Liste de pièces héraldiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A[modifier | modifier le code]

Adextré[modifier | modifier le code]

D'argent adextré de gueules

Adextré est normalement un attribut de position, quand une pièce secondaire est à la dextre d'une pièce principale. Mais ce terme s'emploie aussi pour un écu dont le tiers dextre est d'une couleur différente du champ. Ce peut être alors une partition ou une pièce : le flanc dextre. Le terme étant ambigu, il vaut mieux blasonner avec « flanc » dans ce dernier cas, fort rare au demeurant : « D'argent adextré de gueules » = « D'argent au flanc dextre de gueules ».

Le symétrique, encore plus rare, peut se blasonner « senestré (ou sénestré) ».

B[modifier | modifier le code]

Bande[modifier | modifier le code]

Blason gueules-bande or.svg

Pièce honorable qui va de l'angle dextre du chef à l'angle senestre de la pointe.
   De gueules à la bande d'or, qui est de Noailles.
Au-delà de quatre pièces, ou si la bande est réduite en largeur (de moitié, voire au tiers), on parle de cotice.


Blason Lorraine.svg

Comme toute figure, la bande peut être chargée de meubles : la bande impose alors par défaut son orientation, voir « orientation des meubles ». Chargée de trois alérions : Lorraine (de gueules sur champ or), Koursk (bande azur sur champ argent) ; chargée d'un ours : Berne (bande d'or sur champ de gueules).

La bande peut être « accostée » par d’autres meubles sur le champ : voir à accosté.

Barre[modifier | modifier le code]

Saint germain les belles blason.svg

Pièce honorable qui va de l'angle senestre du chef à l'angle dextre de la pointe.
   D'argent à la barre d'azur, qui est de Saint-Germain-les-Belles.

La barre est une pièce assez rare, considérée comme de « second ordre » par certains auteurs. Son emploi en brisure est le plus fréquent, souvent comme signe de bâtardise.

Bâton[modifier | modifier le code]

Armoiries d'Ell.svg

Bande ou cotice réduite en largeur, et normalement disposée en bande (qui ne se blasonne pas). Disposé en barre, on le blasonne « bâton en barre ».
   D'argent à un écusson de gueules, au bâton d'azur brochant sur le tout, qui est des seigneurs d'Ell.
Le bâton et le bâton péri sont généralement employés comme brisure.


La définition du bâton est très variable. On peut noter trois familles (notées selon l'auteur le plus représentatif de ces familles) :

  • Crayencourt- bande ou barre réduite de moitié.
  • Pastoureau- cotisse réduite.
  • Duhoux d'Argicourt- synonyme de cotice, mais utilisé à la place de cotice quand celle-ci est « alésée » (= « péri » : raccourci en longueur) ou « écotée », ou « fleurdelysée ». Dans ce cas le bâton n'est plus considéré comme une pièce, mais comme un meuble ordinaire.
Bâton péri
bâton fortement alésé, et posé en cœur.
d'azur à trois fleurs de lys d'or brisé d'un lambel à trois pendants d'argent et en cœur d'un bâton de même raccourci et péri en barre, porté par les descendants du bâtard d'Orléans.
Blason comte fr Longueville (moderne).svg

Bordure[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Pomy (Aude).svg

Pièce honorable qui enveloppe intérieurement l'écu de toute part. Sa largeur est de l'ordre de un sixième de celle de l'écu. Contrairement à l'orle, la bordure touche le bord de l'écu. Quand son épaisseur est réduite, elle prend le nom de filière.
   D'or à la bordure de sable, qui est de Pomy.


On trouve parfois le terme "bordé", en parlant de tout l'écu. C'est fautif et donc à éviter. (sont dites "bordées" les pièces garnies d'un filet sur leur pourtour. Même si c'était correct pour tout l'écu, il s'agirait d'une filière non d'une bordure)

Blason Guillaume Martel de Bacqueville.svg

La bordure peut être componée, les carreaux s'adaptant au contour de l'écu :

D'or à trois marteaux de gueules, à la bordure componée d'azur et d'argent, qui est de Guillaume Martel de Bacqueville.

Burelle[modifier | modifier le code]

Parfois orthographiée burèle.
Fasce diminuée et employée en nombre pair (quatre ou plus). Seul, on parle plutôt de divise. Par paire et séparée par un espace de même largeur qu'elle, on parlera alors de jumelle. S'il y en a un nombre impair (trois, cinq ou sept), le terme trangle est à préférer.

Blason Tantonville 54.svg


   D'argent à six burelles de sable, qui est de Tantonville.

C[modifier | modifier le code]

Canton[modifier | modifier le code]

Le canton est une partition carrée, placée à un des angles de l'écu, au chef-dextre par défaut. On donne aussi le nom de canton aux quatre zones du champ laissées visibles par la croix et le sautoir.

Franc-canton et Franc-quartier[modifier | modifier le code]

le franc-canton et le franc-quartier sont des pièces honorables également de forme carrée, se positionnant aussi aux angles, et aussi par défaut au chef-dextre (ailleurs, on doit le blasonner).

La taille respective de ces pièces diffère selon les auteurs aujourd'hui, particulièrement celle du canton, que l'on retrouve de toute façon assez peu dans les blasons. Toutefois, le canton est plus petit que le franc-canton, lui même plus petit que le franc-quartier. Des valeurs retrouvées assez fréquemment sont :

Canton
sa largeur représente 2/7e de celle de l'écu
Franc-canton
sa largeur représente un tiers de celle de l'écu
D'argent à trois merlettes de sable rangées en barre, et au franc-canton de gueules; qui est de Givenchy-en-Gohelle.
Blason ville fr Givenchy-en-Gohelle (Pas-de-Calais).svg


Franc-quartier
sa largeur représente la moitié de celle de l'écu (il occupe donc un quart de l'écu)
D'or au franc quartier de gueules, qui est des Châtelains de Dasbourg.
Armoiries de Dasbourg.svg


Franc-canton et franc-quartier ont été très utilisés par l'héraldique d'empire pour indiquer les attributs du titulaire, souvent d'ailleurs avec confusion (Franc-quartiers réduits à une taille de franc-canton pour que restent lisibles les figures des couches inférieures).

Champagne[modifier | modifier le code]

Blason Eichhoffen France Bas-Rhin.svg

Pièce honorable occupant le tiers inférieur de l'écu. Lorsqu'elle est diminuée, elle prend le nom de plaine.

   D'or aux trois glands de chêne de sinople, les tiges feuillées appointées mouvant d'une champagne du même, qui est de Eichhoffen.

La champagne en forme d'escalier est dite champagne « pignonnée ».

Dans les blasons qui forment des tableaux, la champagne joue le même rôle que la terrasse des ornements extérieurs. Ne pas confondre avec la terrasse (qui est un meuble) qui souvent mouvante de la pointe ressemble à la champagne, avec la différence que sa partie supérieure est irrégulière.

Chape[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Villebazy (Aude).svg

Pièce honorable constituée par les deux triangles rectangles délimités par le chef, les bords de l'écu et par les deux droites menées du milieu du chef à chacun des angles de la pointe.

   De gueules chapé d'argent, qui est de Villebazy.

Chausse[modifier | modifier le code]

Savoie Blason.svg

Pièce honorable constituée par les deux triangles rectangles délimités par la pointe, les bords de l'écu et par les deux droites menées du milieu de la pointe à chacun des angles du chef. C'est le symétrique de la chape.

   D'azur chaussé d'argent, à l'écusson cousu de gueules chargé d'une croix aussi d'argent, qui est de Savoie.

La pièce complémentaire est l'émanche (il y a confusion possible entre, par exemple d'azur chaussé d'argent avec d'argent à l'émanche d'azur).

Chef[modifier | modifier le code]

Armoiries de Wiltz 1.svg

Pièce honorable qui occupe le tiers supérieur de l'écu. Le chef désigne aussi la région correspondante de la table d'attente.

