Sainte-Marie (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Marie.
Sainte-Marie
Image illustrative de l'article Sainte-Marie (Québec)
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Chaudière-Appalaches
Comté ou équivalent La Nouvelle-Beauce
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Gaétan Vachon
2013 - 2017
Constitution 15 avril 1978
Démographie
Gentilé Mariverain, aine
Population 13 159 hab. (2012)
Densité 123 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 27′ 00″ N 71° 02′ 00″ O / 46.450005, -71.033338 ()46° 27′ 00″ Nord 71° 02′ 00″ Ouest / 46.450005, -71.033338 ()  
Superficie 10 665 ha = 106,65 km2
Divers
Langue(s) Français
Fuseau horaire -5
Indicatif 418
Code géographique 24 26030
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Marie

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Marie
Liens
Site web http://www.ville.sainte-marie.qc.ca
Logo

Sainte-Marie, parfois appelée Sainte-Marie-de-Beauce, est une ville du Québec située dans la MRC de La Nouvelle-Beauce, dont elle est le chef-lieu, dans la région de Chaudière-Appalaches[1]. Elle fait partie de la région traditionnelle de la Beauce.

Elle est située à 40km au sud de la ville de Québec. Elle tient son nom de Marie-Claire Fleury de la Gorgendière, épouse du premier seigneur de Sainte-Marie, Thomas-Jacques Taschereau, à qui la seigneurie fut concédée en 1736.

Sainte-Marie est un centre industriel, commercial et agricole important dont l'influence s'étend dans toute la région environnante. Sa population est de 13 159 en 2012[2]. Elle est donc la deuxième ville en importance de la Beauce après Saint-Georges (Québec).

Géographie[modifier | modifier le code]

La présence de la rivière Chaudière qui traverse Sainte-Marie est l'élément le plus marquant du territoire. 70 % de la superficie est consacré à l'activité agricole. Elle est traversée par l'autoroute 73 et la route 173. Pour les cyclistes, elle est aussi traversée par la route Verte 6.

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 1er juillet 1845 : Érection de la municipalité de Ste. Marie de Beauce.
  • 1er septembre 1847 : Fusion de plusieurs entités municipales dont Ste. Marie de Beauce pour l'érection du comté de Dorchester.
  • 1er juillet 1855 : Division du comté de Dorchester en plusieurs entités municipales dont la paroisse de Ste. Marie de la Nouvelle Beauce.
  • 30 mai 1913 : Érection du village de Sainte-Marie par la scission de la paroisse.
  • 5 avril 1958 : Le village de Sainte-Marie devient la ville de Sainte-Marie.
  • 31 janvier 1959 : La paroisse de Ste. Marie de la Nouvelle Beauce devient la paroisse de Sainte-Marie.
  • 15 avril 1978 : Annexion de la paroisse de Sainte-Marie à la ville de Sainte-Marie.

Histoire[modifier | modifier le code]

La seigneurie de Sainte-Marie-de-la-Nouvelle-Beauce, aussi appelée Taschereau du nom de son premier propriétaire, a été concédée en 1736. La paroisse a été fondée en 1737 et érigée canoniquement en 1835[3]. La plupart des premiers colons venaient de l'île d'Orléans et de la Côte de Beaupré.

Comme dans de nombreuses localités du Québec, la partie plus urbanisée (le « village ») s'est séparée de la paroisse en 1913 et a obtenu le statut de ville en 1958 et les deux parties se sont à nouveau réunies en 1978.

Commerces et industries[modifier | modifier le code]

Le secteur industriel de Sainte-Marie participe à la renommée dont jouit la Beauce à titre d'un des centres économiques les plus dynamiques du Québec. Sainte-Marie est l'héritière d'une tradition d'entraide (les fameuses corvées) et de travail.

Dotée de deux parcs industriels situés en bordure de l'autoroute 73, Sainte-Marie détient 60 % des emplois industriels dans la MRC de La Nouvelle-Beauce. Avec un taux d'exportation de 40 %, l'économie régionale est largement ouverte sur l'extérieur, principalement vers les États-Unis. Elle profite de la proximité de Québec, de la frontière américaine et des grands axes routiers.

