Tonnerre mécanique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tonnerre mécanique

Titre original Street Hawk
Genre Série policière
Création Robert Wolterstorff
Paul Belous
Bruce Lansbury
Acteurs principaux Rex Smith
Joe Regalbuto
Musique Tangerine Dream ("Streethawk - Music from the Television Motion Picture")
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine ABC
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 13
Durée 47 minutes (pilote 72 minutes)
Diff. originale

Tonnerre mécanique (Street Hawk) est une série télévisée américaine en 13 épisodes, le pilote de 72 minutes et 12 épisodes de 47 minutes, créée par Robert Wolterstorff, Paul Belous et Bruce Lansbury et diffusée entre le et le sur le réseau ABC.

En France, la série a été diffusée à partir du dans A fond la caisse sur La Cinq. Rediffusion sur M6 et à compter du sur Virgin 17.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Jesse Mach est un officier de police passionné de moto. Ses talents de cascadeur ont été remarqués par Norman Tuttle, ingénieur travaillant pour le gouvernement fédéral, qui a mis au point une moto extrêmement sophistiquée, le « tonnerre mécanique ». La moto doit être utilisée secrètement dans des situations de crime pour aider la police. L'engagement de Norman fait à Jesse est un engagement pour la vie avec obligation de garder son identité secrète quand il conduit le tonnerre mécanique. Il sera l'unique pilote de cette machine qui peut aussi bien franchir trente mètres dans les airs qu'attaquer et neutraliser l'ennemi grâce à un système de rayons laser et atteindre les 500 km/h. Le tout suivi de près par Norman qui, depuis un ordinateur central, contrôle les fonctions techniques du tonnerre mécanique et avertit Jesse du danger. Tous deux, dont les caractères sont si différents, vont apprendre à se connaître et former une étonnante équipe... les criminels n'ont qu'à bien se tenir !

Distribution[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Épisodes de Tonnerre mécanique.
  1. La Naissance du faucon (Pilot)
  2. Visite imprévue (A second Self)
  3. L'Accompagnateur (The adjustor)
  4. Le Témoin (Vegas Run)
  5. Deborah (Dog Eat Dog)
  6. Chantage à l'assurance (Fire on the Wing)
  7. Chinatown (Chinatown Memories)
  8. Le Mercenaire (The Unskinnable 453)
  9. Trafic (Hot Target)
  10. Un livre Mortel (Murder is a Novel Idea)
  11. Le Pur Sang (The Arabian)
  12. L'Assassin (Female of the Species)
  13. Insécurité (Follow the Yellow Gold Road)

Commentaires[modifier | modifier le code]

Pour cause d'audience insuffisante, la série fut arrêtée au bout de 13 épisodes.

Cette série est de la même veine que les autres séries populaires des années 1980 mettant en scène un véhicule futuriste pour combattre le crime comme : K 2000, Tonnerre de feu, Supercopter, Police 2000, ou encore Automan.

Le titre américain de la série est Street Hawk qui signifie littéralement « faucon des rues » (à l'origine elle devait s'appeler « Falconer »).

La série a accueilli plusieurs invités qui sont depuis devenus illustres : George Clooney dans l'épisode « Visite imprévue », Joanna Kerns et Charles Napier dans l'épisode « Trafic », Christopher Lloyd dans l'épisode pilote « La Naissance du faucon », Gregory Itzin dans l'épisode « le témoin » et Dennis Franz dans l'épisode « L'Assassin ».

La moto[modifier | modifier le code]

Comme toute machine high-tech de l'époque, elle intègre une technologie embarquée sans pareil ainsi qu'un armement complet comprenant un laser, des mitrailleuses et des roquettes. Son habillage pseudo-aérodynamique imaginé par Andrew Probert déguise trois modèles de motos pour un total de 15 machines utilisées pour les besoins de la série :

L'utilisation de motos types cross/enduro facilite la tâche des cascadeurs lors des courses poursuites, mais rend improbable l'existence de ce « tonnerre mécanique » censé évoluer à 500 km/h, d'où un effet bon marché d'images accélérées lors de l'utilisation de l'« hyperboost ». Tout comme la célèbre Aston Martin gadgétisée de 007 a inspiré K 2000, les créateurs de cette série se sont inspirés de la fameuse super-moto de Jamais plus jamais.

La musique[modifier | modifier le code]

La musique est signée de Tangerine Dream.

Bien qu'il existe depuis longtemps de nombreux remix pirates (dont certains de grande qualité) des thèmes les plus célèbres de la musique de cette série télévisée, et que Tangerine Dream lui-même ait plusieurs fois joué le thème en concert[1], elle n'a fait l'objet d'un album dit "de Tangerine Dream" qu'en 2012... soit 27 ans après la première diffusion de la série ! Ce double CD est vendu sur eBay et quelques autres sources indépendantes du circuit commercial officiel, dans un boîtier au format DVD. L'ensemble contient 34 pistes stéréo de qualité CD, pour une durée totale d'environ 1h30. On trouve sur Youtube des extraits de ce double CD[2].

DVD + CD[modifier | modifier le code]

DVD :

  • Royaume Uni, le 22 mars 2010 chez l'éditeur "Fabulous Films" en 4 DVD avec les 13 épisodes, et en bonus : un documentaire sur la création de la série, une galerie de photos, des biographies ainsi que des textes de présentation de chacune des histoires.
  • États-Unis le 13 juillet 2010, coffret 4 DVD chez l'éditeur "Shout Factory".
  • France, coffret 4 DVD avec VF + VO "image pas remasterisé" sortie le 24 octobre 2012 chez l'éditeur Elephant Films.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Quelques exemples : [1],[2]
  2. Quelques exemples : [3],[4],[5]

Liens externes[modifier | modifier le code]