Rémy Chauvin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chauvin.

Rémy (André, Joseph) Chauvin (né le 10 octobre 1913 à Toulon dans le Var[1], décédé le 8 décembre 2009 à Sainte-Croix-aux-Mines, Haut-Rhin), est un biologiste et entomologiste français, professeur honoraire émérite à la Sorbonne, docteur ès sciences, maître de recherches depuis 1946. Il est également connu pour défendre les droits des animaux et pour s'être intéressé à des thèmes comme le paranormal, la vie après la mort, les sujets psi capables de voyance ou encore le phénomène ovni et l'ufologie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Marie-Louise Taupin, biologiste, il fait ses études secondaires au collège de Laval région d'origine de ses parents[1], puis quatre années d'études de médecine, et entre à la faculté des sciences de Paris. Il obtient son doctorat de sciences biologiques en 1941.

Il est biologiste, naturaliste, entomologiste, professeur honoraire émérite à la Sorbonne (docteur ès sciences, ex-professeur d'éthologie et de sociologie animale dès 1959 - ancien élève, puis assistant de Pierre-Paul Grassé (1895-1985), et est aussi membre du CNRS dès 1942 (Chargé de recherches, puis Maître de recherches en 1946), professeur à l'Office de la recherche scientifique Outre-Mer (Physiologie et Biologie de l'insecte, de 1944 à 1953), directeur de recherches à l'INRA au laboratoire de recherches apicoles de Bures-sur-Yvette, de 1948 à 1964 (à la maison de Jules Lair[2]), professeur de psycho-physiologie générale à la faculté des sciences de Strasbourg, en 1964, et professeur de sociologie animale à l’université René Descartes (Paris V - la Sorbonne).

Membre de la Société zoologique de l'Inde depuis 1950, puis lauréat de l'Académie des sciences en 1956 (Prix Schenk), il dirigera successivement trois laboratoires dans les années 1960 : le laboratoire de biologie de l’abeille de l'INRA à Bures-sur-Yvette, de 1948 à 1964, le laboratoire de psycho-physiologie de Strasbourg, de 1964 à 1968, et le laboratoire d'éthologie expérimentale de l'École pratique des hautes études à Mittainville, à partir de 1969 (université de Paris). Il poursuit ses recherches sur le comportement social des insectes au château d'Ivoy-le-Pré, dont il était le propriétaire, au début des années 1990.

Ses travaux sur les insectes et les oiseaux (il est souvent aidé par son épouse) font autorité. Auteur de plus d'une cinquantaine d'ouvrages - consacrés essentiellement à l'éthologie animale (science du comportement) - et de plus de deux cent cinquante publications parues dans des journaux scientifiques spécialisés, tels les revues Insectes ou Abeilles et Fleurs (mais aussi dans Question de de Louis Pauwels, entre 1974 et 1977), il est également membre du conseil de rédaction bruxellois de la Revue internationale Pierre Teilhard de Chardin en 1960, membre du conseil éditorial du Journal of Scientific Exploration, du conseil scientifique de l'Université interdisciplinaire de Paris (UIP), depuis 1995, et membre d’honneur de l’association Plasticités Sciences Arts.

En septembre 1977 il est cofondateur de la « Ligue française des droits de l'animal ». Il est aussi membre fondateur de la « Ligue internationale des scientifiques pour l'usage de la langue française » (LISULF) le 10 décembre 1979 (après avoir participé à l'association de psychologie scientifique de langue française), membre du « Musée des langues du monde » et conseiller scientifique de la fondation Marcel et Monique Odier de psycho-physique à Genève, depuis 1992 (autres membres: Louis Pauwels et Gabriel Véraldi). En 2002, il parraine l'association de consommateurs « Terre d'Abeilles », avec le professeur Jean-Marie Pelt.

Membre de l'équipe journalistique de Planète durant cette période, il côtoya Bernard Heuvelmans, Aimé Michel, Jacques Bergier, ou encore Louis Pauwels. Il est membre d’honneur de l’Institut métapsychique international (IMI).

Veuf de Jehanne de Cathelineau, il est l'époux de Bernadette Muckensturm chargée de recherches au CNRS qui lui donna deux enfants. D'un premier mariage étaient nés trois enfants.