Elle est particulièrement reconnue comme étant la ville des gâteaux Vachon. L'entreprise y fut fondée en 1923.

Profil socio-économique[modifier | modifier le code]

Chapelle Sainte-Anne
Manoir Taschereau
  • Budget municipal (millions $) 11,2
  • Nombre d'entreprises : 799
  • Emplois secteur primaire: 240 emplois
    • Secteur agricole (1997) : 88 entreprises
  • Emplois secteur secondaire 2205
    • Secteur manufacturier (1999) : 51 entreprises
  • Emplois secteur tertiaire 3210 emplois
    • Détaillants (1999) : 178 entreprises
    • Services (1999) : 482 entreprises

En 1999, Sainte-Marie comptait :

  • 43 bâtiments industriels
  • 110 bâtiments commerciaux
  • 2 parcs industriels avec 38 occupants

Éducation et loisirs[modifier | modifier le code]

  • Écoles primaires 4
  • École secondaire 1
  • Enseignement collégial (centre hors campus) 1
  • Enseignement universitaire (centre hors campus) 1
  • Centres de formation spécialisés (langues, etc.) 6
  • Parcs et terrains de jeux 9
  • Tennis 4
  • Bibliothèque, aréna, piscine extérieure, piscine intérieure, terrains de football et de soccer
  • Salle Méchatigan
  • Centre Caztel

Santé[modifier | modifier le code]

  • Cliniques médicales et dentaires 9
  • CLSC (Centre local de services communautaires) 1

Parcs industriels[modifier | modifier le code]

  • Année d'ouverture : 1971 (secteur ouest), 1999 (secteur est)
  • Superficie totale : 1 161 328 m2 - 12 487 400 pi2
  • Superficie disp. : 505 501 m2 - 5 435 545 pi2
  • Occupants : 38
  • Services: Égout et aqueduc dans les deux parcs, gaz naturel dans le secteur ouest seulement

Entreprises[modifier | modifier le code]

Principales entreprises de Sainte-Marie selon le nombre d'employés (1999)
  • Vachon (division de Saputo inc.) (gâteaux et pâtisseries) : 500
  • Maax inc. (produits sanitaires acrylique, fibre de verre, ABS) : 460
  • Groupe Bocenor inc. (portes et fenêtres bois, PVC) : 375
  • Ling Canada (emballages en carton) : 190
  • Poutrelles Delta (structures d'acier) : 170
  • J.M. Smucker (Canada) inc. (confiserie) : 100
  • Constructions Beauce-Atlas (structures d'acier) : 130
  • Domtar (bois) : 112
  • Chassé inc. (fabrication de palette de bois) : 75

Attraits[modifier | modifier le code]

Festival Couleurs du monde
Logo

Démarré en 1997 sous l'appellation « Festival Gigue en fête », le Festival Couleurs du monde présente des spectacles de danses folkloriques de diverses cultures. Il a lieu chaque année à la fin de juin[4].

  • Économusée Le Forgeron D'or[5]
  • Musée de l'aviation
  • Maison J.-A. Vachon[6]

Démographie[modifier | modifier le code]

Le recensement de 2011 y dénombre 12 889 habitants, soit 11,3 % de plus qu'en 2006[2].

Recensement Population
2011 12 889
2006 11 584
2001 11 615
1981 8 397
1961 5 600
1941 3 104
1921 2 481
1901 2 539
1881 2 782
1861 3 395
1844 3 075
1825 4 137
1784 1 228
1762 294[7]

Personnalités nées à Sainte-Marie[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France Pont-du-Château (France)


Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Scott Sainte-Hénédine Sainte-Marguerite Rose des vents
Saint-Bernard N Saints-Anges
O    Sainte-Marie    E
S
Saint-Elzéar Saint-Séverin Vallée-Jonction

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]