Sociedade Esportiva Palmeiras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Palmeiras.

Sociedade Esportiva Palmeiras

Logo du Sociedade Esportiva Palmeiras
Généralités
Nom complet Palmeiras
Surnoms Alviverde,
Verdão,
The Green Giant,
Porco
Campeão do século XX
Noms précédents Società Sportiva Palestra Italia
Fondation
Couleurs vert et blanc (alviverde)
Stade Allianz Parque
(46 000 places)
Siège Rua Turiassu 1840 Água Branca
CEP 05005-000 São Paulo/SP
Championnat actuel Championnat du Brésil
Président Drapeau : Brésil Paulo Nobre
Entraîneur Drapeau : Brésil Oswaldo de Oliveira
Joueur le plus capé Drapeau : Brésil Ademir da Guia (902)
Meilleur buteur Drapeau : Brésil Heitor (284)
Site web www.palmeiras.com.br
Palmarès principal
National[1] Championnat du Brésil (8)
Coupe du Brésil (2)
Coupe des champions (1)
International[1] Copa Libertadores (1)
Copa Mercosur (1)
Copa Rio intercontinentale (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

La Sociedade Esportiva Palmeiras est un club brésilien de football basé à São Paulo et fondé le 26 août 1914 (sous le nom de Sociedade Esportiva Palestra Itália, le nom actuel fut donné le 14 septembre 1942). SE Palmeiras est l'équipe avec les plus grandes réalisations nationales, huit championnats au Brésil, deux Coupe du Brésil et 1 champions des champions[2].

Palmeiras joue en maillot vert, short blanc et chaussettes vertes. C'est l'un des clubs les plus populaires du Brésil.

Historique[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

Palmeiras fut fondé par Luigi Cervo, Vincenzo Ragognetti, Luigi Emanuele Marzo et Ezequiel Simone, quatre italiens membres de la communauté italophone de São Paulo. Au début, le club est appelé Societá Sportiva Palestra Italia. Ses couleurs sont le rouge, le blanc et le vert (celles de l'Italie). Le nom changera pendant la Seconde Guerre mondiale. Le Brésil s'engageant dans la guerre au sein des Alliés, la dictature impose au club de changer de nom en raison de la référence à l'Italie, ennemie des Alliés. Le blason originel (un "P" dans un blason) est toujours celui du club mais le rouge est devenu la troisième couleur, utilisée pour les matchs de gala comme celui du 75e anniversaire.

D'autres clubs dont le nom faisait référence à un pays ennemi (comme l'Allemagne) ont dû changer de dénomination voire disparaitre. Aussi, le Brésil a connu d'autre club appelé Palestra Italia comme Cruzeiro (Belo Horizonte). Mais Palmeiras fut le premier à s'appeler comme cela.

Champion du siècle[modifier | modifier le code]

Dans son histoire, le club a remporté à 21 reprises le Championnat de São Paulo mais le plus important fut ses 8 Championnat du Brésil, sa Copa Libertadores, sa Copa Rio et sa Copa Mercosur. Palmeiras est reconnu comme le club brésilien le plus titré de l'histoire. En 1999, la Federação Paulista de Futebol et la presse brésilienne désignèrent Palmeiras comme étant le 'Champion du XXe siècle'.

Copa Rio[modifier | modifier le code]

En 1951, Palmeiras gagne son premier titre international, la Copa Rio. Ils remportèrent la finale contre la Juventus[3]. Ses principaux joueurs étaient Jair da Rosa Pinto et Rodrigues. À la suite de ce titre, Palmeiras s'est auto proclamé Champion du Monde des clubs 1951. La FIFA n'a toujours pas délibéré sur le sujet.

Hauts et bas[modifier | modifier le code]

Le club a connu des cycles de gloire et d'autres plus difficiles. Dans les années 1960 et la fin des années 1970, le club a connu de nombreux succès, jouant souvent la Copa Libertadores et gagnant le Championnat du Brésil à deux reprises (1972/1973). S'en est suivi une période de disette qui a pris fin avec la signature, en 1992, d'un contrat de sponsoring avec le groupe italien de la Parmalat, faisant de Palmeiras l'un des clubs les plus riches du Brésil. Durant l'ère Parmalat, Palmeiras remporte deux Championnat du Brésil (1993/1994), la Coupe du Brésil 1998, la Copa Mercosur 1998 et la Copa Libertadores 1999.

Copa Libertadores[modifier | modifier le code]

Le célèbre entraîneur Luiz Felipe Scolari a mené Palmeiras vers son titre le plus important, la Copa Libertadores 1999. La finale fut remportée contre le Deportivo Cali (Colombie). Les joueurs les plus importants étaient le gardien Marcos (vainqueur de la Coupe du Monde 2002), Alex, Evair, Paulo Nunes et César Sampaio.

Dernières années[modifier | modifier le code]

Le sponsoring de la Parmalat prend fin en 2000 et laisse le club dans une situation délicate. Après une saison moyenne en 2001 (même si Palmeiras joua la demi-finale de la Copa Libertadores), le club est relégué en Seconde Division en 2002, après une saison très difficile. Il ne retrouve l'élite qu'en 2004. Depuis, le club semble retrouver ses lettres de noblesse, se qualifiant à deux reprises pour la Copa Libertadores.

Nouveau Palmeiras Estadio[modifier | modifier le code]

L'Allianz Parque1, populairement connu comme Arena do Palmeiras ou Arena Palestra Italia, est une arène polyvalente pour accueillir des spectacles, des concerts, des événements d'entreprise, et en particulier des matches de football du Palmeiras. Le projet comprend la construction de l'un des espaces polyvalents les plus modernes du Brésil, que répondra aux strictes exigences de la FIFA, qui l'a accréditée pour les tournois de sport les plus pertinents. Le nouveau stade du Palmeiras est en cours de construction sur le site de l'ancien Stade Palestra Itália, entre les quartiers Barra Funda et Perdizes, à São Paulo.

La construction a débuté en 2010, il est prévu que les travaux seront terminés au premier trimestre de 2014, l'année du centenaire du club et aussi de la Coupe du monde 2014 au Brésil.

Le 24 avril 2013, le club a annoncé la vente des droits d'appellation de l'arène à Allianz, l'important groupe allemand opérant dans le domaine des assurances dont il est le deuxième acteur mondial derrière son rival français AXA, et qui possédait déjà d'autres exemples de ce type de négociation, en quatre arènes sportives: l'Allianz Arena en Allemagne, l'Allianz Stadium en Australie, l'Allianz Parc en Angleterre et l'Allianz Riviera, en France. L'accord avec Alianz a une durée de 20 ans avec une option de renouvellement pour d'autres 10 ans à la fin de la période. La transaction est estimée en 100 millions d'euros5.

Le stade aura 45 000 places couvertes et 160 cabines privées de luxe en mesure d'accueillir plus de 2 800 personnes, un restaurant panoramique, des cafés, des boutiques, un centre de congrès et un parking avec 2 000 places. Le projet prévoit également un espace pour un maximum de 1 000 membres de la presse.

Le complexe Allianz Parc sera livré avec un bâtiment poli-sportif, érigé où était autrefois situé le vieux club de gym. Le nouveau bâtiment abritera un gymnase pour le basketball, le volleyball, le football en salle, et le tennis; tandis que le bâtiment polyvalent abritera le siège administratif du club, les sports d'intérieur tels que le judo et la gymnastique, et même un espace noble, sur le toit, offrant une vue panoramique sur le club et la région. Les attractions de l'Allianz Parc seront ouvertes au grand public. L'accès aux installations du club, cependant, demeurent limitée aux membres de la Société Sport Palmeiras.

