côtes japonaises mais a utilisé des techniques de constructions traditionnelles. Les pièces métalliques nécessaires étaient fournies par les forges Tatara Ohitayama[5].
Heisin Maru.jpg
Vestiges des forges Tatara Ohitayama (大板山たたら製鉄遺跡, Ōitayama tatara seitetsui ato?)[6] Ces forges traditionnelles, les plus vastes de la région de Hagi permettaient d'alimenter le chantier naval d'Ebisugahana en clous, ancres, et autres artefacts en fer[7]. Ohitayama-tatara Iron Works 04 Smelter.JPG
Académie Shōkasonjuku (松下村塾, Shōkason juku?)[8],[9] (dirigée par Yoshida Shōin) Shokasonjuku.jpg
Ville fortifiée de Hagi (萩城下町, Hagi jōkamachi?)[10],[11] Hagi old town.jpg

Kagoshima[modifier | modifier le code]

Complexe industriel pionnier de Shūseikan à Kagoshima dans la préfecture de Kagoshima:

Monuments Description Image
Ancien Shūseikan (旧集成館, kyū Shūseikan?)[12],[13]
Shuseikan.JPG
Touraille à charbon de Terayama Cette touraille à charbon datant de 1858 est construite selon le modèle japonais en fer à cheval traditionnel. Elle était utilisée pour fournir du combustible aux usines de Shuseikan, elle était alimentée en bois à partir des forêts environnantes[7].
Terayama Charcoal Kiln view from front 04.JPG
Vanne de Sekiyoshi du canal Yoshino
関吉の疎水溝1.JPG

Nirayama[modifier | modifier le code]

Four à réverbère proto-industriel de Izu ; Izunokuni, préfecture de Shizuoka :

Monuments Description Image
Four à réverbère de Niirayama (韮山反射炉, Niirayama hansharo?)[14] Reverberatory furnace of Nirayama.jpg

Kamaishi[modifier | modifier le code]

Mine de fer et fonderie de Hashino ; Kamaishi, Préfecture d'Iwate :

Monuments Description Image
Mine de fer et fonderie de Hashino (橋野鉄鉱山および関連施設, Hashino tetsu kōzan oyobi kanren shisetsu?)[15],[16] Hashino-sanbankouroato.jpg

Saga[modifier | modifier le code]

Docks de Mietsu ; Saga, préfecture de Saga :

Monuments Description Image
Installation navale de Mietsu (三重津海軍所跡, Mietsu kaigunsho ato?)[17] Mietsu Naval Dock view south.JPG

Nagasaki[modifier | modifier le code]

Installations du chantier naval de Nagasaki, sites de charbonnage associés ; Nagasaki, préfecture de Nagasaki

Chantier naval de Nagasaki[modifier | modifier le code]

Monuments Description Image
Cale de halage de Kosuge (小菅修船場跡, Kosuge shūsenba ato?)
Kosuge Ship Repair Dock 02.jpg
Cale sèche Mitsubishi no 3
IJN heavy cuiser HAGURO 1928 under construction at MITSUBISHI Nagasaki dry dock.jpg
Grue cantilever Mitsubishi géante Il s'agit de la première grue à alimentation électrique du Japon. Elle a été importée d’Écosse en 1909.C'est aussi la plus ancienne en activité du monde. Elle peut lever 150 tonnes[7].
Hammer Head Crane, Mitsubishi, Nagasaki.jpg
Atelier de modelage Mitsubishi
長崎造船所 旧木型場1.JPG
Maison d’hôtes Mitsubishi Senshokaku
長崎造船所 占勝閣.JPG

Mine de charbon de Takashima[modifier | modifier le code]

Monuments Description Image
Mine de charbon de Takashima (北渓井坑跡, Hokkei seikō ato?)[18],[19]
Takashima Nagasaki Aerial 1975.jpg
Mine de charbon de Ha-shima (端島炭坑, Hashima tankō?)[20] Hasima.jpg

Maison de Glover et ses bureaux[modifier | modifier le code]

Monuments Description Image
Maison de Glover et ses bureaux (旧グラバー住宅, kyū Gulabā jūtaku?)[21],[22] Glover Garden 04.jpg

Miike[modifier | modifier le code]

Mines de charbon et port de Miike[modifier | modifier le code]

Monuments Description Image
Mine de charbon de Miike (三井石炭鉱業株式会社三池炭鉱宮原坑施設, Mitsui sekitan kōgyō kabushikigaisha, Miike tankō Miyahara ana shisetsu?)[23],[24] Miyaharakou.JPG

