Pisidie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

38° 18′ 00″ N 31° 01′ 00″ E / 38.3, 31.0167 ()

Carte de la Pisidie.

La Pisidie est région historique de l'Asie Mineure, caractérisée par de grands lacs et située dans l'actuelle Turquie, entre la Lydie au Nord-Ouest, la Phrygie au Nord, l'Isaurie à l'Est, la Pamphylie et la Cilicie au Sud-Est, la Lycie et la Carie au Sud-Ouest, mais ses limites exactes ont évolué dans le temps.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Pisidiens, montagnards réputés belliqueux et pillards, se maintiennent longtemps indépendants. Seuls les Romains parviendront à les soumettre. La langue anatolienne parlée dans cette région, le pisidien, est connue seulement par quelques inscriptions. Les villes principales étaient : Antioche de Pisidie, Cremna, Etenna, Laodicée combuste (Laodikeia Katakekaumenê), Néapolis (ou Kiyakdede), Olbasa, Philomélion (aujourd'hui Akşehir ou Eskişehir), Sagalassos, Selge (ou Selga), Termessos, Tyriacon.

En -130 l'Empire romain intègre la Pisidie à sa province d'Asie mineure. D'abord jointe à la Pamphylie, elle en fut séparée au IVe siècle pour former deux provinces distinctes du diocèse d'Asie. Sous la domination romaine, la région finit par s'helléniser et se christianiser au IIe siècle (la Pisidie fut évangélisée par l'apôtre Paul dès 45 à 49). La région est intégrée au thème byzantin des Cibyrrhéotes.

En 1176 de notre ère, l'ancienne Pisidie est conquise par le Sultanat seldjoukide de Roum ("des Romains" en turc, c'est-à-dire "des byzantins") puis, à l'époque des beylicats, échoit successivement aux sultanats turcs des Hamidides autour d'Eğirdir, des Achrafides autour de Beyşehir et de Sahib-Ata autour d'Afyon Karahissar, puis, après 1390, des Ottomans. Petit à petit, la population pisidienne, qui était devenue grecque et orthodoxe durant le premier millénaire de notre ère, devient turque et musulmane au fil des conversions (entre autres, pour ne plus payer le haraç : impôt sur les non-musulmans, et pour ne plus subir le devchirmé : enlèvement des garçons pour le corps des janissaires). Les derniers Grecs sont expulsés vers la Grèce en 1923, en application du traité de Lausanne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le pays est morcelé en cuvettes où se sont formés les lacs de Burdur, d'Eğirdir (en Turc : Eğirdir Gölü) et de Kestel, la séparant des blocs montagneux. C'est un pays fertile et prospère qui permet des cultures délicates comme le tabac, l'anis, les roses pour le parfum et la confiserie. C'est aujourd'hui une région touristique qui se développe grâce à ses sites archéologiques et à ses paysages. Administrativement la Pisidie est aujourd'hui à cheval sur les provinces turques modernes de Denizli, Burdur, Isparta et Konya.