The Keys of Marinus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Keys of Marinus
Épisode de Doctor Who
Doctor Who logo 1963-1967.jpg
Le logo de la série (période 1963-1967)

Titre original The Keys of Marinus
Numéro d'épisode Saison 1 (1re série)
Épisode 5
Code de production E
Réalisation John Gorrie
Scénario Terry Nation
Production Verity Lambert
Durée 6 x 25 minutes
Diffusion 11 avril 1964 au 16 mai 1964 sur BBC One
Personnages Docteur :
1er
Compagnons :
Susan Foreman
Barbara Wright
Ian Chesterton
Chronologie
Précédent Marco Polo The Aztecs Suivant
Liste des épisodes

The Keys of Marinus (Les Clés de Marinus) ou The Sea of Death (La Mer de la Mort) est le cinquième épisode de la première saison de la première série de la série télévisée britannique de science-fiction Doctor Who, diffusé pour la première fois en six parties hebdomadaires du 11 avril au 16 mai 1964. Écrit par le scénariste Terry Nation, l'épisode utilise pour la première fois des épisodes "de voyages" où chaque partie est articulée autour de petites quêtes, formant une suite de « mini-aventures ».

Résumé[modifier | modifier le code]

Bloqués sur la planète Marinus, le Docteur et ses compagnons sont forcés par un grand prêtre du nom d'Arbitan de retrouver les 4 clés permettant d'activer l'ordinateur qui contrôle la planète. Ils vont devoir affronter de nombreuses situations périlleuses.

Casting[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

The Sea of Death[modifier | modifier le code]

Le Docteur, Susan, Ian et Barbara arrivent dans une planète où le sable semble être fait de verre et l'océan d'acide. Alors que Susan se perd dans une ville en apparence déserte, elle semble être suivie par une créature en combinaison de plongée issue de la mer d'acide. Partis à sa recherche, tous se retrouvent happés par un système de murs tournants. Là, Ian sauve la vie d'Arbitan, une sorte de moine technologiste. Il garde un ordinateur géant nommé « La conscience de Marinus » qui maintient la stabilité de la planète entière depuis deux millénaires et tente d'empêcher les Voords, ces créatures en combinaison, de mettre la main dessus.

En effet, un Voord nommé Yartek a réussi à corrompre le système et Arbitan aurait besoin d'améliorer sa machine. Pour cela, il lui faut cinq clés ; il en détient une mais a éparpillées les autres aux quatre coins du monde pour que les Voords ne les retrouvent pas. Ayant dépêché la plupart de ses alliés, ceux-ci ne sont jamais revenus, et il a besoin que le Docteur et ses compagnons aillent les chercher à sa place. Ayant entouré le TARDIS d'un champ de force puissant, il les oblige à devoir l'aider en dépit de leur refus et leur offre, pour cela, des mini-téléporteurs pré-réglés sur leurs destinations. À des fins de test, Barbara utilise sa machine en premier. Une fois le reste du groupe téléporté, un Voord arrive derrière Arbitan et le poignarde par derrière.

Arrivant sur le lieu de téléportation de Barbara, le Docteur et ses compagnons trouvent un mini-téléporteur avec une trace de sang.

The Velvet Web[modifier | modifier le code]

Inquiets, le Docteur et ses compagnons sont surpris de trouver Barbara en pleine santé, allongée sur un sofa au milieu de serviteurs. Ils se trouvent à Morphoton, une ville pacifique basée sur l'abondance et la générosité. Après que Barbara leur ait expliqué avoir paniqué suite au déplacement effectué grâce au téléporteur, et s'être légèrement écorchée en le retirant, le groupe est alors accueilli par Altos qui assure être en moyen de combler tous leurs désirs.

Mais hélas, tous (y compris Altos) sont en réalité soumis à un contrôle hypnotique : ce qu'ils prennent pour beau n'est en réalité que ruines. Seule Barbara voit au travers de l'illusion à la suite d'un accident. Elle y fait la rencontre de Sabetha, la fille d'Arbitan, portant une des clefs autour de son cou et soumise à un contrôle qui la transforme en esclave volontaire. Ne réussissant pas à défaire ses compagnons du contrôle qu'exerce sur eux les "Morpho" des entités belliqueuses qui dirigent la cité, Barbara est sur le point d'être étranglée par Ian qui reprend ses esprits "In Extremis" juste après que Barbara se soit débarrassée des "Morpho".

