Zarkava

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Zarkava
Père Zamindar
Mère Zarkasha
Père de mère Kahyasi
Sexe F
Naissance 2005
Pays de naissance Drapeau de l'Irlande Irlande
Pays d'entraînement Drapeau de la France France
Éleveur Aga Khan
Propriétaire Aga Khan
Entraîneur Alain de Royer-Dupré
Cavalier Christophe Soumillon
Record rating Timeform : 133
Nombre de courses 7
Nombre de victoires 7
Gains en courses 3 364 620 €

Zarkava (2005- ) est un cheval de course qui participe aux courses hippiques de plat. Née en Irlande, propriété de l'Aga Khan, elle est entraînée par Alain de Royer-Dupré et montée par Christophe Soumillon.

Carrière de courses[modifier | modifier le code]

À l'automne 2007, quand Zarkava se présente au départ du Prix Marcel Boussac, le championnat des pouliches de 2 ans, elle n'a qu'une course dans les jambes, concrétisée par une victoire facile. Son accélération dans la ligne droite de Longchamp fait merveille et révèle le potentiel de cette fille de Zamindar, qui rejoint Proviso (2e du Fillies Mile) et surtout Natagora (Cheveley Park Stakes) en tête d'une génération de 2 ans françaises particulièrement brillante. Elle échoue de peu pour le titre de meilleure pouliche de 2 ans en Europe, qui revient à Natagora, malgré un rating supérieur (119 contre 118).

De retour à 3 ans, Zarkava effectue une rentrée victorieuse dans le Prix de la Grotte, épreuve préparatoire à la Poule d'Essai des Pouliches, qu'elle remporte quelques semaines plus tard, record de la course à la clé, devant Goldikova, appelée à devenir la reine du mile. Le chemin du Prix de Diane s'ouvre à elle, et la perspective d'affronter pour la première fois sa rivale au titre de numéro 1, Natagora, qui entre temps s'en est allée quérir les lauriers des 1000 Guinées. Mais l'entourage de cette dernière, plutôt que de relever le gant, opte pour un autre challenge tout aussi palpitant en allant défier les mâles dans le Prix du Jockey Club, qu'aucune pouliche n'a remporté depuis 1917. La voie est libre pour Zarkava, qui n'a pas d'adversaire à sa hauteur (sinon Goldikova, mais sur une distance excédant ses aptitudes) dans le Prix de Diane, où elle s'impose facilement, par trois longueurs, demeurant ainsi invaincue en cinq courses. Parée des éloges de son propriétaire, l'Aga Khan, qui, bien qu'ayant eu dans ses écuries une multitude de championnes déclare qu'il s'agit de "la meilleure pouliche qu'il ait jamais eue", Zarkava se pose en prétendante au Prix de l'Arc de Triomphe. À cette fin, elle fait sa rentrée dans le Prix Vermeille, un test puisqu'il s'agit de sa première sortie sur la distance reine des 2.400 m. Après un départ complètement raté, qui la voit traîner à plusieurs longueurs du peloton, elle vient pleine piste dans la ligne droite pour terrasser ses rivales, en égalant le record de la course.

Titulaire du triplé Poule d'Essai-Prix de Diane-Prix Vermeille, une première depuis Allez France, Zarkava se présente au départ du Prix de l'Arc de Triomphe avec le statut de grandissime favorite. Le premier dimanche d'octobre 2008, on lui oppose quinze adversaires, parmi lesquels se détachent l'Irlandais Duke of Marmalade (invaincu cette année en cinq groupes 1), l'Anglais Youmzain (2e l'an passé) et le meilleur 3 ans français, invaincu lui aussi, Vision d'État (Prix du Jockey-Club, Prix Niel). À moins de 300 mètres de l'arrivée, la pouliche déboite et prend l'avantage en quelques foulées. Elle s'impose de deux longueurs devant Youmzain, Soldier of Fortune et l'Allemand It's Gino restant ex-æquo pour la 3e place devant Vision d'État, Duke of Marmalade terminant 7e.

Cette victoire de Zarkava est la première d'une pouliche de 3 ans dans "l'Arc" depuis celle de Akiyda en 1982. Après cet exploit, qui lui assure le titre de cheval de l'année en Europe, Zarkava rejoint l'un des haras de l'Aga Khan où elle donne naissance à sa première pouliche, Zerkaza, en février 2010, une fille de Dalakhani[1], puis est présentée à un autre vainqueur de l'Arc, Sea The Stars[2], dont elle a un poulain, dénommé Zarkash, en février 2011. Elle est ensuite saillie par le top étalon Galileo dont elle a un poulain, Zarkar, en février 2012. Elle est ensuite présentée à l'étalon Dubawi [1]. Pour la saison de monte 2013, elle rencontre l'étalon Redoute's Choice, dont elle a un poulain en mars 2014.Durant cette même année, elle sera présentée à l'invincible Frankel.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France France

Tableau de bord[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Zarkava est issue d'un jeune étalon, Zamindar, 2e du Prix Morny et frère de Zafonic (champion européen à 2 ans). Après des débuts modestes, Zamindar a su donner plusieurs pouliches de grande valeur, notamment pour l'Aga Khan : deux lauréates de la Poule d'Essai des Pouliches, Zenda et Darjina (championne, gagnante également du Prix d'Astarté et du Prix du Moulin de Longchamp), ainsi que Coquerelle (Prix Saint-Alary) et Timepiece (Falmouth Stakes).

Côté maternel, Zarkava se réclame d'un papier Aga Khan remontant à la grande championne et jument base Petite Etoile (1000 Guinées, Oaks, Champion Stakes, Coronation Cup). Sa mère n'a pas couru, mais elle est la sœur de Zarkiya (Catrail), lauréate d'un groupe 3 et 4e de la Poule d'Essai des Pouliches, au sein d'une famille qui est également celle de Zainta (Kahyasi), gagnante des Prix de Diane et Saint-Alary. Après Zarkava, Zarkasha a donné la bonne Zarshana (Sea The Stars), lauréate du Prix Minerve (Gr.3) et, chose plus inhabituelle, un champion de courses d'obstacle, Zarkanda (Azamour).

Origines de Zarkava
Père
Zamindar
Gone West Mr.Prospector Raise a Native
Gold Digger
Secrettame Secretariat
Tamerett
Zaizafon The Minstrel Northern Dancer
Fleur
Mofida Right Tack
World Lass
Mère
Zarkasha
Kahyasi Ile de Bourbon Nijinsky
Roselière
Kadissya Blushing Groom
Kalkeen
Zarkana Doyoun Mill Reef
Dumka
Zarna Shernazar
Zahra

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) zone-turf.fr Zarkava a donné naissance à une belle pouliche 6 février 2010
  2. "Zarkava pleine de Sea The Stars"


Nouveau livre publié en 2011 par Gisèle Royer Dupré.