Paire minimale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

On appelle paire minimale, en phonologie, un ensemble de deux mots qui ne se distinguent que par un seul phonème. Par exemple, en français : sapin et lapin, qui ne se distinguent que par leur initiale. Le phonologue posera l'existence de deux phonèmes distincts là où il y aura distinction de sens. C'est la recherche de paires minimales qui sert au linguiste à distinguer les phonèmes d'une langue.

Deux sons qui entrent en opposition phonologique apparaissent nécessairement dans le même contexte syntagmatique (même endroit dans la chaîne parlée). Ainsi, en allemand, le /t/, dans certaines conditions, est suivi d'une aspiration et se prononce [tʰ], mais il n'y a pas deux mots qui ne se distinguent que par l'absence ou la présence d'une aspiration après un /t/, la distribution [t] ou [tʰ] étant conditionnée et dépendant de critères invariables : la position indique toujours si /t/ doit être aspiré. Un phonologue ne pose donc pour l'allemand qu'un phonème /t/ et explique que [t] et [tʰ] ne sont que des réalisations allophones en distribution complémentaire.

En revanche, le français distingue /v/ et /b/, et il est facile de trouver des paires minimales qui attestent cette opposition phonologique : brille ~ vrille, par exemple. Lors de la recherche de paires minimales, il convient de prendre en compte l'influence de la position et de comparer les phonèmes différents dans des positions identiques (finale, initiale, intervocalique) et les phonèmes identiques dans des positions différentes. Si /v/ et /b/ sont dits en opposition, c'est qu'ils s'opposent phonologiquement en formant une paire minimale. Il existe donc deux phonèmes /v/ et /b/ distincts en français : ce n'est pas le cas de l'espagnol, où il n'existe qu'un phonème /b/, prononcé, du point de vue phonétique, entre [v] et [b] dans la plupart des cas (c'est-à-dire [β]), [b] dans d'autres cas.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :