Vidéo composite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Vidéo composante.
La prise RCA jaune est généralement associé au signal vidéo composite

Vidéo composite ou « Vidéocomposite » , parfois appelée CVBS (Chroma Video Blanking Synchro), désigne le signal de base de la vidéo couleur analogique. Il trouve son origine dans le signal vidéo noir et blanc existant combiné avec les signaux de télévision couleurs :

  • compatibilité du signal couleur avec les récepteurs noir et blanc ;
  • compatibilité du signal noir et blanc avec les récepteurs couleur.

Le signal vidéo composite véhicule simultanément les informations liées à la chrominance (couleurs) et celles liées à la luminance de l'image (noir et blanc) pour chacun des points qui composent l'image à afficher à l'écran.

Historiquement, trois systèmes de codage de vidéo composite ont vu le jour :

Le mode vidéocomposite est le plus souvent utilisé pour l'entrée/sortie vidéo analogique des :

Principes et déclinaisons[modifier | modifier le code]

Avec la combinaison des informations de luminance et de chrominance, le signal vidéocomposite accuse certains défauts parmi lesquels : le moirage.

La séparation des signaux avec par exemple le mode Y/C (Luminance/Chrominance) résout ce problème mais nécessite deux liaisons séparées (câble coaxial).

De même, dans le mode YCbCr ou « Vidéo à composantes séparées », le signal Y de luminance et les deux autres signaux de chrominance différenciée (B-Y et R-Y) sont exploités séparément. Ce mode nécessite trois liaisons séparées (câble coaxial).

Depuis les années 1990, le mode analogique « vidéocomposite » est progressivement remplacé par les liaisons numériques de type DVI et HDMI.

Liens externes[modifier | modifier le code]