Église Saint-Joseph-des-Nations

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Église Saint-Joseph-des-Nations
Image illustrative de l’article Église Saint-Joseph-des-Nations
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église paroissiale
Rattachement Archidiocèse de Paris
Début de la construction 1867
Fin des travaux 1874
Site web www.saintjosephdesnations.frVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Paris
Ville Paris
Coordonnées 48° 52′ 08,3″ nord, 2° 22′ 24,3″ est
Géolocalisation sur la carte : 11e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 11e arrondissement de Paris)
Église Saint-Joseph-des-Nations
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Église Saint-Joseph-des-Nations

L'église catholique Saint-Joseph-des-Nations est située au 161 rue Saint-Maur dans le 11e arrondissement de Paris (France).

Elle est bordée par les rues Darboy et Deguerry du nom de deux des fusillés lors de la « semaine sanglante » de la commune de Paris le 24 mai 1871.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Petit Journal illustré.

L'église est construite sur les plans de l'architecte Théodore Ballu (1817-1885) entre 1867 et 1874[1].

Elle est saccagée le par des anarchistes au cours de l'émeute de Fort Chabrol[2].

Au cours de l'année 1990, des demandeurs d'asile déboutés y effectuent une grève de la faim. Cette action est alors soutenue par différentes associations dont le Gisti[3].

Description[modifier | modifier le code]

Le porche de l’église.

Le style architectural de cette église fait principalement référence à l'art roman du XIIe siècle, avec certains emprunts à des motifs de la Renaissance. Le bâtiment est en pierres de taille et moellons piqués.

De plan basilical avec transept, l'église comprend une nef principale flanquée de deux nefs latérales et elle possède, au lieu des deux tours habituelles, une grande flèche de 60 mètres qui couronne l'entrée en forme de porche de trois travées.


Les vitraux sont l'œuvre d'Oudinot et ont été réalisés en 1868. Ceux décorant la partie supérieure de l'abside représentent Saint-Pierre, le Christ et Saint-Paul.

Orgue[modifier | modifier le code]

L'orgue de tribune est construit par les facteurs Édouard Stoltz et Eugène frères en 1874, modifié par Costa puis Danion-Gonzalez en 1963, électrifié en 1967 et remanié à plusieurs reprises par Bernard Dargassies depuis les années 1980. À l'origine cet orgue comprenait 32 jeux répartis sur trois claviers manuels et un pédalier de 30 notes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Eglise Saint-Joseph des Nations », structurae.info (consulté le 14 août 2015)
  2. « Histoire du quartier et de la paroisse — Paroisse Saint-Joseph des Nations », sur www.saintjosephdesnations.fr (consulté le 25 avril 2019)
  3. Johanna Siméant, « La violence d'un répertoire : les sans-papiers en grève de la faim », Cultures & Conflits, nos 09-10,‎ (ISSN 1157-996X, DOI 10.4000/conflits.218, lire en ligne, consulté le 25 avril 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]