Positions sur l'évolution[modifier | modifier le code]

Rémy Chauvin, continuant une tradition française défendue par Pierre-Paul Grassé ou Jean Piveteau, se montre très critique à l’égard du darwinisme et de la sociobiologie en tant que spécialiste du comportement animal. Voici un résumé de ses positions développées dans trois ouvrages principalement (Dieu des fourmis, Dieu des étoiles ; La biologie de l’Esprit ; Le darwinisme ou la mort d’un mythe):

  • Le néodarwinisme est un ensemble de tautologies (par exemple la sélection naturelle prédit la survivance du plus apte. Or quel est le plus apte ? Celui qui survit !).
  • La vie se caractérise par une immense adaptabilité à des variations très étendues de milieux.
  • L’étroitesse de l’adaptation, c’est la mort (ex : le panda, ne se nourrissant que de bambous, est condamné à mort à plus ou moins long terme).
  • À côté d’un dispositif compliqué, on peut souvent en trouver un plus simple à proximité qui fonctionne apparemment aussi bien.
  • L’Évolution s’intéresse au but et non aux moyens qui peuvent être très différents (ex : l’aile et le vol).
  • Le milieu n’est sélectif que dans un très petit nombre de cas.
  • L’Évolution est dirigée. C’est un programme interne qui se déroule et qui ne revient pas en arrière. Le but visé semble être le plus haut psychisme possible.

Rémy Chauvin a été l’objet de nombreuses critiques de la part d’autres scientifiques parce qu’il ferait appel à des notions mystiques (le Démiurge et la volonté diffuse dans La biologie de l’Esprit), et s’attaquerait plus à une caricature du darwinisme qu’au darwinisme. On l’accuse aussi de renforcer par ses critiques le créationnisme (bien que Rémy Chauvin ne soutienne pas le créationnisme).

Critiques sceptiques[modifier | modifier le code]

26 mars 1994 : le père François Brune et le professeur Rémy Chauvin, réunis autour d’un déjeuner convivial, lors du premier congrès de transcommunication instrumentale (TCI) – Versailles, France, 26 & 27 mars 1994.

Son ouverture depuis plusieurs décennies à la parapsychologie et l'Ufologie lui a attiré les critiques des sceptiques. Il lui est particulièrement reproché de mélanger des théories scientifiques et pseudo-scientifiques avec des concepts issus des mouvements néo-occultistes : dans son ouvrage A l'écoute de l'au-delà, il prend position en faveur de la TCI (Trans-Communication Instrumentale, c'est-à-dire la recherche de communication avec les morts au moyen de la technologie moderne) et il utilise la notion ésotérique d'égrégore pour expliquer le phénomène ovni.

Les sceptiques lui reprochent de plus une proximité d'esprit avec le réalisme fantastique prôné par la revue Planète et l'ouvrage Le Matin des Magiciens de Jacques Bergier et Louis Pauwels.

Certains partisans de l'Intelligent Design ont découvert les œuvres de Rémy Chauvin et s'en réclament ouvertement.

Face aux critiques, Rémy Chauvin déclare : « Nos scientifiques traitent ces sujets avec mépris. Or, avoir peur des faits ne les supprime pas. Personnellement, j'accepte d'énoncer les hypothèses les plus folles, à condition d'être excessivement rigoureux au moment de les tester » [3].

Citations[modifier | modifier le code]

  • « Notre esprit ne peut fonctionner qu'entre certaines limites logiques, et notamment l'obligation de ne pas se nier soi-même. »
  • « Quand on entreprend quelque chose, on a immédiatement contre soi trois groupes de gens: ceux qui font la même chose, ceux qui font le contraire, et ceux qui ne font rien »
  • « Le darwinisme est une tautologie, il prédit la survivance des mieux adaptés… mais qui sont les mieux adaptés ? Ceux qui survivent ! »
  • « L’évolution va dans une direction et pas dans une autre… il est évident que l’univers est orienté. »

Œuvres[modifier | modifier le code]

Livres publiés[modifier | modifier le code]

