Les Éternels (film, 2018)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Éternels.
Les Éternels
Description de cette image, également commentée ci-après
L'équipe du film au festival de Cannes 2018.

Titre original 江湖儿女
Jiānghú érnǚ
Réalisation Jia Zhangke
Scénario Jia Zhangke
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Drapeau de la France France
Drapeau du Japon Japon
Genre drame
Durée 136 minutes
Sortie 2018

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Éternels (江湖儿女, Jiānghú érnǚ) est un film franco-japano-chinois réalisé par Jia Zhangke, sorti en 2018. Le film est en sélection officielle au Festival de Cannes 2018[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

À Datong, une histoire d'amour difficile relie l'ancienne danseuse Qiao et le gangster Bin, de 2001 à 2017.

Résumé[modifier | modifier le code]

Dans la ville de Datong, Bin, accompagné de sa maîtresse Qiao, règne sur un réseau local de pègre. C'est le tout début du XXIe siècle et les jeunes gens dansent en boîte de nuit sur la musique de Village People, tandis que l'économie locale est menacée par le déclin de l'exploitation du charbon. Le parrain local, qui fait toute confiance à Bin, est mystérieusement tué par des inconnus et Bin lui-même est battu par deux jeunes gens qui prétendent ensuite s'être trompés de personne. Enfin la voiture de Bin et Qiao est attaquée par une bande qui met à mort le chauffeur et commence à rouer de coup Bin lui-même ; Qiao brandit alors un revolver que Bin vient juste de lui apprendre à utiliser et fait fuir les voyous. Toutefois ils sont tous deux arrêtés pour port d'arme illégal ; Bin est condamné à un an de prison et Qiao à cinq ans.

Qiao sort de prison en 2006 sans que Bin se soit manifesté à elle. Elle part à travers la Chine et le retrouve. Mais la rencontre est brève et il ne semble plus s'intéresser à elle. Suivant un moment un mythomane qui prétend aller créer une attraction touristique sur le thème des OVNI dans le Xinjiang, elle finit par rentrer dans le Shanxi.

En 2017, Qiao est revenue à Datong, où elle fréquente à nouveau les membres du gang. Bin revient, cloué à une chaise roulante. Qiao s'occupe de lui mais il est humilié par certains des hommes auxquels il commandait autrefois. Un matin, Qiao reçoit les adieux de Bin sur son téléphone : il est parti sans rien dire.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Les Éternels

Score cumulé
SiteNote
Allociné4.0 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Télérama5.0 étoiles sur 5
CinéSéries5.0 étoiles sur 5
Le Figaro4.0 étoiles sur 5

Le film reçoit de très bons retours, avec une note moyenne de 4.0 sur AlloCiné.

Télérama et CinéSéries sont conquis : « Une fresque noire, implacable »[2], « un aboutissement de tous les instants, qui secoue et qui renverse »[3]. Le Figaro aussi : « Un beau polar romantique ou mélo mafieux qui met en scène la fin d'un amour »[4].

Box-office[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sélections[modifier | modifier le code]

Nomination[modifier | modifier le code]

Analyse[modifier | modifier le code]

Les personnages appartiennent à des clans formés après la culture d'ouverture de la fin des années 1970, héritant de la violence des années de la Révolution culturelle. Ils ont assimilé la culture de gangs plus anciens dans la tradition du jiang hu, respectant notamment la figure spirituelle du Seigneur Guan, devant laquelle l'un des gangsters n'ose pas mentir au début du film.[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Mandelbaum, « Cannes 2018 : « Les Eternels », le film noir selon Jia Zhang-ke », sur Le Monde, (consulté le 14 mai 2018).
  2. « Les Éternels (Ash is Purest White) de Jia Zhangke - (2018) - Film - Drame, Drame sentimental » (consulté le 14 mars 2019)
  3. « Critique de Les éternels (Film, 2019) », sur CinéSéries, (consulté le 14 mars 2019)
  4. « Marie Stuart reine d'Écosse, Les Éternels, Escape Game... Les films à voir ou à éviter cette semaine », sur FIGARO, (consulté le 14 mars 2019)
  5. JP-Boxoffice.com ; page du film Les Éternels, consulté le 2 avril 2019.
  6. Jia Zhang-Ke, Entretien avec le réalisateur, dossier de l'Association française des cinémas d'art et d'essai ([PDF] lire en ligne).

Lien externe[modifier | modifier le code]