Władysław Czartoryski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Czartoryski.

Le prince Władysław (Ladislas) Czartoryski est né le 3 juillet 1828 à Varsovie, dans le Royaume du Congrès rattaché à l'Empire russe, et est mort le (à 65 ans) à Boulogne-sur-Seine, en France.

Issu de la haute noblesse polonaise (szlachcic), c’est un politicien en exil, un collectionneur d’art et le fondateur du Musée Czartoryski de Cracovie.

Le prince Władysław Czartoryski.

Famille[modifier | modifier le code]

Il est le fils du prince Adam Jerzy Czartoryski (1770-1861), ministre des Affaires étrangères du tsar Alexandre Ier, et de son épouse la princesse Anna Zofia Sapieha (1799-1864).

Le , il épouse à La Malmaison, près de Paris, Maria-Amparo, comtesse de Vista Alegre (es) (1834-1864), elle-même fille morganatique de la reine Marie-Christine d’Espagne (1806-1878) et de son deuxième époux Augustin Fernandez Muñoz, duc de Riansares (1808/1810-1873), d'où un enfant :

D'une liaison avec une Zagorska, dont le décès en couches ne permit pas un mariage légitimant, il eut

Le 15 janvier 1872, le prince veuf épousa en secondes noces la princesse Marguerite d’Orléans (1846-1893), fille aînée de Louis d’Orléans (1814-1896), duc de Nemours, et de son épouse Victoire de Saxe-Cobourg-Kohary (1822-1857), dont une photographie non datée, a été publiée par Henri d'Orléans et Michel de Grèce dans Mon album de famille (Perrin, 1991, p. 41).

Le nouveau couple eut deux enfants :


Biographie[modifier | modifier le code]

Exilé en France, le prince mène une activité d’opposition à la Russie impériale dans sa résidence parisienne, l’Hôtel Lambert. De 1863 à 1864, il est ainsi le principal agent diplomatique du Gouvernement national révolutionnaire polonais (Rząd Narodowy) auprès des gouvernements britannique, italien, suédois et turc.

Mais il est également le propriétaire d’une immense collection d’art composée de peintures, de sculptures et d’antiquités; il est notamment intéressé par l’art égyptien qu’il acquiert dans les salles de ventes parisiennes ou directement en Égypte. Il fit don de quelques objets à la Bibliothèque polonaise de Paris et de pièces archéologiques à l’Université Jagellonne, et en 1871, il a offert d’autres objets au Musée polonais de Rapperswil, en Suisse.

En 1865, le prince expose la Collection Czartoryski dans la « Chambre polonaise » de l’Exposition des Arts Décoratifs à Paris.

Selon James Stourton la collection aurait quitté l'hôtel Lambert qui en était « le siège » en 1876.

En 1878, le prince fait rouvrir le Musée Czartoryski de Cracovie qu’avait fondé sa grand-mère Izabela Czartoryska, en 1801, à Puławy, mais que l'Insurrection de Novembre avait fait fermer.

Le prince est mort à Boulogne-sur-Seine et a été enterré dans la crypte familiale de Sieniawa.


Références[modifier | modifier le code]

  1. Extrait de l'État Civil de Paris 1876, page 12, acte 587
  • James Stourton, Petits musées, grandes collections (Scala, 2003, p. 168 à 173).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]