Art génératif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'art génératif est une création artistique généralement numérique se basant sur des algorithmes pour concevoir des œuvres se générant d'elles-mêmes et/ou non déterminées à l'avance.

Domaines artistiques[modifier | modifier le code]

Ce principe de « création » vise l'ensemble des domaines artistiques :

  • Art plastique (exemple : génération automatique de vitraux d'église[1]),
  • Chorégraphie (exemple : agencement aléatoire de figures préexistantes ou création de figures),
  • Littérature (exemple : écriture automatique de poèmes, de nouvelles),
  • Cinéma (exemple : génération automatique de synopsis),
  • Musique : composition musicale automatique dont il faut distinguer les travaux de recherche musicale d'une part, et les travaux en intelligence artificielle d'autre part. Ces derniers produisant des partitions midi de mélodies cohérentes et d'orchestrations « intelligentes » composées en fonction de la mélodie générée (emplacement des notes dans la mesure, hauteurs des notes, longueurs des notes et des mesures...) et bien entendu en fonction des mouvements harmoniques du morceau en cours de création.

Systèmes de génération automatique[modifier | modifier le code]

Il faut distinguer deux grandes classes de procédés.

  • Le « patchwork » est un agencement aléatoire d'éléments préalablement réalisés ou choisis par un humain.

Un programme informatique très simple permet, grâce à la fonction de tirage aléatoire du micro-processeur, de choisir automatiquement un nombre prédéfini d'éléments (ou lui-même aléatoire et compris dans une fourchette arbitraire). Le programme ordonne ensuite, de façon aléatoire, les éléments (« on mélange les cartes »). Enfin, ces éléments sont reçus (vus, entendus, etc.) dans l'ordre fourni par le programme informatique. L'illustration conceptuelle de ce système très simple est le diaporama dont les photographies (éléments préalablement réalisés par un humain) se succèdent sur un écran d'ordinateur mais à chaque lancement du programme de visionnage, l'ordre des photographies est différent.

  • Le « tirage aléatoire avec contraintes ». Ce système, beaucoup plus évolué, permet d'opérer directement sur les éléments constitutifs de l'art visé (pixel, son, note, mot, etc.). Dans le domaine de la musique, par exemple, il s'agit d'agencer automatiquement les notes, les unes après les autres et non comme ci-dessus, d'agencer des segments de musiques d'une longueur donnée et préalablement joués par un ou plusieurs musiciens et enregistrés en audio (wave) ou dans un fichier midi (pattern). En faisant appel à ce principe fondamental et à ses recherches en intelligence artificielle, le français René-Louis Baron a conçu un procédé protégé par brevets internationaux (« MedalComposer ») permettant la composition de millions de mélodies « cohérente » et orchestrées dans tous les styles musicaux (contrepoint inclus). Le poids de ce programme est infime (40 kilooctets), ce qui lui permet d'être embarqué dans une puce électronique de faible coût pour un usage industriel. Le processus de tirage aléatoire avec contraintes permet une plus grande liberté de programmation selon les contraintes imposées au logiciel de composition. Il offre en outre, une plus grande variété d'œuvres générées dans des styles musicaux existants voire, « inventés » par le programme[2].

Enseignement de l'art génératif[modifier | modifier le code]

Un cours d'art génératif est donné en Licence Arts à l'Université Paris 8 par Alain Lioret[3].

Créateurs d'art génératif[modifier | modifier le code]

(Liste non exhaustive)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [ Bas de page : Recherche en I.A.A. http://www.realcomposer.com/Medal%20-%20Inventeur.htm ]
  2. (en) Invention musicale de RL Baron MEDAL Composer
  3. (fr)Cours d'art génératif. Université Paris8 [1]
  4. Travaux de David Cope (en)
  5. http://www.realcomposer.com/Medal%20-%20Documentation.htm Survol historique de la composition musicale automatique
  6. >(en) Ars Electronica Logiciel de création artistique de Ben Fry et Casey Reas (U.S.A.)

Voir aussi[modifier | modifier le code]