Sacha (Pokémon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sacha
Personnage de fiction apparaissant dans
Pokémon.

Cosplay de Sacha(à gauche) présenté avec ses habits des premières saisons de l'anime.
Cosplay de Sacha(à gauche) présenté avec ses habits des premières saisons de l'anime.

Nom original Satoshi
Origine Bourg-Palette
Sexe Masculin
Espèce Humain
Cheveux Noir
Yeux Marrons (dès la saison 14), Noirs (durant les saisons 1 à 13)
Activité(s) Dresseur Pokémon
Âge Dix ans
Famille Délia (mère)
Entourage Pikachu
Ennemi(s) Team Rocket

Créé par Satoshi Tajiri
Voix Drapeau du Japon Rica Matsumoto
Drapeau des États-Unis Sarah Natochenny
Drapeau de la France Aurélien Ringelheim
Drapeau du Québec Sébastien Reding
Série(s) Pokémon
Première apparition Le Départ (1x1)
Saison(s) 17
Épisode(s) > 839

Sacha (également surnommé Sacha du Bourg-Palette ; en anglais et québécois Ash Ketchum, et en japonais Satoshi (サトシ?)) est le principal personnage fictif de la série télévisée Pokémon, appartenant à la franchise médiatique Pokémon et diffusée par Nintendo. Au Japon, il a été créé par, et nommé d'après, Satoshi Tajiri. En japonais, le doublage a été effectué par Rica Matsumoto ; en français, celui-ci est effectué par Aurélien Ringelheim dans la série animée et la majorité des films et sinon par Charles Pestel.

Grâce et avec son premier Pokémon, Pikachu, qu'il a reçu des mains du professeur Chen, un professeur en Pokémon qui donne le premier aux jeunes dresseurs, il souhaite devenir « le meilleur dresseur de Pokémon ».

Rôle dans Pokémon[modifier | modifier le code]

Sacha est le principal personnage fictif de la série télévisée Pokémon.

Sacha est un garçon de dix ans vivant au Bourg-Palette avec sa mère. Il ne souhaite qu’une chose : devenir un Maître Pokémon, soit « le meilleur dresseur de Pokémon du monde ». Le Professeur Chen, également surnommé le Professeur Pokémon, propose aux enfants du Bourg-Palette qui sont en âge de partir à l’aventure un Pokémon de départ. Le choix se limite entre Carapuce, Salamèche et Bulbizarre[1]. Malheureusement, le jour « du choix », Sacha se réveille tard et il arrive au laboratoire bien après les autres. Alors qu’il avait choisi Carapuce à la base (malgré tout, l'épisode 11 nous dis qu'il voulait Salamèche à la base), il se retrouve avec un Pikachu au caractère électrique que le Professeur Chen avait gardé de côté. Malgré des débuts difficiles, Sacha et Pikachu finissent par devenir de véritables amis[1]. Sacha était, au début de la série, assez prétentieux, égoïste, immature et vantard. Mais ses rencontres avec Ondine, Pierre, Jacky et d'autres encore, vont alors lui apprendre à être plus attentif aux autres et à reconnaître ses défauts afin de s'améliorer davantage au combat comme dans sa vie. Il apparaît alors comme un personnage de confiance qui ne reculera pas à vouloir aider quiconque aura besoin de lui et de ses amis, même envers les personnages les plus étranges, notamment Viviane et son sens de l'humour particulier.Son rêve perpétuel est de vaincre les ligues des régions qu'il visite en utilisant majoritairement les Pokémon attrapés durant son séjour afin d'obtenir les Badges nécessaires à l'inscription des tournois.[réf. nécessaire]

Personnage[modifier | modifier le code]

Conception et création[modifier | modifier le code]

Nommé d'après le créateur Satoshi Tajiri[2], Satoshi a été réalisé par Ken Sugimori et Atsuko Nishida[3] et devait à la base représenter l'enfant qu'était Tajiri, obsédé par la collection de créatures. Tajiri note lors d'une entrevue qu'entre les réactions japonaises et américaines concernant la série, l'audience japonaise se focalisait principalement sur le personnage de Pikachu, tandis que les américains investissaient plus dans des produits de la franchise représentant Sacha et Pikachu, son pokémon. Il explique qu'il a laissé le personnage représenter le concept de la franchise, l'aspect humain, et que c'était nécessaire[4]. Dans les jeux et l'anime, un rival a été désigné, et plus tard nommé Régis Chen (Shigeru dans la version japonaise, d'après l'idole/le mentor de Tajiri, la légende de Nintendo Shigeru Miyamoto).

Apparence[modifier | modifier le code]

Sacha, un jeune homme qui commence sa quête de maître Pokémon à 10 ans. Il reste la majorité du temps avec son premier Pokémon Pikachu. Il change de vêtement à chaque cycle.

Voix[modifier | modifier le code]

Rica Matsumoto (松本梨香): Japonais

Veronica Taylor: Anglais (4Kids Entertainment)

Sarah Natochenny: Anglais (Pokémon USA/TAJ Productions)

Aurélien Ringelheim: Français (France)

Charles Pestel: Français (France) (films 4, 6, 7)

Sébastien Reding: Français (Québec)

Caroline Combrinck, Veronika Neugebauer: Allemand

Fábio Lucindo: Portugais (Brésil)

Davide Garbolino: Italien

Adolfo Moreno: Espagnol (Espagne)

Gabriel Ramos: Espagnol (Amérique latine)

Prasad Barve: Hindi (Sound & Vision India doublage) (Hindi)

Nachiket Dighe: Hindi (Hungama TV / UTV Software Communications doublage) (Hindi)

Relations avec Pikachu[modifier | modifier le code]

Pikachu est le premier Pokemon de Sacha donné par le professeur Chen à Bourg-Palette sa ville natale. Au début, Sacha devait tirer Pikachu pour qu'il le suive. Mais rapidement, ils sont devenus de bons amis. Pikachu est le seul Pokemon que Sacha garde avec lui au fil de ses aventures. Sauf rare exception, les Pokémon ne parlent pas le langage humain mais Sacha comprend malgré tout son Pikachu.

Pour Aaron Bennett, la relation entre Sacha et Pikachu peut être comparée à l'amitié décrite dans Éthique à Nicomaque d'Aristote[5].

Réception[modifier | modifier le code]

Selon Geneviève Djenati, psychologue clinicienne, « Sacha a un statut ambigu de par sa taille et surtout l’absence de parents... Dans Pokémon, la Team Rocket (les ennemis) incarne l’adulte... Cet état d’esprit où l’enfant ne peut compter que sur lui-même n’est pas sécurisant »[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Épisode 1 - saison 1. Le Départ, 4Kids, 1999.
  2. Jean-Yves Kerbrat, Manuel d'écriture de jeux vidéo, L'Harmattan,‎ 2006, 348 p. (lire en ligne), p. 72
  3. (en) « Pokeani Data » (consulté le 20 mars 2008)
  4. (en) The Ultimate Game Freak, vol. 154,‎ 22 novembre 1999 (lire en ligne), p. 1
  5. Aaron Bennett, « We All Live in a Pokémon World », Inter-Disciplinary Press,‎ 2011 (consulté le 24 janvier 2012)
  6. Aurélie Carneaux, « L’influence de la télévision sur les comportements en lecture des élèves », IUFM Centre Val de Loire,‎ 2011 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]