Étienne de Callataÿ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Étienne de Callataÿ
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Chef de cabinet adjoint (d)
Jean-Luc Dehaene
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (60 ans)
EtterbeekVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Étienne de Callataÿ, né le à Etterbeek[1],[2], est un économiste belge. Il est le cofondateur et le Chief Economist d'Orcadia Asset Management.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est diplômé en économie de l'Université de Namur et de la London School of Economics[1].

Après avoir travaillé au service d'étude de la Banque nationale de Belgique (BNB) de 1987 à 1992, il travaille au Fonds monétaire international (FMI) de 1992 à 1996[1]. De 1996 à 1999, il est chef de cabinet adjoint du Premier Ministre Jean-Luc Dehaene, et en 1999, chef de cabinet du Ministre des Finances[1]. En 1999, il entre à la Banque Degroof[1] dont il devient l'économiste en chef[3]. Il est nommé membre du Comité de Direction de la Banque Degroof en 2012. En 2015, il quitte la Banque Degroof. En 2016, Etienne de Callataÿ, avec quelques associés, fonde au Grand-Duché de Luxembourg une société de gestion de fortune nommée Orcadia Asset Management [2]. Depuis avril 2016 et l’agrément du ministre des finances luxembourgeois obtenu, Orcadia est active à Luxembourg, où elle est basée, et exerce ses activités en libre prestation de services en Belgique et en France. Il est le Chief Economist et le Président du Conseil d'Administration d'Orcadia.

En parallèle, il est chargé de cours invité à l'Université Catholique de Louvain[4],[3] (UCL) et à l'Université de Namur[1]. Il y dispense respectivement un cours de Macroéconomie et de finances publiques. Il a également enseigné et à l'Université Libre de Bruxelles. Ses publications ont principalement trait à des questions de conjoncture, de politique fiscale, de retraite et de fédéralisme fiscal.

Il est l'auteur des "Confessions d'un économiste ordinaire. Comprendre la crise financière pour en tirer les leçons" chez Roularta en 2009. Il est aussi l'éditeur de "La fin du déficit budgétaire" / "Het eind der budgettaire tekort" (Éditions De Boeck, 2002) et de "The return of the deficit. Public Finance in Belgium over 2000-2010" (Leuven University Press, 2012). Avec Luc Leruth, il est l'éditeur de "Quand l'économie nous est contée" (Editions La Lettre violée, 2021), où des économistes professionnels établissent un lien entre une œuvre de littérature de leur choix et une question de théorie ou de politique économique.

Il est président honoraire de la Société Royale d'Économie politique de Belgique[5].

Il est ou a été aussi administrateur d'autres sociétés savantes et de diverses associations, dont Les Petits Riens et Special Olympics Belgium et Solifin, le réseau belge de l'investissement à impact.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Institut belge des Finances publiques [1]
  2. Thierry Debels, « Etienne de Callataÿ crée EPFin au Luxembourg », slideshare.net,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. a et b Félix Dumont, « Etienne de Callataÿ futur ministre MR? "Avec plaisir" », sur lalibre.be, (consulté le ).
  4. « L’économiste en chef à la Banque Degroof et conférencier à l’UCL est considéré comme un leader d’opinion en Belgique francophone. », sur lesoir.be, (consulté le ).
  5. Isabelle de Laminne, « Qui sont les cinq économistes rassemblés par La Libre? », sur La Libre Belgique, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]