Ian et Barbara ayant détruit Morpho, les habitants commencent à agir en complète anarchie. Altos (qui s'avère être l'un des hommes envoyés par Arbitan) et Sabetha décident de suivre Barbara, Ian et Susan dans leur nouvelle quête, pendant que le Docteur décide de partir de l'avant et de se rendre directement dans la cité de Millennius afin de trouver une des clés. S'étant téléportée avant les autres, Susan arrive dans une forêt où est émis un bruit strident.

The Screaming Jungle[modifier | modifier le code]

Ayant récupéré une Susan apeurée, le petit groupe s'aventure dans une jungle où la végétation semble avoir pris le pas sur la civilisation. Ayant découvert la clef sur le haut d'une statue, Barbara se retrouve enfermée à l'intérieur d'un mystérieux temple. Ian décide de partir à sa recherche, pendant qu'Altos, Sabetha et Susan se rendront à leur prochaine destination ; peu avant de partir, Sabetha remarque que la clef n'est qu'une imitation.

Dans le temple, Barbara se retrouve en proie à un piège, mais elle est sauvée par Darrius, un ancien moine laissé dans le temple par Arbitan pour protéger la véritable clef. Suspectant Ian et Barbara d'être des agents des Voords, il finit par mourir à cause de racines rampantes en leur révélant un mystérieux code secret. Fouillant son laboratoire à la recherche de la clef, Ian découvre que Darrius semblait avoir découvert que les plantes de cette forêt ont un métabolisme particulièrement élevé et peuvent attaquer des proies. Ils sont attaqués par celles-ci, tentant de s'introduire dans le labo, lorsqu'ils prennent conscience que le mystérieux code révélé par Darrius est celui d'une bouteille de produit chimique où se trouve la clef.

Réussissant à échapper aux plantes, Ian et Barbara se téléportent. Ils se retrouvent alors dans un endroit où il fait extrêmement froid.

The Snows of Terror[modifier | modifier le code]

Ian et Barbara se réveillent dans la cabane de Vasor, un trappeur qui les a recueillis alors qu'ils étaient inconscients. Celui-ci dit avoir aperçu Sabetha, Susan et Altos peu de temps auparavant et Ian part à leur recherche, laissant Barbara seule avec un Vasor assez entreprenant. Trouvant les téléporteurs de ses compagnons dans un tiroir, Barbara s'aperçoit que Vasor les a piégés afin de s'emparer de leur matériel. Ian retrouve Altos au milieu de la neige et réussit à retourner à la cabane de Vasor avant qu'il ne s'empare de Barbara.

Le petit groupe force alors Vasor à les emmener dans une caverne où il a piégé Susan et Sabetha, mais une fois tous réunis, Vasor détruit le pont en permettant l'accès et s'enfuit. Explorant l'intérieur de la grotte glacée, ils trouvent la troisième clef. Mais hélas, en la prenant, cela réveille d'anciens guerriers protecteurs qui les prennent en chasse. Susan réussit à passer par un pont de fortune et afin de permettre à ses compagnons de s'enfuir.

Tous se rendent dans la cabane de Vasor et récupèrent leurs téléporteurs portatifs, puis le groupe se téléporte vers leur prochaine destination, où ils doivent rejoindre le Docteur. Alors qu'il arrive dans un lieu où une des clefs est gardée sous verre, Ian aperçoit un homme mort au sol. Il est alors frappé par derrière par un mystérieux agresseur qui vient voler la clef, et placer un gourdin dans les mains de Ian.

Sentence of Death[modifier | modifier le code]

À son réveil Ian se retrouve face à un garde qui l'accuse du meurtre d'Eprin, un ami d'Altos venu récupérer la clef de Millenius. Ian choisit alors de se faire défendre par le Docteur, réapparu auprès d'eux. Le meurtre étant chose rare à Millenius, le Docteur se voit accorder deux jours afin de prouver la non-culpabilité de Ian Chesterton, un accusé étant là-bas coupable jusqu'à preuve du contraire. Il leur apparaît alors qu'une seule personne peut être coupable : Aydan, le premier garde à être officiellement entré dans la salle où a été retrouvé Ian.