Port occidental de Misumi[modifier | modifier le code]

Monuments Description Image
Port occidental de Misumi (三角西港, Misumi nishikō?)[25],[26] Misumi-west port 1.jpg

Yawata[modifier | modifier le code]

Aciérie de Yawata ; Kitakyūshū, préfecture de Fukuoka :

Monuments Description Image
Aciéries impériales Yawata (旧官営八幡製鐵所関連施設, kyū kanei Yahata seitetsusho kanren shisetsu?)[27] Governmental Yawata Iron & Steel Works.JPG
Station de pompage de la rivière Onga (遠賀川ポンプ場, Ongagawa ponpujyō?) 遠賀川水源地ポンプ室1.JPG

Controverse[modifier | modifier le code]

Le processus de classement a entrainé des protestations et objections en Corée du fait que de nombreux civils coréens et prisonniers de guerre chinois ont été forcés de travailler dans de dures conditions sur sept des sites durant la Seconde guerre mondiale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. UNESCO Centre du patrimoine mondial, « Sites de la révolution industrielle Meiji au Japon : sidérurgie, construction navale et extraction houillère », sur whc.unesco.org (consulté le 27 septembre 2018)
  2. « Hagi Reverberatory Furnace » [archive du ], Kyuyama (consulté le 17 février 2012)
  3. « 萩反射炉 » [archive du ], Agency for Cultural Affairs (consulté le 17 février 2012)
  4. « Ebisugahana shipyard & Ohitayama-Tatara iron smelting works » [archive du ], Kyuyama (consulté le 17 février 2012)
  5. (en) « Ebisugahana Shipyard », sur japansmeijiindustrialrevolution.com
  6. « 大板山たたら製鉄遺跡 » [archive du ], Yamaguchi Prefecture (consulté le 17 février 2012)
  7. a b et c (en) « Ohitayama Tatara Iron Works », sur japansmeijiindustrialrevolution.com
  8. « The Shokasonjuku Academy » [archive du ], Kyuyama (consulté le 17 février 2012)
  9. « 松下村塾 » [archive du ], Agency for Cultural Affairs (consulté le 17 février 2012)
  10. « Hagi Castle Town » [archive du ], Kyuyama (consulté le 17 février 2012)
  11. « 萩城城下町 » [archive du ], Agency for Cultural Affairs (consulté le 17 février 2012)
  12. « Former Shūseikan and machine factory » [archive du ], Kyuyama (consulté le 17 février 2012)
  13. « 旧集成館 » [archive du ], Agency for Cultural Affairs (consulté le 17 février 2012)
  14. « Sites of Japan’s Meiji Industrial Revolution: Iron and Steel, Shipbuilding and Coal Mining », UNESCO (consulté le 21 octobre 2015)
  15. « Hashino Iron Mining and Smelting Site » [archive du ], Kyuyama (consulté le 17 février 2012)
  16. « 橋野高炉跡 » [archive du ], Agency for Cultural Affairs (consulté le 17 février 2012)
  17. « Mietsu naval facility site » [archive du ], Kyuyama (consulté le 17 février 2012)
  18. « Hokkei well shaft, Takashima coal mine » [archive du ], Kyuyama (consulté le 17 février 2012)
  19. « 北渓井坑跡 » [archive du ], Nagasaki City (consulté le 17 février 2012)
  20. « Hashima coal mine » [archive du ], Kyuyama (consulté le 17 février 2012)
  21. « Former Glover House » [archive du ], Kyuyama (consulté le 17 février 2012)
  22. « 旧グラバー住宅(長崎県長崎市南山手町) » [archive du ], Agency for Cultural Affairs (consulté le 17 février 2012)
  23. « Miyanohara Pit, Miike coal mine » [archive du ], Kyuyama (consulté le 17 février 2012)
  24. « 三井石炭鉱業株式会社三池炭鉱宮原坑施設 » [archive du ], Agency for Cultural Affairs (consulté le 17 février 2012)
  25. « Misumi West Port » [archive du ], Kyuyama (consulté le 17 février 2012)
  26. « 三角旧港(三角西港)施設 » [archive du ], Agency for Cultural Affairs (consulté le 17 février 2012)
  27. « The State-owned Yawata Steel Works » [archive du ], Kyuyama (consulté le 17 février 2012)