Préfecture autonome mongole et tibétaine de Haixi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.
Préfecture autonome mongole et tibétaine de Haixi
海西蒙古族藏族自治州
ᠬᠠᠶᠢᠰᠢ ᠶ᠋ᠢᠨ
ᠮᠣᠩᠭᠣᠯ
ᠲᠥᠪᠡᠳ
ᠦᠨᠳᠦᠰᠦᠲᠡᠨ ᠦ᠌
ᠥᠪᠡᠷᠲᠡᠭᠡᠨ
ᠵᠠᠰᠠᠬᠤ
ᠵᠧᠦ
Localisation de la préfecture de Haixi (en jaune)
Localisation de la préfecture de Haixi (en jaune)
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province Qinghai
Chef-lieu Delingha
Statut administratif Préfecture autonome
Indicatif 0979[1]
Démographie
Population 340 000 hab. (2004)
Densité 1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 18′ N 97° 24′ E / 37.3, 97.4 ()37° 18′ Nord 97° 24′ Est / 37.3, 97.4 ()  
Superficie 32 578 500 ha = 325 785 km2
Divers
PIB total 17,0 milliards de yuans (2006)
PIB par habitant 40 277 yuans (2006)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte administrative de Chine
City locator 14.svg
Préfecture autonome mongole et tibétaine de Haixi

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte topographique de Chine
City locator 14.svg
Préfecture autonome mongole et tibétaine de Haixi

La préfecture autonome mongole et tibétaine de Haixi (chinois simplifié : 海西蒙古族藏族自治州 ; pinyin : Hǎixī měnggǔzú zàngzú Zìzhìzhōu ;mongol : ᠬᠠᠶᠢᠰᠢ ᠶ᠋ᠢᠨ ᠮᠣᠩᠭᠣᠯ ᠲᠥᠪᠡᠳ ᠦᠨᠳᠦᠰᠦᠲᠡᠨ ᠦ᠌ ᠥᠪᠡᠷᠲᠡᠭᠡᠨ ᠵᠠᠰᠠᠬᠤ ᠵᠧᠦ : Qaisi-yin mongγol töböd ündüsüten-ü öbertegen jasaqu jeü; tibétain : མཚོ་ནུབ་སོག་རིགས་ཆ་བོད་རིགས་རང་སྐྱོང་ཁུལ་ ; translittération Wylie : Mtsho-nub Sog-rigs dang Bod-rigs rang-skyong-khul) est une subdivision administrative de la province du Qinghai en Chine. Son chef-lieu est la ville de Delingha.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation du bassin du Qaidam

Sa superficie est de 325 785 km² [2].

Bassin du Qaidam[modifier | modifier le code]

Le bassin du Qaidam, ou du Tsaidam, est une région désertique du nord du plateau du Tibet, située dans la préfecture autonome mongole et tibétaine de Haixi. Il se situe à une altitude comprise entre 2 600 et 3 300 m, sur le plateau du Tibet, et est entouré de chaînes montagneuses dont certaines atteignent 6 000 m d'altitude. Il est limité au sud par les monts Kunlun, au nord par l'Altun Shan (ou Altyn-Tagh) et le Nan Shan, et s'étend à l'est jusqu'aux voisinages du lac Kokonor. D'est en ouest, il mesure environ 850 km, et du nord au sud environ 300 km. Le plus grand lac du bassin de Qaidam est le Dabsan Hu, en mongol : ᠲᠠᠪᠤᠰᠤᠨᠭᠣᠪᠢ (dabusunγobi, désert de sel), au nord de la ville de Golmud. La teneur en sel des lacs du bassin du Qaidam est telle qu'il forme une croûte épaisse à surface, faisant en sorte que les lacs ne sont souvent pas perçus comme tels. Le sel de ces lacs, en particulier au nord de la ville de Golmud, fait l'objet d'une exploitation industrielle à grande échelle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une section alternative de la branche sud de la route de la soie traverse le bassin du Qaidam[3],[4]. Des fouilles archéologiques récentes suggèrent que cette route aurait, il y a 1 500 ans, été plus prospère que celle passant par le corridor du Gansu[5].

