Rue Saint-Maur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Rue Saint-Maur (Liège).

10e, 11e arrts
Rue Saint-Maur
Image illustrative de l’article Rue Saint-Maur
La rue Saint-Maur au niveau de l'église Saint-Joseph-des-Nations.
Situation
Arrondissements 10e
11e
Quartiers Hôpital-Saint-Louis
Folie-Méricourt
Saint-Ambroise
Roquette
Début 133, rue de la Roquette
Fin 22, avenue Claude-Vellefaux et 2, rue Jean-et-Marie-Moinon
Morphologie
Longueur 1 935 m
Largeur 18 m
Géocodification
Ville de Paris 8922
DGI 8699

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Saint-Maur

La rue Saint-Maur est une voie des 10e et 11e arrondissements de Paris, en France[1].

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La rue Saint-Maur est une voie publique du sud-est du 10e et de l'est du 11e arrondissements de Paris. Avec 1 935 m de long, il s'agit de la 33e plus longue voie parisienne (sans compter le boulevard périphérique ni la voie Georges-Pompidou) ; les premiers 400 m au nord sont situés dans le 10e arrondissement, les 1 550 m restant dans le 11e. Dans cet arrondissement, seuls l'avenue de la République, la rue de Charonne et le boulevard Voltaire sont plus longs.

La rue Saint-Maur est globalement orientée sud-sud-est/nord-nord-ouest. La rue débute au sud entre les 131 bis et 133, rue de la Roquette. Elle se termine au nord entre les 22 et 24, avenue Claude-Vellefaux, au débouché de la rue Jean-et-Marie-Moinon.

Comme il est d'usage à Paris, les numéros des immeubles débutent à l'extrémité sud (le côté le plus proche de la Seine) et augmentent en se dirigeant vers le nord. Les numéros impairs sont alors à gauche, les numéros pairs à droite.

Outre à ses extrémités, la rue Saint-Maur est traversée ou au débouché des voies suivantes, du sud au nord :

11e arrondissement
10e arrondissement

Au sud, par delà la rue de la Roquette, la rue Saint-Maur est continuée par la rue Léon-Frot. Au nord, de l'autre côté de l'avenue Claude-Vellefaux, elle l'est par la rue Juliette-Dodu.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

La station Rue Saint-Maur, sur la ligne 3.

Du fait de sa longueur, la rue Saint-Maur est accessible par de nombreuses stations de métro. La station Rue Saint-Maur (ligne (M)(3)) est directement située sur son intersection avec l'avenue de la République. Le sud de la rue est à proximité des stations Voltaire et Saint-Ambroise (ligne (M)(9)). Vers le nord, la station Goncourt (ligne (M)(11)) est à 100 m à l'ouest de son intersection avec la rue du Faubourg-du-Temple. À l'est, les stations les plus proches sont celles de la ligne (M)(2) sur les boulevards de Ménilmontant et de la Villette (Père Lachaise, Ménilmontant, Couronnes et Belleville).

Origine du nom[modifier | modifier le code]

La rue correspond à un ancien chemin qui conduisait de l'abbaye de Saint-Maur à l'abbaye de Saint-Denis.

Historique[modifier | modifier le code]

Du fait de sa longueur, plusieurs tronçons ont porté des noms divers : entre autres « chemin de Saint-Denis » ou « chemin de Saint-Maur », « rue du Bas-Popincourt », « rue Blanche », « rue Saint-Maur-Popincourt » et « rue Saint-Sabin ».

La partie située du côté des numéros impairs entre la rue du Chemin-Vert et la rue Saint-Ambroise marquait la limite des abattoirs de Ménilmontant. La rue a été le théâtre d'affrontements pendant les journées insurrectionnelles de juin 1848, sa dernière barricade a été écrasée par la troupe, le .

En 1910, un arrêté détache l'extrémité nord afin de créer la rue Juliette-Dodu.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

  • Nos 209 : immeuble d'où furent déportées des familles juives au camp d'extermination d'Auschwitz[5]. Ruth Zylberman a réalisé un documentaire à ce sujet : Les enfants du 209 rue Saint-Maur, Paris Xe (2018).

En littérature[modifier | modifier le code]

Honoré de Balzac fait vivre Honorine, l'héroïne de sa nouvelle éponyme, « rue Saint-Maur, dans un charmant pavillon où elle fabrique des fleurs et des modes ».

L'écrivain Georges Simenon fait vivre son personnage de M. Hire de son roman Les Fiançailles de monsieur Hire au 67, rue Saint-Maur[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Rue Saint-Maur », Mairie de Paris, nomenclature des voies.
  2. « Putti (4) Fonderie Lehmann, rue Saint-Maur, Paris (75011) », notice sur e-monumen.net.
  3. Site de la maison de formation.
  4. « L'Atelier des Lumières d'hier à aujourd'hui  », www.atelier-lumieres.com.
  5. « Les Enfants du 209, rue Saint-Maur, Paris Xe. Un film de Ruth Zylberman », www.fondationshoah.org.
  6. Julien Bisson et Estelle Lenartowciz, « Sur les traces des grands romans », Lire, mars 2017, p. 34-37.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]