Lady Chatterley (film, 2006)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lady Chatterley.

Lady Chatterley (film, 2006)

Titre original Lady Chatterley
Réalisation Pascale Ferran
Scénario Roger Bohbot, Pascale Ferran et Pierre Trividic d'après la 2e version de L'amant de Lady Chatterley de D.H. Lawrence.
Acteurs principaux

Marina Hands: Lady Chatterley
Jean-Louis Coullo'ch : Parkin
Hippolyte Girardot : Clifford
Hélène Alexandridis : Mrs. Bolton

Sociétés de production Maïa Films (Drapeau de la France France)
Saga Films (Drapeau de la Belgique Belgique)
Zephyr Films (Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni)
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Film érotique
Film romantique
Sortie 2006
Durée 168 minutes (2h48)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Lady Chatterley est un film français réalisé par Pascale Ferran. Adaptation de la deuxième version du roman de D.H. Lawrence, Lady Chatterley et l'homme des bois, il est sorti en novembre 2006. Salué par la critique et notamment Le Monde[1] et Les Inrockuptibles, le film a réalisé plus de 400 000 entrées en France.

Il a reçu le prix Louis-Delluc, le prix des auditeurs du Masque et la Plume sur France Inter puis, le 24 février 2007, cinq Césars, parmi lesquels celui de la meilleure adaptation, celui de la meilleure actrice pour Marina Hands, et celui du meilleur film 2006.

Produit avec un petit budget, grâce au soutien d'Arte, le film a été réalisé en deux versions : une pour le cinéma, d'une durée de 2h48, et une pour la télévision, en deux épisodes de 1h44 et 1h37 respectivement, diffusés par Arte le 22 juin 2007[2], battant les records d'audience de cette chaîne depuis sa création en 1991 : près de 2 millions de téléspectateurs en France, soit 15 % de part de marché cette soirée-là[3].

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire se situe au lendemain de la seconde guerre mondiale.

Constance est mariée à Sir Clifford Chatterley, propriétaire d'un grand domaine et d'une belle demeure et homme d'affaires. Connie s'ennuie profondément dans sa vie d'épouse sage et dévouée depuis que son mari est revenu de la guerre partiellement paralysé et impuissant.

Les époux font chambre à part et leur vie reculée est très monotone. Plus le temps passe et plus Constance semble s'éteindre.

Connie est médicalement reconnue comme déprimée, elle cède donc sa place d'aidante auprès de son mari au profit d'une garde malade. Elle doit retrouver goût à la vie.

Au détour de promenades dans l'immense domaine, Constance tombe sous le charme de la cabane du garde-chasse, c'est là qu'elle se sent bien.

Peu à peu elle fait connaissance avec le garde-chasse de la propriété : Parkin, un homme solitaire et bourru qui pourtant l'intrigue mais qui au départ, n'apprécie guère cette intrusion sur son territoire.

Une relation va se nouer petit à petit entre eux.

Elle en tombera éperdument amoureuse et tandis que le corps de Connie se réveille, celui de Parkin revient à la vie...

« Vous m'aimerez ? Il faut que vous m'aimiez. »

— Cri du cœur de Connie à Parkin le garde-chasse, bande-annonce du film.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Adaptation[modifier | modifier le code]

D.H. Lawrence ayant eu l'habitude de réviser plusieurs versions de ses romans, ce n'est pas l'édition dénommée L'Amant de lady Chatterley que retint Pascale Ferran, mais la version titrée Lady Chatterley et l'homme des bois, disponible aux éditions Gallimard en français.

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage du film s'est déroulé dans le département de Corrèze.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Monde.fr : "Lady Chatterley" : l'âpreté rayonnante de la chair
  2. Voir la fiche sur le film dans le dossier Cinem'Arte#49 de juin 2007 consacré à Pascale Ferran sur Arte.
  3. Lady Chatterley

Liens externes[modifier | modifier le code]