Peter Schreier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schreier.
Peter Schreier (1987)

Peter Schreier est un ténor et chef d'orchestre allemand, né le à Gauernitz près de Meissen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfant, il a été formé dans le célèbre chœur de la Kreuzkirche (l'église Sainte-Croix) de Dresde. Il poursuivit ensuite sa formation, dans cette ville puis à Leipzig où il fit ses premiers pas sur une scène, en 1957, alors qu'il était encore étudiant. Ses débuts officiels datent de 1959.

Avec Theo Adam, son fréquent partenaire à la scène et en studio d'enregistrement, Peter Schreier était le chanteur classique le plus célèbre de RDA et avait le privilège de voyager à l'Ouest à tout moment. C'est ainsi qu'il se produisait tant au Metropolitan Opera qu'à la Scala, à Covent Garden ou au Teatro Colón, sans parler de Vienne, Salzbourg, Bayreuth ou Berlin-Ouest.

Ténor lyrique, à la voix légère, flexible et expressive, Peter Schreier était aussi réputé comme interprète de Jean-Sébastien Bach et de Georg Friedrich Haendel que de Wolfgang Amadeus Mozart et Franz Schubert, jusqu'à Richard Wagner, Gustav Mahler, Carl Orff et même Paul Dessau, en passant par tous les grands et petits maîtres du romantisme et du post-romantisme allemands. Chanteur d'opéras, d'oratorios et de lieder, parmi les plus recherchés entre 1960 et 1985, Schreier a laissé une des discographies les plus abondantes du XXe siècle, n'ayant pour seuls rivaux dans le registre de ténor que ses aînés Helmut Krebs et Nicolai Gedda.

Il est élu membre de l'Académie des arts de Berlin en 1978[1]. Il a reçu le prix Bach de la Royal Academy of Music en 2009 et la médaille Bach de la ville de Leipzig en 2013.

Le chef d'orchestre[modifier | modifier le code]

En tant que chef d'orchestre, Schreier s'est avant tout spécialisé dans les œuvres de Bach. Son interprétation de la Passion selon saint Matthieu (dans laquelle il tient aussi le rôle de l'Évangéliste) se caractérise par une connaissance intime des moindres détails de la partition, mais aussi par une certaine raideur et une certaine sécheresse sonore.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Précédé par Peter Schreier Suivi par
Leonard Bernstein
Prix Ernst von Siemens
1988
Luciano Berio