Échelle mobile des salaires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'échelle mobile des salaires consiste à augmenter les salaires en fonction de l'augmentation des prix afin de conserver le pouvoir d'achat des salariés face à l'inflation.

Application[modifier | modifier le code]

Belgique[modifier | modifier le code]

Un système similaire d'indexation salariale est d'application en Belgique. Il est basé sur l'index (plus précisément sur l'Indice santé) et fonctionne sur le principe des seuils (indice-pivot).

Brésil[modifier | modifier le code]

Dans le cadre du plan Cruzado, le gouvernement de José Sarney instaura brièvement une échelle mobile des salaires pour tenter de lutter contre l'inflation.

France[modifier | modifier le code]

L'échelle mobile des salaires a été introduite en France en juillet 1952 sous la présidence de Vincent Auriol (SFIO) par le gouvernement Antoine Pinay (RI).

Elle a été supprimée en 1982 quand Jacques Delors (PS) était ministre des Finances, dans le deuxième gouvernement de Pierre Mauroy (PS).

Italie[modifier | modifier le code]

En Italie, l'échelle mobile des salaires a été négociée en 1975 par le secrétaire de la Confédération générale italienne du travail Luciano Lama. Elle sera une première fois réduite sous le Gouvernement Craxi I le 14 février 1984, puis complètement abrogée le 31 juillet 1992 sous le Gouvernement Amato I, avec l'accord des différentes organisations syndicales dans l'espoir d'être accepté dans l'Union monétaire européenne.