Helissio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Helissio est un cheval de course français né en 1993 des œuvres de Fairy King et de Helice, par Slewpy, et mort le 8 octobre 2013[1]. Propriété de Enrique Sarasola durant sa carrière de course, il était entrainé par Elie Lellouche et monté par Dominique Bœuf puis Olivier Peslier.

Carrière[modifier | modifier le code]

Helissio se révèle à 3 ans comme le meilleur cheval de sa génération. Après ses victoires dans les Prix Noailles et Lupin, il fait figure d'épouvantail dans le Prix du Jockey-Club, qui doit le couronner. Mais tout se passe de travers, le poulain tire comme un treuil et s'asphyxie sur son mord avant même le début des hostilités. Son jockey, Dominique Bœuf, fait les frais de cette déconvenue. C'est désormais Olivier Peslier qui est chargé de le mener à la victoire dans le Prix de l'Arc de Triomphe, son objectif de fin de saison. Avant cela, et plutôt que se reposer durant l'été, Helissio remporte le Grand Prix de Saint-Cloud, et s'octroie en septembre le Prix Niel. Puis vient l'Arc, où le cheval fait une démonstration de force, attaquant de loin pour s'imposer au ralenti, par 6 longueurs, égalant ainsi le record de distance à l'arrivée établi par les grands Ribot en 1956 et Sea Bird en 1965. Pour terminer cette saison presque parfaite, Helissio s'envole pour disputer la Japan Cup, dont il se classe troisième ex-æquo avec l'Anglais Strategic Choice, derrière la Japonaise Fabulous La Fouine et un autre Anglais, Singspiel. Malgré cette défaite, Helissio est élu cheval européen de l'année et meilleur 3 ans, Timeform lui accordant un rating de 136.

Maintenu à l'entraînement à 4 ans, il n'a qu'un objectif : devenir le premier cheval à réaliser un doublé dans l'Arc depuis Alleged (77-78). Il effectue une rentrée victorieuse dans le Prix Ganay puis conserve son titre dans le Grand Prix de Saint-Cloud (monté par Cash Asmussen) et prend part aux King George, où il termine troisième à l'issue d'un mauvais parcours. Au lieu de poursuivre une voie toute tracée passant par le Prix Foy, l'entourage du fils de Fairy King décide de le présenter dans le Prix du Moulin de Longchamp. Challenge un peu fou, et préparation à l'Arc pour le moins originale, qui fait beaucoup jaser : un Arc-winner décrochant de la distance classique (2400m) pour faire un tour sur le mile, le tout à un mois de la grande épreuve, c'est du jamais vu. Helissio relève pourtant le défi et fait taire ses détracteurs en obtenant une belle seconde place, seulement battu par un champion sur la distance, Spinning World.

Tous les feux sont au vert pour un doublé dans l'Arc, sauf qu'entre-temps est apparu le phénoménal Peintre Célèbre. Le duel entre les deux meilleurs éléments de leurs promotions respectives tourne court. Peintre Célèbre écrase la concurrence et s'envole dans un style éblouissant, éclipsant au passage Helissio, largement battu pour la dernière course de sa carrière.

Devenu étalon, Helissio est envoyé au Japon, puis en Australie, avant d'être rapatrié en Europe. Bien qu'il ait donné le champion australien Helenus et le bon japonais Pop Rock (2e de la Japan Cup et de la Melbourne Cup), il ne réussit pas une reconversion à la hauteur de ses prestations sur la piste. Il termine sa carrière de reproducteur en Irlande, pour la somme modique de 3 500 € la saillie.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Tableau de bord[modifier | modifier le code]

Victoires[modifier | modifier le code]

Accessits[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Côté maternel, Helissio est issu d'une famille sans gloire. Quant à son père, Fairy King, c'est un cheval qui n'eut aucun succès en courses, mais qui se vit ouvrir les portes du haras grâce à son pedigree, n'étant rien moins que le propre frère de Sadler's Wells, et donc le 3/4 frère de Nureyev. Parfois surnommé "le Sadler's Wells du pauvre" (lui qui émargeait tout de même à 50 000 Guinées irlandaises à la fin de sa carrière), il réussit brillamment à se faire un nom. Il donna une quinzaine de lauréats de groupe 1, parmi lesquels le champion Falbrav (Japan Cup, Eclipse Stakes, International Stakes, Queen Elizabeth II Stakes, Hong Kong Cup, Prix d'Ispahan, Prix Président de la République, Grand Prix de Milan), Oath (Derby d'Epsom), Turtle Island (Phoenix Stakes, 2.000 Guinées Irlandaises), Victory Note (Poule d'Essai des Poulains)... Par ailleurs, il est le père de Encosta de Largo, star des reproducteurs en Australie (près de 190 000 € la saillie).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
Origines de Helissio
Père
Fairy King
Northern Dancer Nearctic Nearco
Lady Angela
Natalma Native Dancer
Almahmoud
Fairy Bridge Bold Reason Hail to Reason
Lalun
Special Forli
Thong
Mère
Helice
Slewpy Seattle Slew Bold Reasoning
My Charmer
Rare Bouquet Prince John
Forest Song
Hirondelle Val de l'Orne Val de Loir
Aglae
Hermanv Cutlass
Peaceful Lane