Vergée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stèle indiquant une surface calculée en vergée à Jersey (1867).
Tables de conversion - vergées de Jersey et acres anglaises

La vergée est une ancienne unité de mesure de superficie. Elle correspond toujours à un quart de l'acre. Ceci étant quarante perches anglaises pour la vergée anglaise et vingt-cinq perches françaises pour la vergée française.

Elle est une mesure standard rurale traditionnelle utilisée dans les Îles Anglo-Normandes et autrefois en France et au Royaume-Uni.

Îles Anglo-Normandes[modifier | modifier le code]

Dans les îles Anglo-Normandes, elle est une mesure standard de la terre, mais sa définition légale diffère entre les deux bailliages de Jersey et de Guernesey.

  • À Guernesey, une vergée (en guernesiais : vergie) est 17 640 pieds carrés (1639 m²), soit 40 perches carrées de Guernesey. Une perche de Guernesey (en guernesiais : perque) est de 21 pieds par 21 pieds.
  • À Jersey, une vergée (en jersiais : vrégie) est 19 360 pieds carrés (1 798,6 m²), soit 40 perches carrées de Jersey. Une perche de Jersey (en jersiais : perque) est une perche carré de 24 pieds de chaque côté (soit quelques 22 pieds carrés impériaux de chaque côté).

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

La vergée anglo-saxonne, le rood (symbole : ro), avec une perche de 16½ pieds  =  5,029 2 mètres depuis 1959 :
une vergée anglo-saxonne égale 40 x 16½ x 16½ = 10 890 pieds anglais carrés = 1 011,714 105 6 

France[modifier | modifier le code]

Il y a trois vergées françaises, selon la perche utilisée ; la vergée d'arpent était la plus courante en France :
une vergée d'arpent égale 25 x 22 x 22 = 12 100 pieds du Roi carrés ~ 1 276,799 574 9 m²
une vergée ordinaire égale 25 x 20 x 20 = 10 000 pieds du Roi carrés ~ 1 055,206 260 3 m²
une vergée du Roi égale 25 x 18 x 18 = 8 100 pieds du Roi carrés ~ 854,717 070 8 m²
une verge de Reims[1] égale 4.472 x 4.472 = 20 pieds ~ 572,4 m²

Références[modifier | modifier le code]

  1. cartulaire D du chapitre de Notre-Dame, f° 136, v° 155 de 1448.

Voir aussi[modifier | modifier le code]