Rottweil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rottweil
Vue sur Rottweil
Vue sur Rottweil
Blason de Rottweil
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Bade-Wurtemberg
District
(Regierungsbezirk)
Fribourg-en-Brisgau
Arrondissement
(Landkreis)
Rottweil
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Ralf Broß
Code postal 78611-78628
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
08 3 25 049
Indicatif téléphonique 0741
Immatriculation RW
Démographie
Population 25 749 hab. (31 décembre 2008)
Densité 359 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 10′ 05″ N 8° 37′ 29″ E / 48.1681, 8.624848° 10′ 05″ Nord 8° 37′ 29″ Est / 48.1681, 8.6248  
Altitude 599 m
Superficie 7 176 ha = 71,76 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Rottweil

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Rottweil
Liens
Site web www.rottweil.de

Rottweil Prononciation du titre dans sa version originale Écouter est une petite ville de (25 749 habitants au 31 décembre 2008) d’Allemagne, située dans un méandre du Neckar à environ 90 km au sud de Stuttgart. C’est la plus ancienne ville du Bade-Wurtemberg, datant de 73 apr. J.-C.. Cette commune romaine créée sous l’empereur Vespasien s’appelait Arae Flaviae. Elle est surtout connue pour son carnaval (Fasnet) remontant au XVIe siècle, pour son défilé de masques de fous (Narrensprung), pour son centre ville médiéval et baroque mais aussi pour le chien Rottweiler qui autrefois était un chien de boucher, mais surtout un chien utilisé pour tracter les wagonnets dans les mines. Cette ville a également donné son nom à une célèbre et réputée marque de munitions, de cartouches de chasse, pour canons lisses et rayés principalement. Fortifications, tours gothiques, oriels peints et maisons à colombages tracent le cheminement historique de la ville.

Antiquité[modifier | modifier le code]

Rottweil fut fondée par les Romains sous l’empereur Vespasien en l’an 73 apr. J.-C. afin de créer une tête de pont sur la voie menant de Strasbourg au Danube. La Rottweil romaine était le chef-lieu d’une civitas, sorte de colonie romaine et à l’époque la seule municipalité romaine de l’actuel Bade-Wurtemberg. L’empereur Domitien (90 apr. J.-C.) n’ayant pas donné trop d’importance à cette région éloignée, Arae Flaviae ne se développera pas durant les deux siècles suivants. Suite à la chute de Rottweil et à son abandon en l’an 260 par les Romains devant les hordes alamanes, la ville ne fut que peu habitée et perdit son nom latin.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

La Porte Noire (XIIIe siècle)

Eu égard aux infrastructures laissées par les Romains, un Duché alaman s’établit et le nom Rotuvila est évoqué pour la première fois en 771 dans un acte de la cour impériale carolingienne du Saint Empire Romain Germanique. Celui-ci attacha beaucoup d’importance à la pace de Rotuvila pour son rôle de cour de justice de l’empire. Rôle qui restera longtemps jusque dans la deuxième partie du Moyen Âge.

Durant la deuxième partie du Moyen Âge, la ville fut déplacée et construite sur un promontoire rocheux surplombant le Neckar. C’est la ville médiévale que l’on connaît aujourd’hui avec ses maisons bourgeoises à colombage et ses nombreuses églises. C’est à cette époque que Rotuvila devient Rotwil, puis plus tard Rottweil. Rot étant la couleur rouge, synonyme de la couleur des bâtiments et des ruines romaines encore visibles pendant le Moyen Âge.

Selon des documents anciens, la fondation de la fabrique de poudre Rottweil sur les rives du Neckar remonte au XVe siècle. Le nom de Rottweil doit sa célébrité aux cartouches de chasse Waidmannsheil noire. Depuis 1971, les cartouches de chasse Rottweil sont fabriquées par la société RUAG Amnotec à Fürth.

Culture et monuments[modifier | modifier le code]

Intérieur baroque de l’église des Dominicains

Le centre médiéval de Rottweil, avec ses fontaines et ses maisons bourgeoises aux fenêtres en saillie alignées à la manière suisse, est presque sans égal et présente une image pittoresque unique de ce que pouvait être une ville bourgeoise au Moyen Âge. En y ajoutant la cathédrale, édifiée entre 1430 et 1534, l’église baroque des Dominicains, la tour haute et la tour de la chapelle — l’une des plus belles tours d’église entre Paris et Prague — l’église Prediger et la chapelle St-Laurent (Lorenzkapelle), cet ensemble donne à Rottweil une silhouette incomparable. Bien que la plupart des fortifications fussent démontées au cours des âges, la tour à poudre, la porte noire et le pont-haut évoquent une cité médiévale bien conservée.

Le plafond de l’église des Dominicains (Dominkanerkirche) représente une fresque unique en son genre : la mort du Maréchal Gébriand durant le siège des troupes de Louis XIII devant la ville vers la fin de la guerre de trente ans (1640). Une chanson enfantine datant de cette époque évoque le Maréchal ayant "perdu ses tripes" devant Rottweil. En fait, il mourut de ses blessures dans un hôtel de la ville (hôtel Paradies, sans allusion...). La guerre de trente ans fut le début de la fin de Rottweil en tant que Ville Franche, elle fut peu à peu intégrée dans le Royaume du Württemberg.

Musée[modifier | modifier le code]

Musée municipal avec ses oriels symétriques et la sculpture d’un Rottweiler devant la façade

Le musée des dominicains (Dominikanermuseum) doit son nom au monastère dominicain fondé dans la ville en 1266, dont il ne reste aujourd’hui que l’église baroque. Le musée construit en 1992 et très intéressant d’un point de vue architectural, permet d’admirer différents objets datant de l’époque romaine découverts lors de fouilles à Rottweil.

Carnaval[modifier | modifier le code]

Ce que les habitants de Rottweil cultivent de mieux aujourd’hui afin de préserver leurs traditions ancestrales, c’est leur carnaval (appelé Fasnet ou Fasnacht). Celui-ci remonte, d’après les sources, au XVe siècle et est connu dans sa forme actuelle depuis le XIXe siècle. Il débute officiellement à la fête des rois par une cérémonie de dépoussiérage des masques (Larve) et costumes (Kleidle) traditionnels. Le coup d’envoi véritable se déroule le Jeudi Gras (Schmotziger Donnerstag) où des groupes costumés vont de local en local satyriser l’année passée, tout le monde y passe, y compris les politiques. Le carnaval atteint son paroxysme à partir du dimanche après sa proclamation avec un premier défilé de clowns Bajass. Puis vient le défilé historique (historischer Narrensprung) du lundi matin (Lundi des roses = Rosenmontag) aux huit coups du clocher de la porte noire sous laquelle s’engouffrent plus de 3 000 bouffons (Narren) en costume et masque baroque devant plus de 20 000 spectateurs. Cet envahissement dure jusqu’à midi et l’après-midi est consacrée au traditionnel carnaval de rue avec les Narren qui "narrent" leurs histoires aux passants avec l’appui de leur livre de narration relatant des anecdotes arrivées durant l’année passée. Les soirs durant les six jours du carnaval, les bars sont complets et la fête bat son plein. Le Mardi gras, les bouffons remettent ça le matin et l’après-midi et la ville vibre encore jusqu’à minuit, heure de la fin du carnaval.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :