Trêve (cheval)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trêve
Père Motivator
Mère Trévise
Père de mère Anabaa
Sexe F
Naissance 2010
Pays de naissance Drapeau de la France France
Pays d'entraînement Drapeau de la France France
Éleveur Haras du Quesnay
Propriétaire Cheikh Joaan Al Thani
Entraîneur Christiane Head
Cavalier Thierry Jarnet / Lanfranco Dettori
Record rating Timeform : 134
Nombre de courses 8
Nombre de victoires 5
Gains en courses 3 679 448 €

Trêve (2010- ) est un cheval de course pur sang anglais qui participe aux courses hippiques de plat. Née en France, propriété du Cheikh Joaan Al Thani, elle est entraînée par Christiane Head et montée par Thierry Jarnet[1] ou Lanfranco Dettori.

Carrière de courses[modifier | modifier le code]

Produit de l'élevage Head, Trêve passa aux ventes de yearlings en août, sans trouver preneur. À nouveau sur le ring en octobre, elle n'attire guère plus les acheteurs, si bien qu'elle est retirée à 22000 euros par son éleveur, Alec Head, qui la confie à l'entraînement à sa fille Christiane Head. Trêve débute en septembre de ses 2 ans à Longchamp par une victoire facile, puis est mise au repos durant l'hiver. Au printemps, elle fait sa rentrée dans une course B à Saint-Cloud, où elle fait grosse impression, et se présente au départ du Prix de Diane dans la peau à une cote de méfiance. Elle s'y révèle comme une championne d'envergure, en s'imposant de toute une classe par 4 longueurs devant Chicquita, qui devait plus tard briller dans les Oaks irlandaises, et en pulvérisant le record de la course. Durant l'été, elle change de casaque puisqu'elle est vendue pour moitié au Cheikh Joaan Al Thani, mais elle reste à l'entraînement chez Christiane Head. Après le repos estival, sa rentrée est programmée dans le Prix Vermeille avec un nouveau cavalier, Lanfranco Dettori, premier jockey de l'écurie Al Thani, qui remplace Thierry Jarnet. Sa prestation soulève à nouveau l'enthousiasme, la pouliche gagnant de toute une classe et se plaçant parmi les grands favoris du Prix de l'Arc de Triomphe.

Dans la grande course d'octobre, Trêve doit faire face à un plateau d'exception, avec le favori japonais Orfèvre, deuxième malheureux de l'édition 2012, l'autre japonais Kizuna, lauréat du Derby japonais, ou encore le brillant poulain français Intello (Prix du Jockey Club). Lanfranco Dettori s'étant fracturé l'astragale peu de temps avant l'épreuve, la pouliche retrouve son jockey habituel, Thierry Jarnet et s'élance en tant que deuxième favorite malgré une position très défavorable dans les stalles, où le tirage au sort lui a attribué le numéro 15. Un peu tendue avant le départ, elle subit un mauvais parcours, faisant toute la course nez au vent (alors que son entraîneur Criquette Head affirmait aux journalistes dimanche matin espérer un parcours caché pour sa pouliche), et obligée de faire les extérieurs. Pourtant, elle vient très fort dans la fausse ligne droite et pulvérise l'opposition dans la ligne droite, s'imposant de cinq longueurs, parcourant ses derniers 400 mètres en 22"92, devant Orfèvre, Intello et Kizuna, ce qui fait de cette pouliche invaincue l'un des plus impressionnants vainqueurs de l'histoire de l'Arc, offrant à son entraîneur un deuxième Arc après Three Troikas en 1979, et à son jockey un troisième après Subotica (1992) et Carnégie (1994). Avec cette victoire Trêve devient la deuxième pouliche de l'histoire avec l'incontournable Zarkava à s'adjuger le triplé Diane/Vermeille/Arc, et comme elle, elle se voit créditée d'un rating étonnamment faible de la part de Timeform, 134. Elle est néanmoins élue cheval de l'année en Europe et meilleure pouliche de 3 ans, et se classe en tête des classifications FIAH, à égalité avec la championne australienne Black Caviar. Mise au repos par son entraîneur et maintenue à l'entraînement pour 2014, Trêve n'a plus qu'un seul objectif : tenter le doublé dans la mythique course de l'Arc.