  • La vie de l'insecte et sa physiologie, éd. Lechevalier, 1941, rééd. 1983
  • Ce qu'il faut savoir sur la vie de l'insecte, physiologie et biologie, éd. Lechevalier, 1943
  • Traité de physiologie de l'insecte: les grandes fonctions, le comportement, écophysiologie, éd. INRA, 1949, rééd. 1958
  • Cinq années d'activité de la station de recherches apicoles de Bures-sur-Yvette, éd. INRA, 1954
  • Vie et mœurs des insectes, éd. Payot, 1956
  • Biologie de l'abeille. Revue générale jusqu'en 1956, éd. INRA, vol. 1, 1958
  • Dieu des savants, Dieu de l'expérience, éd. Mame, 1958
  • Le comportement social des animaux, éd. PUF, 1961
  • Les sociétés animales, de l'abeille au gorille, éd. Plon, 1963
  • Techniques de combat chez les animaux, éd. Hachette, coll. L’Aventure de la Vie, 1965
  • Nos pouvoirs inconnus (sous le pseudo de Pierre Duval, + Jacques Bergier), éd. Planète (coll. Encyclopédie Planète), 1966, rééd. CGR (revue et corrigée), 1997
  • Le monde des insectes, éd. Hachette, 1967
  • Le comportement (+ L. Canestrelli), éd. Masson, 1968; éd. PUF, 1968
  • Le monde des fourmis, éd. Plon 1969, rééd. du Rocher 1994, complétée
  • La science devant l'étrange (sous le pseudo de Pierre Duval), éd. Club des Amis du Livre (CAL - coll. Bibliothèque de l'irrationnel et des grands mystères), 1973
  • L'attachement (+ D. Anzieu), éd. Delachaux et Niestlé, 1974
  • L'éthologie, étude biologique du comportement animal, éd. PUF, 1975
  • Les surdoués, éd. Stock, 1975 ; rééd. Marabout, 1979 (ISBN 978-2234003088)
  • Du fond du cœur, éd. Retz, 1976
  • Certaines choses que je ne m'explique pas, éd. CELT, 1976 ; rééd. Famot, 1982 (édition revue et corrigée de « La science devant l'étrange »)
  • Les abeilles et moi, éd. Hachette, 1976
  • Le monde animal et ses comportements complexes (+ Bernadette Chauvin), éd. Plon, 1977
  • Les défis de la guerre future, éd. France-Empire, 1978
  • Des fourmis et des hommes, éd. France-Empire, 1979
  • Le synode des fidèles, éd. Vernoy, 1979
  • Les secrets des portulans (les cartes de l'inconnu), éd. France-Empire, 1980
  • La parapsychologie. Quand l'irrationnel rejoint la science, éd. Hachette, 1980 (ISBN 978-2010067327)
  • Des savants, pour quoi faire ?, éd. Payot, 1981 (ISBN 978-2228128902)
  • Complot dans notre église, éd. du Rocher, 1981 (ISBN 978-2268003207) (idem «  Le Synode des fidèles  », moins l'introduction, avec en plus une postface et une conclusion)
  • Le modèle animal (+ Bernadette Chauvin), éd. Hachette, 1982
  • Les sociétés animales, éd. PUF, 1982 ; rééd. Quadrige/PUF, 1999
  • Voyage outre-terre, éd. du Rocher, 1983 (ISBN 978-2268002606)
  • Les veilleurs du temps, éd. du Rocher, 1984 (ISBN 978-2268003085)
  • Sociétés animales et sociétés humaines, 1984, PUF, coll. « Que sais-je ? » no 696 (note : QSJ avec même titre et même numéro, par Paul Chauchard)
  • La biologie de l'esprit, éd. du Rocher, 1985 (ISBN 978-2268013015)
  • La ruche et l'homme, éd. Calmann-Lévy, 1987
  • Dieu des fourmis, dieu des étoiles, éd. Le Pré aux Clercs, 1988
  • La direction de la vie et la genèse de la pensée, éd. François-Xavier de Guibert, 1989, rééd. L'O.E.I.L. 1998
  • Des animaux et des hommes, éd. Seghers, 1989
  • L'instinct animal, éd. Contrastes/L'esprit du temps, 1990 (première partie de Charles Darwin, 1884)
  • Une étrange passion, une vie pour les insectes, éd. Le Pré aux Clercs, 1990
  • La fonction psy, éd. Robert Laffont, 1991 (ISBN 978-2221069653)
  • Les conquérants aveugles, la science nous menace-t-elle ?, éd. Robert Laffont, 1992
  • Le nouveau golem, éd. du Rocher, 1993
  • En direct de l'au-delà (en collaboration avec le Père François Brune), éd. Robert Laffont, 1993
  • Le monde des fourmis, éd. du Rocher, 1994 (ISBN 978-2268017723)
  • L'avenir de dieu, propos d'un homme de science, éd. du Rocher, 1995 (ISBN 978-2268020129)
  • Le monde des oiseaux, éd. du Rocher 1996
  • Le darwinisme ou la fin d'un mythe, coll. « L’Esprit et la Matière », éd. du Rocher, 1997 (ISBN 978-2268027043)
  • Précis de psychophysiologie, éd. Masson, 1997
  • À l'écoute de l'au-delà (+ père F. Brune), éd. Lebeaud, 1999, J'ai lu; Édition : 2e édition (13 février 2013)(ISBN 978-2290059500)(remise en forme de «  En direct de l'au-delà  »)
  • Le diable dans le bénitier, éd. du Rocher, 1999
  • L'énigme des abeilles, éd. du Rocher, 1999
  • L'homme, le singe et l'oiseau, éd. Odile Jacob, 2000 (ISBN 978-2738108678)
  • Le paranormal au troisième millénaire, éd. J.M. Laffont - LPM, 2001
  • Le bal des abeilles, tome 1, éd. du Goral, 2001 (bande dessinée, scénario RC, dessins de Patrice Serres
  • Le retour des magiciens, le cri d'alarme d'un scientifique, éd. JMG, 2002
  • Le bal des abeilles, tome 2 « Le parfum des fleurs de café », éd. du Goral, 2002 (trilogie prévue)