Ayant réussi à le confondre à la suite d'une visite chez lui, ils utilisent l'une de leurs propres clefs lors du témoignage de Sabetha, accusant Aydan de lui avoir remis celle qui avait été volée. Celui-ci se défend en expliquant qu'on l'a forcé à faire cela, mais il est tué avant d'avoir pu révéler toute la vérité.

Le procès ajourné, Barbara et Altos reçoivent un appel : quelqu'un a enlevé Susan et fait pression pour qu'ils abandonnent.

The Keys of Marinus[modifier | modifier le code]

Altos, Barbara et Sabetha se rendent chez Kala, la veuve d'Aydan pour la supplier de leur donner des indices permettant de savoir qui menaçait son mari et où il aurait pu cacher la clef. Pleurant la disparition récente de son mari, elle est démasquée au dernier moment : c'est elle qui garde Susan enfermée chez elle. Ils réussissent à la confronter devant le tribunal, mais celle-ci affirme que le commanditaire du meurtre d'Eprin n'est autre qu'Ian lui-même. Par un processus de déduction, le Docteur s'aperçoit que la clef de Millenius est en réalité cachée dans la masse qui a servi à tuer Eprin depuis le début, cette dernière se trouvant avec les pièces à conviction.

Altos et Sabetha étant repartis avant le reste du groupe, Yartek les capture et prend leurs clefs. Avec la dernière clef en leur possession, le Docteur et ses compagnons reviennent voir Arbitan, ignorant que celui-ci est mort et a été remplacé par Yartek. Trompant Ian afin qu'il la lui donne, Yartek utilise toutes les clefs afin d'activer un mécanisme qui lui permettrait de contrôler tout être à la surface de la planète. Il ne sait pas qu'il s'agit en fait de la fausse clef qu'Ian lui avait donnée, s'étant rendu compte du subterfuge ; cela a pour effet de faire exploser l'ordinateur, détruisant Yartek et ses hommes.

La Conscience de Marinus détruite, le Docteur estime que les habitants de la planète ont perdu un moyen de défense mais ont gagné une nouvelle liberté. Altos et Sabetha décident de rester ensemble pendant que le TARDIS repart pour une nouvelle destination.

Continuité[modifier | modifier le code]

  • Ian continue de porter le costume qu'il portait durant l'épisode de Marco Polo.
  • Le TARDIS ne fait pas son bruit habituel à l'atterrissage et au démarrage. D'ailleurs, l'appareil que l'on voit n'y est qu'une miniature.
  • Conçus pour renouveler le succès qu'il y avait eu avec les Daleks, les Voords ne réapparaîtront jamais plus dans Doctor Who.
  • Lorsqu'on interroge Ian sur l'identité de son avocat, il répond "Who is he? He's a Doctor." ("Qui il est ? C'est un Docteur.")
  • On y apprend que le scanner du TARDIS ne montre les images qu'en noir et blanc. Le script de Terry Nation suggérait que la raison de la venue du Docteur dans l'Angleterre de 1963 était de pouvoir contacter des techniciens de la BBC afin de la remettre en couleurs ; néanmoins le Docteur précise qu'il utilisait un autre écran, en couleurs, mais que ce dernier est "hors de combat".

Références externes[modifier | modifier le code]

  • Le Docteur affirme avoir rencontré Pyrrhus, le créateur du scepticisme.

Production[modifier | modifier le code]

Pré-production[modifier | modifier le code]

À l'origine, le 5e épisode de la saison devait se nommer "The Hidden Planet" (la planète cachée) et être un épisode prévu par le scénariste Malcolm Hulke où le Docteur et ses compagnons se trouvaient sur une planète diamétralement opposée à la Terre, par rapport au Soleil, et dont le tyran se trouvait être le sosie de Barbara. Mais au début de 1964, l'ordre des épisodes doit être changé pour des raisons budgétaires, et "The Hidden Planet" est repoussé à la fin de la saison. Il sera repoussé de mois en mois, jusqu'à être prévu pour la seconde saison. Il faudra finalement attendre le 24 septembre 1964 pour que le script de "The Hidden Planet" soit définitivement abandonné. Le script-editor David Whitaker estimera que l'épisode manquait de monstres et aurait paru étrange après le départ de Susan de la série.

