Rue de la Ferronnerie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
arrt
Rue de la Ferronnerie
Paris rue de la ferronerie.jpg
Situation
Arrondissement 1er arrondissement
Quartier Halles
Début 41 rue Saint-Denis
Fin 2 rue de la Lingerie
Morphologie
Longueur 114 m
Largeur 16,6 m
Historique
Création Avant 1229
Dénomination 1229
Ancien(s) nom(s) Rue de la Charronnerie ou des Charrons
Géocodification
Ville de Paris 3634
DGI 3621

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue de la Ferronnerie
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

48° 51′ 37″ N 2° 20′ 52″ E / 48.860238, 2.347747 ()

La rue de la Ferronnerie est une rue du 1er arrondissement de Paris dans le quartier des Halles.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Avant 1229 la rue s'appelait la « rue des Charrons ».
  • Avec l'autorisation de Saint Louis, les ferronniers s'installent rue des charrons. La rue prend son nom actuel en 1229.
  • C'est dans cette rue de Paris que le 14 mai 1610 Henri IV fut assassiné[1] par Ravaillac, une plaque au sol marque le lieu de l'assassinat, caractérisée par les emblèmes du Roi de France (trois fleurs de lys) et du Roi de Navarre (chaînes d'or posés en orle, en croix et en sautoir).

Bâtiments d'intérêt[modifier | modifier le code]

  • Un des immeubles d'habitation anciens les plus longs de Paris est le 2-4-6-8-10-12-14 rue de la Ferronnerie[2], construit entre 1669 et 1678.
  • no 10 : En face de ce numéro fut localisé le lieu de l'attentat contre Henri IV dont l'événement est commémoré par une plaque[3].

Stations du métro qui desservent la rue de la Ferronnerie[modifier | modifier le code]

Accès:

  • par l’actuelle sortie no 10 Ferronnerie
  • en 2015 par la future sortie Saint-Honoré

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Film sur l’assassinat du roi Henri IV rue de la Ferronnerie en 1610
  2. Photos du 12 rue de la Ferronnerie à travers le temps
  3. Jean-Pierre Babelon, L'Assassinat d'Henri IV, rue de la Ferronnerie, identification des lieux et pose d'une stèle commémorative, dans Cahiers de la Rotonde no 16, Paris, 1995, p. 107-131, 16 fig.

Sources[modifier | modifier le code]