Tikkoun olam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tikkoun (homonymie).

Le tikkoun olam (hébreu : תיקון עולם, « rectification (ou « réparation ») du monde ») est un concept juif, recouvrant en grande partie, et entre autres, la conception juive de la justice sociale.

Généralités[modifier | modifier le code]

Selon certaines explications, plus grand est le nombre de mitzvot (prescriptions religieuses) réalisées, plus le monde se rapproche de la perfection. De cette idée, acceptée par tous, y compris les Juifs karaïtes, le mysticisme juif a développé l'idée que le tikkoun olam déclencherait ou accomplirait les prophéties concernant la venue du Messie ou celles du monde à venir. La croyance dans le tikkoun olam est l'un des concepts centraux du Zohar (le Livre de la Splendeur), et plus encore de l'école lourianique de la Kabbale.

Le tikkoun olam occupe une place éminente, tant dans la liturgie juive, comme dans l'Alenou (lètakken olam bèmalkhout Shaddaï, « réparer le monde dans le Royaume du Tout-puissant. ») que dans la Mishna, où la locution mip'nei tikkoun olam (« du fait du tikkoun olam ») sert à indiquer qu'une pratique n'est pas tant suivie parce qu'elle a force de loi mais parce qu'elle permet d'éviter des conséquences sociales négatives.

Dans la Kabbale[modifier | modifier le code]

La kabbale lourianique enseigne que la création même de l'univers par Dieu était instable, et que l'univers « primitif », représenté par un vase en poterie, ne pouvait contenir la sainte lumière de l' Ein Sof (Infini – Dieu) et vola en éclats (cela se remarque notamment dans les différences entre les deux récits de la Genèse). Il est donc de nos jours, dans cette conception, littéralement brisé et nécessitant d'être réparé, ce qui se réalise en suivant la halakha (loi religieuse juive). C'est pourquoi, selon les kabbalistes, à chaque réalisation d'une prescription (mitzvah), un Juif réalise un acte de tikkoun olam, faisant graduellement revenir l'univers à la forme originellement voulue par Dieu, et faisant jouer à l'humanité son rôle de « partenaire » dans la création divine.

Dans les courants progressistes du judaïsme[modifier | modifier le code]

Dans le judaïsme conservatif, réformé et reconstructioniste, le tikkoun olam a pris une connotation tant religieuse que politique, en cela qu'elle implique que les Juifs se doivent de travailler et promouvoir la justice sociale.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Aryeh Kaplan. Inner Space: Introduction to Kabbalah, Meditation and Prophecy Moznaim Publishing Corp. 1990.
  • Gershom Scholem, la Kabbale, Jewish Publication Society

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Les Mots retrouvés, un roman puis un film dans lequel la notion de tikkoun olam est centrale.
  • Adam's Wall, film dans lequel les personnages principaux complètent un Tikkoun olam, afin d'unir les communautés d'un quartier montréalais.
  • Kabbale

Liens externes[modifier | modifier le code]