Rachid Djebaili

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Djebaïli.
Rachid Djebaïli
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau de l'Algérie Algérie Drapeau de la France France
Nat. sportive Drapeau de l'Algérie Algérie
Naissance 26 avril 1975 (39 ans)
Lieu Besançon
Taille 1,80 m
Poste Attaquant
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1992-1997 Drapeau : France Besançon RC 56 (10)
1996-1997 Drapeau : Suisse SR Delémont 0? 0(?)
1997-1998 Drapeau : France Olympique Noisy-le-Sec 21 0(5)
1999-2000 Drapeau : France Besançon RC 04 0(0)
2000-2001 Drapeau : France Olympique Noisy-le-Sec 31 (10)
2001-2002 Drapeau : Écosse Saint Johnstone FC 13 0(0)
2002-2003 Drapeau : Turquie Göztepe SK 15 0(1)
2004 Drapeau : Allemagne SC Paderborn 07 05 0(0)
2004-2005 Drapeau : Bahreïn Riffa Club 0? 0(?)
2005 Drapeau : Suisse Lausanne-Sports 0? 0(?)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2001 Drapeau : Algérie Algérie 03 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Rachid Djebaïli, (arabe : رشيد جبايلي), né le 26 avril 1975 à Besançon en France, est un footballeur international algérien devenu écrivain, il possède également la nationalité française.

Formé au Besançon RC, il joue ensuite notamment au SR Delémont, à l'Olympique Noisy-le-Sec et à Saint Johnstone FC. Il compte trois sélections avec l'équipe d'Algérie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Footballeur[modifier | modifier le code]

Rachid Djebaili nait le 26 avril 1975 à Besançon dans le quartier de la Planoise[1]. Il débute le football à l'ASC Planoise-St-Ferjeux[2] tout en pratiquant la boxe. Il atteint dans ce sport les quarts de finale du championnat de France juniors poids welter puis choisit définitivement le football en rejoignant le Besançon Racing Club, club de division 3, à l'âge de 17 ans[3],[4]. Attaquant de soutien évoluant en retrait d'un avant-centre[3], il dispute, pour sa première saison au club, deux rencontres de championnat[5]. Il s'impose en équipe première lors de la saison 1994-1995 et inscrit six buts en 23 rencontres puis, 4 en 29 matchs la saison suivante[5]. Il conjugue alors études et sport de haut niveau et obtient une licence de mathématiques[3].

Il rejoint en 1995 le club suisse du SR Delémont qui évolue en Ligue nationale B[6]. Victime d'une entorse lors de la préparation estivale[7], il rate les premières rencontres de championnat et ne fait ses débuts dans l'équipe que début août lors d'une défaite face au FC Wil sur le score d'un à zéro[8]. En cours de saison, le Fluminense FC, club de première division brésilienne souhaite le recruter. Le SR Delémont est d'accord pour un prêt avec option d'achat mais le transfert ne se fait pas, Fluminense rechercheant des joueurs libres de contrat[3]. Après une saison en Suisse, il revient en France et signe à l'Olympique Noisy-le-Sec, club de National. Il dispute 21 rencontres pour cinq buts marqués lors de cette saison[5].

En juin 1997, Rachid Djebaili s'engage pour trois ans avec le Club africain en championnat de Tunisie. Après un mois au club, il résilie son contrat en raison de divergences financières et retourne en France[4]. Sans club pendant une saison, il revient en 1999 au Besançon RC mais ne dispute que rencontres en raison de nombreuses blessures[3]. La saison suivante, il retourne à l'Olympique Noisy-le-Sec où il réussit une saison pleine, inscrivant 10 buts en 31 matchs[5].

Ses bonnes performances avec le club francilien lui valent d'être recruté en 2001 par le club écossais de St Johnstone FC sur recommandation de Gilles Rousset, gardien de but d'Heart of Midlothian[9]. Fin septembre, il est convoqué par le sélectionneur Rabah Madjer en équipe nationale d'Algérie. Il dispute deux rencontres de préparation face au FC Zurich et à l'US Créteil[10],[11] puis, connaît sa première sélection le 6 octobre 2001 dans un match disputé face à la France au Stade de France, la première rencontre entre les deux nations. Il entre en jeu à la 66e minute de la rencontre, perdue sur le score de quatre à un, en remplacement d'Abdelhafid Tasfaout. Le match est arrêté 10 minutes plus tard en raison d'un envahissement du terrain par des supporters algériens[12]. Il dispute ensuite deux autres rencontres en amical avec l'équipe nationale, le 15 octobre face au Burkina Faso, victoire deux à zéro, puis le 5 décembre face au Ghana, match nul un partout[10]. En club, ses nombreux appels en sélection lui font perdre sa place de titulaire et il renonce à un camp d'entraînement avec l'Algérie pour privilégier son équipe[13].

