Mathieu Guidère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mathieu Guidère, né en 1971 en Tunisie[1],[2], est professeur des universités et écrivain français. Islamologue et agrégé d'arabe, il est un spécialiste de géopolitique et d'histoire immédiate du monde arabe et musulman. Il a été tour à tour professeur résidant à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr (2003-2007), puis professeur de veille stratégique multilingue à l'université de Genève (2007-2011), avant d'être nommé professeur d'islamologie à l'université de Toulouse II - Le Mirail (depuis 2011).

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en Tunisie[3], Mathieu Guidère a passé ses dix-huit premières années dans divers pays du Moyen-Orient. Il y fréquente les écoles locales en plus de l’école française. Dès son arrivée à Paris, à 18 ans, il suit un double cursus en littérature française et en études orientales à la Sorbonne. En parallèle, il intègre l’École supérieure de cadres interprètes-traducteurs (ESUCA) dont il sort premier en 1995[4]. Mathieu Guidère est également reçu premier à l’agrégation d’arabe en 1997[5]. Enfin, en 1998, il obtient son Doctorat en linguistique de la Sorbonne tout en préparant en parallèle un doctorat d'histoire arabe médiévale.

Titulaire d'une habilitation à diriger les recherches, d'un doctorat en linguistique de l'université Paris Sorbonne-Paris IV, il détient également un diplôme d'études approfondies en linguistique et un DEA d'études arabes et orientales, une maîtrise de lettres et une maîtrise d'études arabes, une licence de lettres modernes et une licence d'études arabes[4].

De 1998 à 2003, il a été maître de conférences en linguistique et traduction à l'université Lyon-II[6].

Après le 11 septembre 2001, le ministère de la Défense le détache de l’université de Lyon et l’affecte à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr. Professeur résident à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr (France) entre 2003 et 2007, il a été également directeur du Laboratoire d’analyse de l’information stratégique et de veille technologique au CREC Saint-Cyr (ministère de la Défense)[7].

Entre 2004 et 2007, il a été chargé de mission à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr en qualité de « tuteur académique » du fils de l’émir du Qatar[3], à l'époque élève-officier saint-cyrien[8].

De 2007 à 2011, il a été professeur de veille multilingue et de traductologie à l’université de Genève (Suisse)[9]. En parallèle il fut un des cofondateurs du Radicalization Watch Project (en) (RWP) et directeur de ce programme de veille sur la radicalisation dans le monde (basé à Washington D.C.) de 2006 à 2010[10].

Mathieu Guidère est, depuis 2011, professeur d'islamologie et de pensée arabe à l'université Toulouse II-Le Mirail[11],[12].

Agrégé d'arabe, traductologue et islamologue, il a écrit une vingtaine d'ouvrages sur la langue et la culture arabes, mais aussi sur l'islamisme radical et le terrorisme global.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Publicité et traduction (L'Harmattan, 2000).
  • Lexique bilingue de l'arabe d'aujourd'hui (Éditions du Temps, 2001).
  • Manuel de traduction français-arabe (Éditions Ellipses, 2002).
  • Kalimât : le vocabulaire arabe (Éditions Ellipses, 2003).
  • Dictionnaire multilingue de la Défense (Éditions Ellipses, 2004).
  • Méthodologie de la recherche (Éditions Ellipses, 2004).
  • La Traduction arabe (Editions Ellipses, 2005).
  • La Poésie arabe classique (Éditions Ellipses, 2005).
  • Les Martyrs d'Al-Qaida (Éditions du Temps, 2005).
  • Le Manuel de recrutement d'Al-Qaida (Éditions du Seuil, 2006).
  • Al-Qaida à la conquête du Maghreb (Éditions du Rocher, 2007).
  • Riche comme un oignon (Éditions Ellipses, 2008).
  • Introduction à la traductologie (Éditions De Boeck, 2008); nouvelle édition 2010
  • La communication multilingue (Éditions De Boeck, 2008)
  • Irak in Translation ou De l'art de perdre une guerre sans connaître la langue de son adversaire (Éditions Jacob-Duvernet, 2008).
  • Obama inchallah (Éditions Le Manuscrit, 2009).
  • Les Nouveaux Terroristes, Paris, Autrement,‎ 2010 (ISBN 9782746714335).
  • Le Choc des révolutions arabes, Paris, Autrement,‎ 2011 (réimpr. Nouvelle édition revue et augmentée, 2012) (ISBN 9782746730298)
  • Le Printemps islamiste : Démocratie et charia (Éditions Ellipses, 2012) (ISBN 978-2-7298-7357-8)
  • (en) Historical dictionary of Islamic fundamentalism, Lanham, Md, Scarecrow Press,‎ 2012 (ISBN 978-0-8108-7821-1, présentation en ligne).
  • Atlas des pays arabes : Des révolutions à la Démocratie ? (Éditions Autrement, 2012) (ISBN 2746732068).
  • Les Cocus de la révolution (Éditions Autrement, 2013)
  • Monde arabe - Monde musulman, collection (Éditions De Boeck, 2013)
  • Sexe et Charia, (Éditions du Rocher, 2014)

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]