Préfaces[modifier | modifier le code]

  • Ma vie d'abeille, Dr Charles Mayer, éd. Les Productions de Paris, 1958
  • Le Pollen - Sa récolte et ses usages, Alain Caillas, Orléans, chez l'Auteur, 1959
  • L'homme et l'animal, Jacques Graven, éd. Planète, coll. « Encyclopédie Planète », 1966
  • La surchauffe de la croissance, François Meyer, éd. Fayard, 1974
  • La nouvelle vague des soucoupes volantes, Jean-Claude Bourret, éd. France-Empire, 1975
  • Étonnante parapsychologie, Hans Bender, éd. CAL, 1977
  • Les extra-terrestres, Alex Roudène, éd. CAL, 1977
  • Mourir n'est pas mourir, mémoires des vies antérieures, Isola Pisani, éd. Robert Laffont, 1978 (postface)
  • L'effet G, Jean-Pierre Girard, éd. Robert Laffont, 1981 (contient: « Attestation concernant la séance du 28 novembre 1975: station d’éthologie expérimentale de Mittainville (Rambouillet) »)
  • Les cartes des anciens rois des mers, Charles Hapgood, éd. du Rocher 1981
  • Les phénomènes physiques du mysticisme, Herbert Thurston, éd. du Rocher, 1986
  • Ces OVNIS qui font peur, Jean Sider, éd. Axis Mundi, 1990
  • Sauver l'espoir, Konrad Lorentz et Kurt Mundl, éd. Stock, 1990
  • À l'origine de la vie, le hasard ? L'information en biologie, Jean Swyngedauw, éd. de l'O.E.I.L., 1990
  • Ces animaux ne doivent pas mourir, Drozdov Nikolaï, éd. Acropole, 1991 (l'intelligence sauvage)
  • ABC de la radiesthésie, Jean-Louis Croziez et Jacques Mandorla, coll. « ABC », éd. Jacques Grancher, 1991
  • Aimé Michel ou la Quête du Surhumain, Michel Picard, éd. Orion, 1994; rééd. JMG, 2000
  • Introduction à la parapsychologie scientifique, Yves Lignon, éd. Calmann Lévy, 1994, rééd. modifiée et complétée Les 3 Orangers 2007 (nouveau titre : Parapsychologie, le dossier; coauteur : Jocelyn Morisson)
  • Le seigneur des abeilles, Claude Cattey, éd. du Choucas, 1997
  • Les clés astrologiques des Centuries de Nostradamus, Louis Boulanger, éd. Ramuel, 1999
  • L'alchimie, antique science de demain, Loïc Tréhédel, éd. du Rocher, 1999
  • Paranormal, entre mythes et réalités, actes du symposium « Mythes et paranormal, faut-il parler des mythes ? », sous la direction de Eric Raulet et Emmanuel-Juste Duits, association CENCES (intervenants : Vallée, Méheust, Brune, Lignon…), éd. Dervy, les 18 et 19 novembre 2000 à Paris
  • L'église « hantée » de Delain, Elisabeth Becker, éd. JMG, coll. Démons et Merveilles, 2000
  • Mystères au cœur de la science, Jean Moisset, éd. JMG, coll. Plénitude, 2001
  • L'intelligence de la nature (l'homme n'a rien inventé), Michel Lamy, éd. du Rocher, 2002
  • Fragments célestes: la ronde de l'univers et de la vie, Henri-Marc Becquart, coll. « La pensée écologique », éd. Sang de la Terre, 2002 (postface)
  • Les voies de la guérison, Dr Bernard Thouvenin, éd. Dangles, 2003
  • Créer son rucher, Henri Clément, Les cahiers de l'élevage, éd. Rustica, 2004
  • L'épopée de l'univers, Henri-Marc Becquart, collection science et conscience, édition Quintessence, 2009

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Biographie de Rémy Chauvin par Aimé Michel
  2. Maison de Jules Lair
  3. Interview de Rémy Chauvin par Djénane Kareh Tager dans le magazine Actualité des religions, novembre 1999.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

  • Revue Enquêtes Z (Cercle zététique), no 17, janvier 2004, article « Un magicien sur le retour, OBE et NDE selon Rémy Chauvin »
  • Marc Hallet, Quand des scientifiques déraillent, éd. Labor (ISBN 280401391X)
  • Michel de Pracontal, L'Imposture scientifique en dix leçons, Paris, La Découverte, coll. « Sciences et société »,‎ 2001, 335 p. (ISBN 2707132934, lien OCLC?)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]