   D'or au chef de gueules, qui est des Seigneurs de Wiltz.

Quand le chef est lui-même doté d'un chef, il est dit surmonté de son propre chef. Pris absolument, le chef abaissé est surmonté d'un champ du même émail que l'écu. Inversement, il peut être soutenu par une pièce qui correspond à sa champagne. Réduit à moins de la moitié de sa hauteur normale, il prend le nom de comble, ou chef retrait. Il est rompu quand il est séparé du champ par une ligne.

Chef en combinaisons[modifier | modifier le code]

Le chef peut être combiné à d'autres pièces honorables pour former principalement le chef-pal, le chef-barre et le chef-bande. D'autre combinaisons sont possibles (chef-chevron, chef-croix, chef-sautoir...) mais sont très rares, voire non-employées....

Chef-barre 
Pièce honorable en forme de sept, résultant de la combinaison du chef et de la barre.
   D'argent au chef-barre de gueules.
Chef-bande.png
Chef-bande 
Pièce honorable symétrique du chef-barre, résultant de la combinaison du chef et de la bande.
   D'argent au chef-bande de gueules.
Chef-chevron.png
Chef-chevron
Pièce honorable, résultant de la combinaison du chef et du chevron.
   D'argent au chef-chevron de gueules.
Blason ville fr Touvois (Loire-Atlantique).svg
Chef-pal 
Pièce honorable en forme de « T », résultant de la combinaison du chef et du pal.
   De sinople au chef pal d'or chargé en abîme d'une coquille St Jacques peinte au naturelle, qui est de Touvois.

Chevron[modifier | modifier le code]

Blason Champdivers.svg

Pièce honorable en forme de V inversé, formée par la combinaison partielle de la bande et de la barre, se rencontrant à angle aigu près du bord supérieur de l'écu.
   D'azur au chevron d'or, qui est de Champdivers.


Blason ville fr Cuiseaux (Saône-et-Loire).svg

Le chevron peut être rebattu jusqu'à trois fois. Compte tenu de leur forme, les chevrons ne peuvent pas être répétés au-delà de trois.

   D'or à trois chevrons de gueules, qui est de Cuiseaux.

Plus étroit, il se nomme étai ou chevronnel, et le motif correspondant (quand il est employé en nombre) se nomme chevronné.

L'origine du chevron (éperon de l'ancien chevalier, barrière de lice des anciens tournois) et son symbolisme (symbole de protection et de conservation, de vaillance guerrière, de constance et de fermeté) ont reçu différentes interprétations[1].

Outre les modificatifs habituels aux figures géométriques, le chevron hérite des attributs propres aux figures pointues (appointé,…) et dispose de quelques modificatifs spécifiques :

  • Chevron failli (ou défaillant), chevron dont la moitié manque à dextre ou à sénestre.
  • Chevron rompu (ou brisé), en plusieurs morceaux. La brisure est normalement située à la pointe du chevron, sinon on précise à dextre ou à sénestre.
  • Chevron couché, tourné d'un quart de tour et présentant normalement sa pointe à dextre. Dans l'autre sens, c'est un chevron couché contourné.
  • Chevron écimé, dont la pointe est tronquée à l'horizontale.
  • Chevron en ogive, chevron dont les deux montants sont courbés, figurant un arc d'ogive.
Chevron pal 
Figure formée par la réunion du chevron et de la partie inférieure du pal, qui résulte en une forme de flèche (la partie supérieure du pal donne le pairle renversé).
Chevronnel 
Chevron étroit, faisant moins de la moitié de la largeur d'un chevron normal. Également nommé étai.

Comble[modifier | modifier le code]

Chef diminué, réduit à moins de la moitié de sa hauteur normale. On blasonne aussi chef retrait.

Cotice[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Brindas (Rhône).svg

Petite bande, quand elle est rebattue au-delà de quatre pièces, ou réduite au tiers en largeur. Souvent employée seule comme brisure.