La rentrée de Trêve est programmée pour le 27 avril 2014, dans le Prix Ganay. Elle doit y affronter un autre phénomène, l'atypique Cirrus des Aigles. Malgré la présence d'un leader, elle ne bénéficie pas du parcours souhaité par son entourage et, au prix d'une formidable lutte dans la ligne droite, s'avoue vaincu, de justesse, face à la pugnacité de Cirrus des Aigles. Elle subit ainsi la première défaite de sa carrière, mais réalise tout de même une bonne rentrée. Toutefois elle déçoit, en juin, au meeting royal d'Ascot, en ne pouvant faire mieux que troisième des Prince of Wales's Stakes. Si en Angleterre la jument avait l'excuse d'une douleur au pied, tout semble rentré dans l'ordre pour son retour à Longchamp dans le Prix Vermeille. Mais Trêve y cause une nouvelle désillusion : seulement quatrième, elle semble malheureusement ne plus être la championne qu'elle était à 3 ans.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France France

Tableau de bord[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Qu'elle fut rachetée à 22 000 euros yearling laisse penser que les origines de Trêve ne sont pas les plus en vogue. Certes son père, Motivator, qui fut pourtant un lauréat de Derby d'Epsom et termina 5ème de l'Arc de Hurricane Run, est un étalon relativement peu prisé, faisant la monte à 7000 € (en 2013), mais qui peut se prévaloir de quelques éléments de valeur, dont la bonne Ridasiyna, lauréate d'un Prix de l'Opéra. Mais côté maternel, Trêve, qui est la sœur de l'honnête Trois Rois (par Hernando), 3ème d'un Prix Greffulhe (en), est issue d'une grande famille du Haras du Quesnay qui remonte à la championne Trillion. Celle-ci courut pas moins de 31 fois, remportant le Prix Ganay et plusieurs groupe 2, se plaçant dans les Prix de l'Arc de Triomphe, de Diane, Royal Oak, avant de connaître une seconde et brillante carrière aux États-Unis où elle reçut l'Eclipse Award de jument de l'année 1979 et termina, comme à son habitude, deuxième dans plusieurs groupe 1 (Canadian International Stakes, Turf Classic Invitational Stakes, Washington, D.C. International, Oak Tree Invitational Stakes). Trillion assura sa descendance au stud grâce à la bonne poulinière Barger (par Riverman), mais surtout elle eut pour fille une autre grande championne, encore meilleure qu'elle (et qui courut encore plus qu'elle : 41 fois), Triptych (voir l'article qui lui est consacré).

Origines de Trêve[2]
Père
Motivator (GB)
b. 2002
Montjeu (IRE)
b. 1996
Sadler's Wells
b. 1981
Northern Dancer
Fairy Bridge
Floripedes
b. 1985
Top Ville
Toute Cy
Out West
b. 1994
Gone West
b. 1984
Mr. Prospector
Secrettame
Chellingoua
b. 1983
Sharpen Up
Uncommitted
Mère
Trévise (FR)
b. 2000
Anabaa (USA)
b. 1992
Danzig
b. 1977
Northern Dancer
Pas de Nom
Balbonella
b. 1984
Gay Mecene
Bamieres
Trevillari
b. 1987
Riverman
b. 1969
Never Bend
River Lady
Trevilla
b. 1981
Lyphard
Trillion

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b La jument française Trêve remporte l'Arc de Triomphe, consulté le 6 octobre 2013, sur lemonde.fr
  2. Pedigree de Trêve, sur equineline.com