Palmarès[modifier | modifier le code]


Compétitions nationales Compétitions internationales

Autres tournois[modifier | modifier le code]

Coupe Euro Americana : 2014

Tournoi Julinho Botelho : 2014

  • Coupe Firenze (Italie) : 1963
  • Tournoi Ramon de Carranza (Espagne) : 1969, 1974, 1975
  • Tournoi Brésil-Argentina (Brésil) : 1985, 1986, 1987,1988*, 1990*, 2000*
  • Coupe Euro-Américaine : 1991, 1996
  • Coupe Nagoya (Japon) : 1994
  • Tournet de Mexico (Mexico) : 1952, 1959
  • Tournei de Barcelona (Espanha) : 1969
  • Tournei de Manizales (Colombia) : 1963
  • Tounei de Mar del Plata (Argentina/Uruguai) : 1972
  • Coupe Brésil-Italie : 1994
  • Coupe Naranja (Espagne) : 1997

Effectif actuel 2014 [4].[modifier | modifier le code]

Joueur Équipe Précédente
Gardiens
1 Drapeau : Brésil Fernando Prass Clube de Regatas Vasco da Gama(?)
25 Drapeau : Brésil Aranha Santos Futebol Clube (?)
47 Drapeau : Brésil Fábio Formé au club (?)
Défenseurs
2 Drapeau : Argentine Tobio Club Atlético Vélez Sársfield(?)
3 Drapeau : Brésil Victor Ramos Club de Fútbol Monterrey(?)
4 Drapeau : Brésil Nathan Formé au club (?)
31 Drapeau : Brésil Vitor Hugo América Futebol Clube (Belo Horizonte) (?)
32 Drapeau : Brésil Lucas Botafogo de Futebol e Regatas (?)
42 Drapeau : Brésil Ayrton Coritiba Foot Ball Club (?)
11 Drapeau : Brésil Zé Roberto Grêmio Foot-Ball Porto Alegrense(?)
16 Drapeau : Brésil Victor Luis Formé au club (?)
21 Drapeau : Brésil Egídio Metalist Kharkiv (?)
Milieux de terrain
5 Drapeau : Brésil Arouca Santos Futebol Clube(?)
18 Drapeau : Brésil Gabriel Botafogo de Futebol e Regatas(?)
23 Drapeau : Brésil Renato Formé au club(?)
15 Drapeau : Brésil Amaral Goiás Esporte Clube(?)
20 Drapeau : Argentine Allione Club Atlético Vélez Sarsfield (?)
8 Drapeau : Brésil Cleiton Xavier Metalist Kharkiv (?)
27 Drapeau : Brésil Robinho Coritiba Foot Ball Club(?)
30 Drapeau : Brésil Alan Patrick FK Chakhtar Donetsk (?)
10 Drapeau : Chili Valdivia Al Ain Football Club (?)
39 Drapeau : Italie Ryder Matos Associazione Calcio Firenze Fiorentina(?)
Attaquants
38 Drapeau : Brésil Leandro Grêmio Foot-Ball Porto Alegrense (?)
7 Drapeau : Brésil Dudu Dynamo Kiev(?)
9 Drapeau : Argentine Cristaldo Metalist Kharkiv(?)
14 Drapeau : Argentine Mouche Kayserispor Kulübü (?)
29 Drapeau : Brésil Kelvin Futebol Clube do Porto(?)
17 Drapeau : Brésil Leandro Pereira Associação Chapecoense de Futebol(?)
13 Drapeau : Brésil Maikon Leite Santos Futebol Clube(?)
19 Drapeau : Brésil Rafa Marques Botafogo de Futebol e Regatas (?)


Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Grands Joueurs[modifier | modifier le code]

Annexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. (en) « Copa do Brasil (edizione di 2012) », sur Globo Esporte Foundation (consulté le 26 septembre 2012)
  3. (en) « Coppa Rio (edizione di 1951) », sur Record Sport Soccer Statistics Foundation (consulté le 26 septembre 2008)
  4. (en) « Elenco (edizione di 2015) », sur Sociedade Esportiva Palmeiras (consulté en 10 march. 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]