Rugby à XV en Géorgie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le rugby à XV est un sport collectif populaire en Géorgie. Il est considéré comme le sport le plus populaire derrière le football. La Géorgie est définie par l'International Rugby Board (IRB) comme une équipe de deuxième division mondiale. L'équipe nationale a disputé à deux reprises la Coupe du monde de rugby à XV, ne parvenant pas à dépasser le stade des poules. Toutefois, l'équipe a fait bonne impression en 2007, mettant en difficulté les Irlandais. Elle vient de remporter le Championnat Européen des Nations (rugby), véritable Tournoi des Six Nations B. Au 11 août 2008, elle est quatorzième au classement des équipes nationales de rugby[1], devant le Canada, le Japon et la Roumanie.

Historique[modifier | modifier le code]

Plusieurs tentatives d'introduction du rugby à XV dans la république socialiste de Géorgie ont été faites en vain au début du vingtième siècle. D'après plusieurs sources[2],[3],[4], et notamment dans un long article du Monde du 22 septembre 2007, le rugby a été introduit en Géorgie, à la fin des années 1950 par un Arménien de Marseille, Jacques Haspékian. Il retourne en France au milieu des années 1960.

Les Géorgiens célèbrent la victoire sur les Russes en 2007.

Le rugby se développe en Géorgie.

L'équipe rivalise avec les nations telles que la Russie, le Portugal et la Roumanie.

Lors de la coupe du monde de rugby 2007, après une défaite honorable lors de son premier match contre l'Argentine (3-33), les "Lelos" réalisent un véritable exploit en tenant tête à l'Irlande (10-14) et, par le biais d'une défaite de moins de huit points, obtiennent leur premier point dans un Mondial. Onze jours plus tard, ils remportent leur premier succès contre les Namibiens (30-0) et s'imposent parmi les équipes respectables du continent européen. L'ultime défaite concédée contre le XV de France (7-64) n'est qu'anecdotique, mais restera pour les 27 joueurs géorgiens évoluant dans l'Hexagone un souvenir impérissable.

Lors de la coupe du monde de rugby 2011, la Géorgie joue dans le groupe de la mort avec les Anglais, les Écossais, les Argentins et les Roumains. Le 1er match, perdu face à l'Écosse (15-6) montre des Géorgiens très résistants, ne laissant aucune occasion au XV du Chardon de marquer un seul essai. Le 2ème match face aux Anglais est une défaite plutôt honorable (41-10), menée seulement 10-17 à la pause, la Géorgie craque après la 1ère mi-temps. S'imposant face à la Roumanie (25-9), les Géorgiens signent leur 2ème victoire en coupe du monde. Finalement, c'est avec une défaite honorable contre l'Argentine sur le score de 25-7 que la Géorgie quitte la coupe du monde, qui pourtant a mené étonnamment à la pause (7-5) face aux Sud-Américains.

Institutions dirigeantes[modifier | modifier le code]

La Fédération géorgienne de rugby à XV est l’institution dirigeante de ce sport.

  • Fédération (Georgian Rugby Union) créée en 1964
25 clubs, 2866 licenciés (IRB, le 26/07/07)

Popularité[modifier | modifier le code]

Compétitions de clubs[modifier | modifier le code]

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Équipe de Géorgie de rugby à XV.

La plupart des internationaux géorgiens évoluent dans les différents championnats français. Quelques figures sont le pilier Davit Zirakashvili de l'ASM Clermont Auvergne (1,80 m pour 120 kg), ou le troisième ligne aile Gregori Labadze du Rugby club toulonnais (1,95 m pour 97 kg).

L'équipe nationale a fait un parcours honorable lors de la dernière Coupe du monde. Elle vient de remporter l'édition 2010-2012 du Championnat Européen des Nations (rugby).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Navigation[modifier | modifier le code]