Il s'agit d'ailleurs de l'un des rares épisodes écrit par Terry Nation n'ayant pas pour ennemis les Daleks. Celui-ci ignorait la popularité qu'auraient les Daleks à l'époque. En septembre 1963, juste après avoir fini le script de The Dead Planet, il fut employé pour écrire "The Red Fort" un épisode se passant durant la mutinerie de l'Inde en 1857, et qui devait être diffusé après "The Hidden Planet." Le 21 janvier 1964, le planning de la série change et Whitaker eut besoin d'un scénario en moins de 4 semaines pour remplacer "The Hidden Planet". Impressionné par la vitesse avec laquelle Terry Nation avait bouclé "The Dead Planet" il lui propose d'abandonner "The Red Fort" et d'écrire un épisode de science-fiction, en lui suggérant de faire un épisode composé de petites aventures, lui offrant même son aide en cas de problème. Whitaker lui donnera l'idée d'une maison pleine de pièges, ainsi que la variation des climats (la neige après la jungle). Nation y recycle d'ailleurs quelques idées de son premier épisode : le trio atterrit sur une planète semblant en tout point déserte, on trouve deux peuples en opposition : l'un humain et pacifique, l'autre belliqueux et extra-terrestre, le peuple belliqueux y est détruit après un climax où un seul groupe pourra survivre.

La troisième partie de l'épisode "The Screaming Jungle" sera l'occasion d'une querelle au sein de la BBC lorsqu'un scénariste du nom de Robert Gould, qui avait travaillé sur des ébauches d'épisodes dans un premier temps, tentera d'affirmer avoir eu en premier l'idée d'une planète où la végétation est à la tête de la chaîne alimentaire, et accusera David Whitaker et Terry Nation de plagiat. L'histoire se réglera le 26 mars 1964 dans le bureau de Donald Wilson, chef du département des séries-télé de la BBC. L'histoire se régla lorsqu'on eut conclu que l'idée de Gould n'était qu'une variante du roman Le Jour des Triffides.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage de cet épisode commença le 20 mars 1964 dans les studios d'Ealing sous la direction de John Gorrie, un ancien acteur reconverti dans la réalisation et peu fan de science-fiction.

William Hartnell étant en vacances durant deux semaines, le Docteur n'apparaît pas dans les parties The Screaming Jungle et The Snows of Terror, le personnage étant en train de chercher la 4e clef. À l'origine, il devait accompagner Susan et Sabetha, et dans la partie "The Snow of Terror", Barbara devait retrouver sa bague (au lieu de retrouver les téléporteurs portatifs.)

Casting[modifier | modifier le code]

Grâce aux costumes, de nombreux acteurs qui faisaient des apparitions des rôles de Voord ou de guerriers masqués peuvent jouer plusieurs rôles :

  • Stephen Dartnell qui joue Yartek, le leader des Voords rejouera dans « The Sensorites » dans le rôle de John l'astronaute.
  • Francis de Wolff jouera le rôle d'Agamemnon dans « The Myth Makers ».
  • Donald Pickering qui joue le rôle d'Eyesen jouera le rôle du capitaine Blade dans «The Faceless Ones» et de Beyus dans « Time and the Rani ».
  • Edmund Warwick jouera une version robot du Docteur dans un épisode de la saison 2 : « The Chase »[1].

Diffusion et Réception[modifier | modifier le code]

Épisode Date de diffusion Durée Téléspectateurs
en millions
Archives
"The Sea of Death" 11 avril 1964 23:20 9,9 Films 16mm
"The Velvet Web" 18 avril 1964 25:37 9,4 Films 16mm
"The Screaming Jungle" 25 avril 1964 23:45 9,9 Films 16mm
"The Snows of Terror" 2 mai 1964 24:54 10,4 Films 16mm
"Sentence of Death" 9 mai 1964 25:03 7,9 Films 16mm
"The Keys of Marinus" 16 mai 1964 25:11 6,9 Films 16mm
L'épisode marque une chute de l'audience de la série marquant le manque d'intérêt pour les Voords[2].