   Parti d'or et d'azur à la cotice de gueules brochant sur le tout, qui est de Brindas.

La cotice peut être employée dans d'autres positions qu'en bande (barre, fasce, pal), ce qui est alors blasonné. Une cotice réduite est un filet.

La cotice peut se placer parallèlement à une pièce honorable, dont elle suit alors les contours du côté extérieur. Quand la cotice est simple, la pièce honorable peut être dite coticée.

Potencé et contre-potencé.png

Une cotice à la fois potencée et contre potencée suit la forme des potences en se pliant sur toute son épaisseur, au lieu de présenter de simples excroissances :
   D’argent à une cotice en fasce de gueules, potencée et contre-potencée.


Blason région fr Champagne-Ardenne.svg

Il ne faut pas confondre cette situation avec celle d’une double cotice, dont l’une est potencée et l’autre contre-potencée, les potences étant alors enclavées les unes dans les autres :
   D’azur à la bande d’argent, côtoyée de deux doubles cotices potencées et contre-potencées d’or, qui est de Champagne.
Dans ce cas, les méandres ne sont pas formés par la cotice, mais par l’intervalle intérieur où le champ apparaît. On obtiendrait un dessin pratiquement équivalent avec le blasonnement suivant :
   D’azur à la bande d’argent, côtoyée de deux bandes d’or chargées chacune d’une cotice potencée et contre-potencée du champ.

Croix[modifier | modifier le code]

Blason Fribourg 57.svg

Pièce honorable en forme de croix, formée par la combinaison de la fasce et du pal.

   D'argent à la croix de gueules, qui est de Milan, de Gênes, de Fribourg...

Les quatre régions aux angles de la croix correspondent aux cantons de l'écu. Quand ces régions sont occupées par des meubles secondaires, la croix est dite cantonnée de ces pièces.

Croix alésée.svg

La croix connait de nombreuses variations, en particulier elle peut être « alésée », c'est-à-dire raccourcie de manière à ne pas atteindre le bord du champ.
   D'argent à la croix alésée de gueules.

De nombreuses variations impliquent que la croix doit être d'abord alésée avant de pouvoir figurer les variations voulue (ainsi pour fleurdelisée, tréflée, ancrée, anillée, etc.) le caractère alésé n’est alors généralement pas blasonné.

La croix devient meuble lorsqu'elle apparait en nombre et/ou en plus petite taille, sous le nom de croisette, bien que parfois, elle garde le nom de croix.

D[modifier | modifier le code]

Devise[modifier | modifier le code]

Araldiz GEDA 02 066.png

Fasce réduite (voir divise), posée en chef.
   De gueules, à deux chevrons d'argent, à la devise d'or en chef (extrait de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert)

C'est également le nom du ruban sur lequel est inscrite la devise, dans l'ornement extérieur du blason.

Divise[modifier | modifier le code]

appelée aussi "devise" Fasce réduite de moitié en largeur, employée seule dans son champ.

Blason d'Ollone.svg

Selon Charle de Grandmaison, même si le blason ne comporte pas de chef, elle est placée ordinairement à cette place. Si elle se situe ailleurs, il faut alors le blasonner. Mais selon Pierre Palliot, sa position par défaut est celle d'une fasce, et lorsqu'elle est dans la position haute, elle se blasonne "divise en chef"

  • D'azur au lion d'or à la queue fourchue nouée et passée en sautoir, à la divise en chef d'argent surmontée de trois étoiles d'or, qui est de la famille d'Ollone.


Blason Ville 44 Saint-Michel-Chef-Chef.svg

Une divise peut être posée sous un chef, auquel cas on blasonne « au chef soutenu d'une divise » Dans ce cas, la règle des couleurs s'applique à la burelle et non plus au chef.

   De gueules à dix besants d'or posés quatre, trois, deux et un, au chef d'azur soutenu d'une divise d'or, qui est de Saint-Michel-Chef-Chef.

