Rouille noire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Puccinia graminis)
Aller à : navigation, rechercher

La rouille noire (Puccinia graminis) est une espèce de champignon parasitant le blé. La souche Ug99[1],[2] du parasite est actuellement responsable d'importantes pertes de rendement dans des cultures de blé d'Afrique de l'Est et les autres pays cités plus bas depuis son apparition en 1999. La souche a été baptisée Ug99 parce qu'elle fut identifiée pour la première fois en Ouganda. Progressivement, elle gagna le Kenya, l'Éthiopie, le Soudan et le Yémen. En 2007, elle traversa le golfe Persique pour atteindre l'Iran. Les scientifiques prédisent qu'Ug99 se fraiera bientôt un chemin jusqu'aux greniers à blé de l'Inde et du Pakistan, avant de s'introduire en Russie et en Chine.

En 1944, Norman Borlaug, un phytopathologiste, se rendit au Mexique pour lutter contre une épidémie de rouille noire à l'origine d'une famine généralisée. En croisant différentes variétés de blé du monde entier, il obtint un hybride résistant à la rouille et à haut rendement.

Description[modifier | modifier le code]

Le champignon, classé parmi les Basidiomycètes, prend successivement quatre aspects : De petites fructifications ressemblant à des pycnides produisent des spores appelées spermaties. Ces spores haploïdes vont permettre la formation d'un dicaryon. Ce dicaryon forme ensuite une structure appelée Aecidium qui produit des écidiospores. Ces écidiospores germent et forment des sores qui produiront des urédospores puis des téleutospores. Les sores à urédospores se rencontrent surtout sur la tige. Les téteutospores sont pédicellées et bicellulaires[3].

Cycle évolutif[modifier | modifier le code]

Cycle évolutif de P. graminis

Anton de Bary a décrit le cycle de cette rouille hétéroxène macrocyclique. Hétéroxène signifie que deux hôtes sont obligatoires pour boucler le cycle évolutif. Ici l'hôte principal est une graminée. L'hôte secondaire (écidien) est l'épine vinette Berberis vulgaris. Macrocyclique signifie que les quatre stades sont présents : spermatie, écidiospore, urédospore et téleutospore. C'est dans les téleutospores qu'a lieu la méiose.

L'éradication de l'épine vinette a beaucoup contribué au recul de la maladie. Les épines vinette sont contaminées au début du printemps lorsqu'elles commencent à bourgeonner et les écidies sont matures à partir du mois de mai[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Une épidémie de rouille noire, redoutable parasite du blé, menace les grands pays céréaliers d'Asie (Le Monde.fr 21.04.2008 16.39)
  2. « Une lutte mondiale se met en place pour contrer la rouille du blé, l’Ug99 », Référence environnement,‎ 17 novembre 2008
  3. a et b Georges Viennot-Bourgin, Les champignons parasites des plantes cultivées,‎ 1949

Liens externes[modifier | modifier le code]