Sainte-Hénédine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sainte-Hénédine
Armoiries
Armoiries
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Chaudière-Appalaches
Comté ou équivalent La Nouvelle-Beauce
Statut municipal Municipalité de paroisse
Maire
Mandat
Michel Duval
2013 - 2017
Constitution 1er juillet 1855
Démographie
Gentilé Hénédinois,oise
Population 1 212 hab. (2011)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 33′ 31″ N 70° 59′ 02″ O / 46.558506, -70.983953 ()46° 33′ 31″ Nord 70° 59′ 02″ Ouest / 46.558506, -70.983953 ()  
Superficie 5 141 ha = 51,41 km2
Divers
Code géographique 26040
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Hénédine

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Hénédine
Liens
Site web Site officiel

Sainte-Hénédine est une municipalité de paroisse du Québec située dans la MRC de La Nouvelle-Beauce en Chaudière-Appalaches[1].

Elle est traversée par la route 275.

Toponyme[modifier | modifier le code]

Son nom fait référence à Hénédine de Cagliari, une martyre du IIe siècle en Sardaigne.

La Commission de toponymie du Québec précise : « Implantée à mi-chemin entre la rivière Chaudière qui coule plus à l'ouest et la rivière Etchemin qui passe plus à l'est, cette municipalité est distante de 14 km de Saint-Anselme, plus au nord, à l'est de Saint-Isidore. Les territoires de Sainte-Marguerite, de Sainte-Claire et de Sainte-Marie en Beauce ont été amputés, en 1852, d'une partie de leur étendue à la faveur de l'érection tant civile que canonique de la paroisse de Sainte-Hénédine, dont le territoire ressortissait largement aux seigneuries Sainte-Marie et Jolliet (Sainte-Claire), propriété des Taschereau. Celle-ci a également laissé son nom au bureau de poste ouvert à cet endroit en 1854 de même qu'à la municipalité de paroisse officiellement créée en 1855. L'appellation retenue et étendue à la dénomination collective Hénédinois, Hénédinoise adoptée en 1993 rend hommage à Catherine-Hénédine Dionne, veuve du seigneur Pierre-Elzéar Taschereau (1805-1845), qu'elle avait épousé en 1834. Cette pieuse dame a généreusement contribué à la construction de l'église paroissiale. Mère de plusieurs enfants, l'une de ses filles, née en 1842 et décédée sans postérité en 1890, avait pour prénom Hénédine-Amélie. La sainte patronne de la seigneuresse Dionne est une vierge martyrisée en Sardaigne vers l'an 125. Cependant, la dénomination courante de l'endroit demeure Sainte-Hénédine-de-Dorchester, par allusion au comté auquel il était rattaché, ainsi identifié en l'honneur de Guy Carleton, 1er baron Dorchester (1724-1808), gouverneur de la province de Québec de 1766 à 1778 et de 1786 à 1796. La présence de plusieurs lacs artificiels fait de Sainte-Hénédine une destination de choix pour nombre de villégiateurs. Localité agricole, Sainte-Hénédine compte plusieurs éleveurs de porc et de volaille[2]. »

Démographie[modifier | modifier le code]

Le recensement de 2011 y dénombre 1 212 habitants, soit 13 % de plus qu'en 2006[3],[4].

La population est stable depuis un siècle et demi, se situant au-dessus de 1000 personnes[5].

Recensement Population
2011 1 212
2006 1 073
2001 1 168
1981 1 223
1961 1 272
1941 1 162
1921 1 129
1901 1 075
1881 1 169
1861 1 103

Attraits[modifier | modifier le code]

  • Église Sainte-Hénédine
  • Centre d'art Révérend-Louis-Napoléon-Fiset[6]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Isidore Saint-Anselme Rose des vents
Scott N Sainte-Claire
O    Sainte-Hénédine    E
S
Sainte-Marie Sainte-Marguerite

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]