Divise (ou Devise) est en fait un raccourcit pour "fasce en divise", le terme signifiant de moitié largeur et s'applique à d'autres pièces: Bande en divise, barre en divise, chevron en divise.

Voir jumelle, trangle et burelle.

E[modifier | modifier le code]

Émanche[modifier | modifier le code]

Émanche.png

Triangle isocèle, mouvant du sommet et atteignant la pointe. Contrairement à la pile, l'émanche prend toute la largeur du sommet (sa hauteur est égale à sa base). Contrairement à l’émanchure, sa longueur est celle de tout l’écu.

   D'argent à l'émanche de gueules.

Émanchures[modifier | modifier le code]

Emanchure.png

Petits triangles en nombre, mouvant d'un bord de l'écu, dont la hauteur est à peu près égale à la base (comme l'émanche) et la hauteur à peu près du tiers de l’écu.
   D'argent à quatre émanchures de gueule mouvant de sénestre.

Les pièces bordées d'émanchures sont dites émanchées.

Embrasse[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Saint-Sauveur (Haute-Garonne).svg

Pièce honorable, chape ouverte sur l'un des flancs de l'écu dont la pointe touche le milieu de l'autre flanc. L'embrasse est « dextre » ou « sénestre » suivant le côté touché par la pointe.

   D'argent embrassé à senestre de sinople ou D'argent à l'embrase senestre de sinople, qui est de Saint-Sauveur.

Escarre[modifier | modifier le code]

Orthographié parfois Esquarre, nommé aussi équerre.

FRA heraldy - escarre.svg

Équerre de charpentier, qui forme bordure à deux côtés seulement d'un quartier, correspondant à l'intérieur de l'écu.
Défini parfois comme pièce honorable, occupant la place d'un quartier réduit du canton correspondant.

   D'argent à l'escarre de gueules.

Étai[modifier | modifier le code]

Synonyme de chevronnel

Etrez[modifier | modifier le code]

Synonyme de filet en croix.

F[modifier | modifier le code]

Fasce[modifier | modifier le code]

Armoiries de Houffalize 1.svg

Pièce honorable constituée par une bande horizontale occupant le milieu de l'écu.

   D'argent à la fasce d'azur, qui est des seigneurs de Houffalize.

Elle peut être haussée lorsqu'elle se retrouve plus haute que son milieu, ou bien abaissée.

La combinaison de la fasce et du pal donne la fasce-pal. La fasce réduite à moins du tiers de sa largeur habituelle est une divise. Rebattue au-delà de quatre, c'est une burèle.

Blason ville fr Ardes (Puy-de-Dôme).svg

La fasce, rebattue ou non, peut aussi être ondulée.

   D'or aux trois fasces ondées d'azur, qui est d'Ardes

Fasce-pal
Pièce honorable en forme de « T », résultant de la combinaison de la fasce et du pal (quand c'est la partie haute du pal qui est retenue, il s'agit d'un pal-fasce, voir aussi la croix quand c'est le bord en chef et non la fasce qui retient le pal).
D'argent au fasce-pal de gueules.
Fasce-pal.png

Filet[modifier | modifier le code]

Cotice très diminuée, et qui peut prendre les mêmes positions (qui sont toujours blasonnées : en fasce, pal, bande, barre).

Filet en croix 
Filet en croix, ou etrez. Croix dont l'épaisseur est réduite à un filet.
Filière 
Bordure dont l'épaisseur est réduite à un filet.

Flanc[modifier | modifier le code]

Adextré2.png

Pièce honorable qui correspond au bord (dextre ou sénestre) de l'écu, et se prolonge jusqu'au tiers.

   D'argent à un flanc dextre de gueules.

Les flancs dextre et sénestre peuvent être blasonnés comme des pals ayant « glissé » à dextre ou à sénestre (voir adextré)

Franc-canton[modifier | modifier le code]

Paragraphe détaillé : Canton.

Pièce honorable en forme de carré, légèrement plus grande que le canton.