Démographie[modifier | modifier le code]

La population de la préfecture était estimée à 340 000 habitants en 2004[6].

Économie[modifier | modifier le code]

En 2006, le PIB total a été de 17,0 milliards de yuans, et le PIB par habitant de 40 277 yuans[7].

Le bassin du Qaidam est qualifié de « bassin aux trésors », en raison de sa richesse en ressources minières. Parmi ses nombreuses ressources minérales, les plus notables sont le pétrole, le gaz naturel, le charbon, le chlorure de sodium, le potassium, le magnésium, le plomb, le zinc et l'or[8], ainsi que d'importantes réserves d'amiante, de borax et de gypse[9].

Le Qaidam posséderait les plus grandes réserves de lithium, de magnésium, de potassium et de sodium de toute la Chine. Le lac de Qarhan contient soixante milliards de tonnes de sel. 22 champs pétrolifères y ont été découverts, avec des réserves estimées de 225 millions de tonnes, ainsi que 6 champs gazéifères, contenant 150 milliards de mètres cubes de gaz.

Installations militaires[modifier | modifier le code]

Des bases de missiles nucléaires stratégiques DF-4 seraient installées depuis les années 1980 près de Delingha et de Da Qaidam[10],[11],[12],[13].

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

La préfecture autonome mongole et tibétaine de Haixi exerce sa juridiction sur huit subdivisions - deux villes-districts, trois xian et trois « comités administratifs » :

  • la ville de Delingha - 德令哈市 Délìnghā Shì ;
  • la ville de Golmud - 格尔木市 Gé'ěrmù Shì ;
  • le xian de Wulan - 乌兰县 Wūlán Xiàn ;
  • le xian de Dulan - 都兰县 Dūlán Xiàn ;
  • le xian de Tianjun - 天峻县 Tiānjùn Xiàn ;
  • le comité administratif de Lenghu - 冷湖行政委员会 Lěnghú Xíngzhèng Wěiyuánhuì ;
  • le comité administratif de Da Qaidam - 大柴旦行政委员会 Dàcháidàn Xíngzhèng Wěiyuánhuì ;
  • le comité administratif de Mangya - 茫崖行政委员会 Mángyá Xíngzhèng Wěiyuánhuì.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Codes postaux et téléphoniques du Qinghai, (en) China Zip Code/ Telephone Code, ChinaTravel
  2. (zh) Haixi Mengguzu Zangzu Zizhizhou
  3. The Peoples of the West, A Third Century Chinese Account, Draft English translation by John E. Hill, notes 5.3
  4. Another Silk Road: Qinghai Route; Silk Road in Rare Books, novembre 2007
  5. New discoveries in Qinghai, China Heritage Newsletter No 1, mars 2005
  6. (en) Qinghai population - Source: China Admin Divisions, 2004
  7. (en) Market Profiles on Chinese Cities and Provinces (actualisation 12/2007)
  8. Rich Resources to Open Qaidam Basin to Multiple Industries, China Internet Information Center, juillet 2002
  9. Richesses minérales du Qaidam Actions pour le développement et l'étude du Qinghai, août 1998
  10. The People's Liberation Army as Organization, James C. Mulvenon, Andrew N. D. Yang, chap. 11 : The Chinese Second Artillery Corps: Transition to credible deterrence, pp. 542-543 (voir en ligne)
  11. Second Artillery Corps, Nuclear Threat Initiative
  12. Chinese Nuclear Forces and U.S. Nuclear War Planning, FAS & NRDC, novembre 2006, pp. 67-70
  13. DF-4 Intermediate-range ballistic missile, sinodefence.com, mai 2006

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Andreas Gruschke: The Cultural Monuments of Tibet’s Outer Provinces: Amdo - Volume 1. The Qinghai Part of Amdo, White Lotus Press, Bangkok 2001.
  • Tsering Shakya: The Dragon in the Land of Snows. A History of Modern Tibet Since 1947, London 1999, ISBN 0-14-019615-3

Liens externes[modifier | modifier le code]