L'un reste, l'autre part

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'un reste, l'autre part est un film français réalisé par Claude Berri, sorti en 2005.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Deux amis mariés vont de nouveau rencontrer l'amour... L'un d'eux va voir sa vie bouleversée par l'accident grave d'un de ses fils.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

L'un reste, l'autre part est tiré d'une période névralgique de la vie personnelle de Claude Berri où il quitte sa femme de l'époque pour redécouvrir l'amour avec Nathalie Rheims alors que son fils Julien Rassam devient tétraplégique à la suite d'une tentative de suicide par défenestration en 1999[1] (cause éludée en simple accident de moto dans le film).

Nicolas Lebovici fait ses débuts au cinéma dans L'un reste, l'autre part. Il y joue le personnage de Julien ce qui donne l'occasion de montrer au grand jour ses talents de virtuose du piano dans un prélude de Chopin[2].

Claude Berri explique ce choix de casting[3] : « Je connaissais très bien Gérard Lebovici, et je suis resté très lié à ses enfants. Un jour Nicolas, l'un d'eux, est venu me voir au bureau. Nous avons parlé, et je me suis rapidement dit qu'il pouvait jouer le personnage de Julien. Comme il est pianiste, j'ai modifié le scénario. Le film s'ouvre sur un récital qu'il donne devant ses parents réunis pour l'occasion. »

À noter également une apparition de Michaël Youn dans son propre rôle et interprétant son spectacle Pluskapoil. Magalie Madison campe la petite amie de Michaël Youn.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]