Franc-quartier[modifier | modifier le code]

Paragraphe détaillé : Canton.

Pièce honorable en forme de carré occupant en coin le quart de l'écu.

G[modifier | modifier le code]

Giron[modifier | modifier le code]

Giron.png

Triangle dont la pointe occupe le centre de l'écu, et qui a pour base la moitié d'un côté (et un angle au centre d'un demi angle droit - en supposant l'écu carré). On précise le bord dont il est mouvant, sur les douze positions qu'il peut occuper : du flanc dextre ou sénestre (mouvant éventuellement en chef ou en pointe), du chef ou de la pointe (mouvant éventuellement à dextre ou à sénestre).
   D'argent à deux girons de gueules, l'un mouvant du flanc dextre, l'autre mouvant du chef à sénestre.
On ne blasonne pas quand il est mouvant du flanc dextre en chef, qui est sa position normale (la moitié inférieure droite du second cadran héraldique).

Gousset[modifier | modifier le code]

Gousset.png

Pièce formée pour la partie supérieure par un triangle mouvant du chef, et qui rejoint un pal pour la partie inférieure. Similaire au pairle, si ce n'est que la partie supérieure est pleine.
   D'argent au gousset de gueules.

Le gousset tire son nom d'une pièce de tissu de forme similaire qui, dans la confection des vêtements, servait à former l'aisselle et, antérieurement, de la pièce métallique qui reliait le devant à l'arrière de l'armure, protégeant ainsi le cœur d'un coup latéral.

H[modifier | modifier le code]

Hamaide, Hameide ou Hamade[modifier | modifier le code]

Hamaide.svg

Pièce formée par trois fasces alaisées, aux extrémités souvent légèrement arrondies ou en biseau (chanfreinées). Bien que considérée généralement comme une seule pièce, on la trouvera parfois blasonnée (par exemple) d'argent à trois hamaides de gueules, quand en fait il faudrait simplement dire d'argent, à une hamaide de gueules. Le nom tire son origine de La Hamaide (Belgique), dont les seigneurs portaient d'or, à une hamaide de gueules.

J[modifier | modifier le code]

Jumelle[modifier | modifier le code]

Paire de burelles séparées par un espace de même largeur qu'elles, le tout ayant approximativement l'épaisseur d'une fasce. Lorsque plusieurs jumelles sont présentes, elles sont séparées par un espace supérieur à l'espace interne à chaque jumelle.

Blason fam fr de Tinténiac.svg


   D'argent à deux jumelles d'azur, qui est de la famille de Tinténiac.

L[modifier | modifier le code]

Lambel[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Lambel.
Armoiries Comtes Lorraine-Vaudémont.svg

Brisure formée d'un filet horizontal garni de pendants. Il est apposé dans la partie supérieure du blason, dont il ne touche pas les bords. Le lambel est généralement une brisure de cadet.

   D'or à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent, brisé d'un lambel d'azur, qui est de Vaudémont.

Le nombre de pendants n'est blasonné que s'il est supérieur à trois (par exemple le blason de Philippe Hurepel).

M[modifier | modifier le code]

Manteau[modifier | modifier le code]

Ornement extérieur. Ample draperie enveloppant l'écu et doublée de fourrure.

Mantel[modifier | modifier le code]

Le mantel est une pièce honorable délimitée dans sa partie inférieure par deux traits de partition montant des cantons de la pointe vers le point d'honneur (cœur de l'écu). Voir "Mantelé", ci dessous.

Mantelé[modifier | modifier le code]

Party per chevron demo.svg

Partition issue du mantel.

Si on considère avoir affaire à la partition, on blasonne :

Mantelé de gueules et d'argent. ou De gueules mantelé d'argent

Si on considère avoir affaire à la pièce honorable on blasonne :

De gueules à un mantel d'argent".

O[modifier | modifier le code]

Orle[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Lacroisille (Tarn).svg

Pièce similaire à la filière, mais distante des bords d'une valeur égale à son épaisseur.