L'épisode était diffusé durant l'époque où la BBC se sépara en deux chaines BBC 1 et BBC 2, Doctor Who restant sur BBC1.

On a cru l'épisode disparu jusqu’à une redécouverte des bobines 16 mm en 1978.

Critique Moderne[modifier | modifier le code]

Les auteurs du livre "Doctor Who : The Discontinuity Guide" jugent cet épisode comme étant la marque de fabrique de Terry Nation : un scénario de série B contenant de nombreux trous de scénarios, où la BBC tentait de faire ce qu'elle pouvait avec son budget (entre la reconstruction d'une caverne des glaces en polystyrène ou des loups issus de "stock shot") .

Patrick Mulkern du site Radio Times, estime que cet épisode glisse agréablement vers la qualité[3]. Dans "Doctor Who Magazine", Graham Kibble-White salue la structure intéressante de l'épisode et l'utilisation intéressante du personnage de Susan. Toutefois il estime que les deux dernières parties sont plus faibles et arrivent faiblement à imiter les séries judiciaires[4]. Le site Den of the Geek trouve que les différents décors marchent incroyablement bien et que la structure permet de garder la fraîcheur de chaque partie[5].

Sur le site DVD Talk, J. Doyle note 2,5/5 cet épisode qu'il juge assez faible à cause de l'absence du Docteur, le côté trop disparate du monde de Marinus et l'absence d'antagonistes principaux[6].Arnold T. Blumburg d'IGN donnera à l'épisode la note de 4/10 pour un épisode au "scénario cliché, qui ne tient pas debout et qui n'est valable que pour le retour de William Hartnell à la toute fin de l'épisode." Il met en cause aussi la pauvreté de la production et juge les différents évènements "ennuyeux quand ils ne sont pas ineptes."[7]

Novélisation[modifier | modifier le code]

L'épisode connut une novélisation sous le titre Doctor Who and the Key of Marinus en 1980 par Philip Hinchcliffe. Il fut publié sous le numéro 38 de la collection Doctor Who des éditions Target Book et n'a connu aucune traduction.

Édition VHS et DVD[modifier | modifier le code]

L'épisode n'a jamais été édité en français, mais a connu plusieurs éditions sous format[pas clair] au Royaume-Uni.

  • Il a ainsi connu une édition sous un coffret de deux VHS en 1999.
  • L'épisode ne vit d'édition DVD officielle que le 21 septembre 2009. L'occasion de se rendre compte que les parties 2 et 4 avaient été légèrement éditées entre-temps par des coupures qui ne correspondent plus avec la version audio originelle[8]. Quelques scènes ont d'ailleurs été retouchées par informatique.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The Chase », BBC (consulté le 2 juillet 2012)
  2. « The Keys of Marinus », Doctor Who Reference Guide (consulté le 30 août 2008)
  3. Patrick Mulkern, « Doctor Who: The Keys of Marinus », Radio Times,‎ 5 octobre 2008 (consulté le 23 novembre 2012)
  4. Graham Kibble-White, « DVD review: The Keys of Marinus », Doctor Who Magazine, Royal Tunbridge Wells, Kent, Panini Comics, no 414,‎ 11 novembre 2009 (lire en ligne)
  5. « Doctor Who: The Keys of Marinus DVD Review », Den of Geek,‎ 31 août 2009 (consulté le 23 novembre 2012)
  6. J Doyle Wallis, « Doctor Who: The Keys of Marinus », DVD Talk,‎ 25 février 2010 (consulté le 23 novembre 2012)
  7. Arnold T. Blumberg, « Doctor Who - The Keys of Marinus DVD Review », IGN,‎ 19 janvier 2010 (consulté le 23 novembre 2012)
  8. (en) « The Keys of Marinus », Purpleville.pwp.blueyonder.co.uk,‎ 2009-07-10 (consulté le 2 juillet 2012)