N'entrant plus dans les plans de l'entraîneur, il demande à être placé sur la liste des transferts et rejoint en fin de saison le club turc de Göztepe SK[3] qui évolue en Turkiye 1.Lig. Il dispute 15 rencontres pour un but marqué lors cette saison[5] qui voit le club relégué en 2.Lig après une 17e place en championnat. Rachid Djebaili est alors placé sur la liste des transferts et après un essai au Dinamo Kiev[3], il s'engage en janvier 2004 au SC Paderborn 07[14] et dispute cinq rencontres en Regionalliga Nord, la quatrième division allemande[15]. Après une saison dans le club bahreïni du Riffa Club, il s'engage en avril 2005 au Lausanne-Sports où il termine sa carrière professionnelle[16].

Écrivain[modifier | modifier le code]

Il se consacre ensuite à l'écriture et publie, en 2006, à travers sa maison d'édition, Le Foot expliqué à ma femme, puis La Racaille dont le sujet est lié aux émeutes de 2005 dans les banlieues françaises[1]. Il publie en 2007 un nouveau roman, Le Vingtième Pirate, qui a pour sujet les attentats du 11 septembre 2001[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « La France est le plus beau pays du monde ! », sur leparisien.fr, Le Parisien,‎ 14 février 2007 (consulté le 2 février 2013)
  2. « Questions pour un champion! », sur membres.multimania.fr,‎ 2001 (consulté le 2 février 2013)
  3. a, b, c, d, e, f et g « Interview Rachid Djebaïli : 'Je suis en Allemagne en ce moment' », sur dzfoot.com,‎ 13 septembre 2004 (consulté le 1er février 2013)
  4. a et b « Interview de Rachid Djebaïli (joueur de St Johnstone) 'Pour moi l'E.N. c'est un rêve de gosse' », sur dzfoot.com,‎ 15 avril 2002 (consulté le 1er février 2013)
  5. a, b, c, d et e (en) « Rachid Djebaïli complete profile on Playerhistory », sur soccerdatabase.eu (consulté le 2 février 2013)
  6. Renaud Tschoumy, « Les moyens de ses ambitions », L'Impartial, no 36312,‎ 12 juillet 1996, p. 8 (lire en ligne)
  7. Renaud Tschoumy, « Sans Djebaili », L'Impartial, no 36313,‎ 13 juillet 1996, p. 11 (lire en ligne)
  8. « Prise de conscience nécessaire », L'Impartial, no 36331,‎ 5 août 1996, p. 10 (lire en ligne)
  9. (en) Kenny Ross, « Football: Rousset in a rach to find Saints star. », sur thefreelibrary.com, The Mirror,‎ 17 juillet 2001 (consulté le 2 février 2013)
  10. a et b « Les statistiques de Djebaïli Rachid - رشيد جبايلي- Equipe d'Algérie de football », sur dzfootball.free.fr (consulté le 2 février 2013)
  11. « Rachid Djebaïli : : «Algérien, chaoui et très fier de l'être» », sur competitiondz.blogspot.fr,‎ 16 mars 2012 (consulté le 1er février 2013)
  12. « France 4-1 Algérie », sur fff.fr, FFF (consulté le 2 février 2013)
  13. (en) « Football: Mark's back for Saints as Rachid stays. », sur thefreelibrary.com, Daily Record,‎ 11 janvier 2002 (consulté le 2 février 2013)
  14. (de) « SC Paderborn 07 - Newsarchiv », sur fietz-pb.de,‎ 2008 (consulté le 3 février 2013)
  15. « Rachid Djebaili », sur weltfussball.de (consulté le 3 février 2013)
  16. « Football - Tous azimuts », sur www.lexpressarchives.ch, L'Impartial,‎ 4 avril 2005 (consulté le 1er février 2013)

Bibliographie[modifier | modifier le code]