   D'argent à l'orle d'azur, qui est de Lacroisille.

Mis en orle sert à qualifier la disposition d'un groupe (par défaut 8) de petits meubles répartis régulièrement sur le chemin que tracerait l'orle à cet endroit. On trouve parfois abusivement ordonnés en orles : ordonnés, qui décrit les objets positionnés en nombre décroissant du chef vers la pointe (mal-ordonnés en cas contraire), ne peut donc pas être appliqué à la disposition en orle.

P[modifier | modifier le code]

Pairle[modifier | modifier le code]

Pièce honorable formée par la partie inférieure du pal et les parties supérieures de la bande et de la barre.

   D'azur au pairle d'argent, qui est Saussenac.

Earl of Glencairn arms.svg

Le pairle peut être alaisé, ou aiguisé. Cette forme est appelée Shakefork en héraldique britannique, mais n'a pas d'équivalent spécifique en héraldique FR.

   D'argent au pairle aiguisé de sable, qui est du clan écossais Cunningham.

Pal[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Pal.
Blason ville fr Monze (Aude).svg

Pièce honorable formant une bande verticale au milieu de l'écu.

   De sinople au pal d'argent, qui est de Monze.

Le pal est couramment rebattu jusqu'à trois fois, et peut l'être jusqu'à quatre. Au-delà, on parle de vergettes. Le pal est dit retenu par quand il tombe depuis un autre sommet que la couture du chef. Il peut être combiné au chef, formant le chef-pal, ou à la fasce, formant soit la fasce-pal (quand le pal est retenu par la fasce) soit une croix (quand le pal est cousu en chef).

Pile[modifier | modifier le code]

Pile.png

Pièce triangulaire en forme de coin, posée comme le pal, et dont la pointe est orientée vers le bas (contrairement à la pointe). La pile peut être rebattue.

   D'argent à la pile de gueules.

Plaine[modifier | modifier le code]

Sorte de champagne diminuée.

Pointe[modifier | modifier le code]

Pointe.png

Pièce triangulaire posée comme le pal, la pointe en haut (contrairement à la pile). La pointe peut être rebattue.

   D'argent à la pointe de gueules.

S[modifier | modifier le code]

Sautoir[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Longaulnay 35.svg

Pièce honorable, formée par une barre et une bande réunies, en forme de croix de saint André.

   D’azur au sautoir d’argent, qui est de Longaulnay.

Les parties du champ laissés libre par le sautoir prennent le nom de « canton » par analogie avec la croix, et le sautoir est « cantonné » quand ces espaces sont garnis de pièces secondaires.

Senestré[modifier | modifier le code]

S'écrit aujourd'hui aussi « sénestré ». Voir « Adextré »

T[modifier | modifier le code]

Trangle[modifier | modifier le code]

Fasce diminuée figurant toujours en nombre impair sur le blason. Lorsqu'il y en a qu'une, on parle plutôt de divise. Employée en nombre pair, on parlera alors de burelle.

Traverse[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Evreux (Eure).svg

Réduction en largeur d'une bande, pratiquement synonyme de bâton.

   D’azur semé de fleurs de lys d’or, à une traverse componée d’argent et de gueules, qui est d'Évreux.

V[modifier | modifier le code]

Vergette[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Llauro (Pyrénées-Orientales).svg

Pal réduit en largeur, rebattu cinq fois ou plus.

   D'or à cinq vergettes de gueules, qui est de Llauro.

Vêtement[modifier | modifier le code]

Pièce honorable formée par la réunion de quatre triangles qui occupent les coins de l'écu, laissant apparaître le champ sous forme de grand losange.

Vêtu
Champ qui porte un vêtement.
D'argent vêtu de gueules.
Vêtement.png

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Comte Alphonse O'Kelly de Galway, Dictionnaire archéologique et explicatif de la science du blason, Imprimerie générale du Sud-ouest,‎ 1901, p. 57

Voir[modifier | modifier le code]