Triple Concerto de Beethoven

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Triple concerto en do majeur, opus 56, de Ludwig van Beethoven, est un concerto pour piano, violon, violoncelle et orchestre.

Composé entre 1803 et 1804[1], il est contemporain de la Symphonie « Héroïque » et il est dédicacé au prince Joseph Franz von Lobkowitz, mélomane et mécène, à qui Beethoven dédia également ses Troisième, Cinquième et Sixième symphonies. La partition fut publiée le 26 août 1804, avec celle de sa troisième symphonie. La création eut lieu à Leipzig en février 1808, après quelques révisions, puis à Vienne en mai de la même année.

Sa forme est unique dans le domaine musical, même si on peut le rapprocher du Double concerto pour violon, violoncelle et orchestre de Johannes Brahms, très largement postérieur. Il s'agit peut être d'une réminiscence du concerto grosso où un pupitre est particulièrement mis en avant, ou du concertino où l'orchestre dialogue avec différents solistes.

L'œuvre comporte trois mouvements et son exécution dure un peu plus de trente minutes.

  1. Allegro
  2. Largo
  3. Rondo alla polacca

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cahier d'esquisses dit « Landsberg 6 » d'environ juin 1803 à avril 1804, vendu aux enchères lors de la dispersion du legs de Beethoven le 5 novembre 1827 (“Nachlaß)”, acquis d'abord par Artaria puis par Ludwig Landsberg, sans doute avant 1844 (d'après Douglas Porter, Johnson,Alan Tyson,Robert Winter, The Beethoven Sketchbooks: History, Reconstruction, Inventory, University of California Press, 1985, 611 pages, p. 137-145).