Hohhot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Houhehot ou Hohhot
呼和浩特
Localisation de la préfecture de Hohhot (en jaune)
Localisation de la préfecture de Hohhot (en jaune)
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province Mongolie-Intérieure
Statut administratif Ville-préfecture
Secrétaire du PCC Han Zhiran (韩志然)
Maire Wang Bo (王波)
Code postal Ville : 010000[1]
Code aéroport HET
Indicatif 0471[1]
Démographie
Population 2 866 615 hab.
Densité 166 hab./km2
Population de l'agglomération 1 980 774 hab. (2010)
Géographie
Coordonnées 40° 49′ 00″ N 111° 40′ 00″ E / 40.816667, 111.66666740° 49′ 00″ Nord 111° 40′ 00″ Est / 40.816667, 111.666667  
Superficie 1 722 400 ha = 17 224 km2
Divers
PIB total 81 milliards de yuans (2004)
PIB par habitant 12 500 yuans
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte administrative de Chine
City locator 14.svg
Houhehot ou Hohhot

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte topographique de Chine
City locator 14.svg
Houhehot ou Hohhot


Hohhot (en mongol bitchig : Kökeqota, en chinois : 呼和浩特 ; pinyin : Hūhéhàotè), occasionnellement écrit Huhehot, est la capitale de la région autonome de Mongolie-Intérieure de la République populaire de Chine.

  • Abréviation : Hu shi (呼市)

Histoire[modifier | modifier le code]

Le temple des cinq pagodes

Au début du XVIe siècle, une troupe mongole conduite par Altan Khan, s’implanta dans l’endroit. Altan Khan et sa femme, Sanniangzi, commencèrent à établir une ville en 1581 (à l’origine un monastère fortifié) et la nommèrent Hohhot, ce qui veut dire « ville bleue » (xöx xot) en mongol, d’après la couleur des murs du temple construits en briques bleues.

Plus tard, le gouvernement Ming la renomma Guihua (歸化), dont le véritable sens chinois est « retour à la civilisation et apaiser (les barbares) ». En 1735 (dynastie Qing), les Mandchous construisirent une ville à environ 2,5 km au nord-est de Guihua et la nommèrent Suiyuan (綏遠) (Pacifier une ville lointaine), connue aussi sous le nom de Xincheng (Ville nouvelle), qui est la partie moderne de Hohhot. Après la dynastie Qing la ville fut renommée Guisui (歸綏) (par contraction des premiers caractères de Guihua et Suiyuan, mais qui voulait dire « soumission et pacification », en chinois) ou Houhe jusqu’en 1954, date à laquelle elle fut renommée Hohhot.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon le recensement de 2010, la population de Hohhot est de 2 866 615 habitants, soit 428 717 de plus que lors du recensement de 2000 (l'accroissement démographique annuel pour la période 2000-2010 a été de 1,63 % en moyenne). La population de la ville est de 1 980 774 habitants (4 districts urbains). La très grande majorité des habitants de Hohhot sont des Han, représentant 87,16 % de la population totale en 2010. Le reste des ethnies est principalement constitué d'environ 9 % de Mongols et de quelques représentants des minorités coréenne et hui.

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

La gare de Hohhot

La ville-préfecture de Hohhot exerce sa juridiction sur neuf subdivisions - quatre districts, quatre xian et une bannière :

  • le district de Huimin - 回民区 Huímín Qū ;
  • le district de Xincheng - 新城区 Xīnchéng Qū ;
  • le district de Yuquan - 玉泉区 Yùquán Qū ;
  • le district de Saihan - 赛罕区 Sàihǎn Qū ;
  • le xian de Togtoh - 托克托县 Tuōkètuō Xiàn ;
  • le xian de Wuchuan - 武川县 Wǔchuān Xiàn ;
  • le xian de Horinger - 和林格尔县 Hélíngé'ěr Xiàn ;
  • le xian de Qingshuihe - 清水河县 Qīngshuǐhé Xiàn ;
  • la bannière gauche de Tumd - 土默特左旗 Tǔmòtè Zuǒ Qí.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Isabelle Charleux, « De la ville bleue à la métropole grise. Fondation, protection et destruction de Kökeqota (Huhehaote) », Études mongoles et sibériennes, centrasiatiques et tibétaines, no  35, 2004. [lire en ligne]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :