Contexte (linguistique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Contexte.

Le contexte linguistique désigne tout trait linguistique présent autour d'un lexème, d'un morphème ou d'un phonème, et qui a ou non une influence sur lui. On différencie le contexte du cotexte (ou co-texte), qui désigne, pour un mot ou une locution donnée, l'ensemble des mots qui sont en sa présence (à l'écrit aussi bien qu'à l'oral). Le contexte pragmatique est, quant à lui, d'un tout autre ordre (voir ce mot).

Contexte phonétique[modifier | modifier le code]

Soit le mot ours, prononcé [uʁs]. Le contexte phonétique de la consonne [ʁ] est constitué de [u] et [s].

Le contexte phonétique est capital pour comprendre la structure phonétique des mots. Soit, par exemple, le mot médecin, prononcé [metsɛ̃] par élision du [ə] (« méd'cin »). Le d se prononce [t] à cause du contexte phonétique : le son [d], voisé, a pour contexte phonétique le son [s], non voisé. Le [d] est dévoisé par l'influence de ce contexte ; il s'assourdit et devient [t]. Une telle influence du contexte est désignée par le terme très important en phonétique d'assimilation (ici régressive, mais il existe d'autres types d'assimilations). On comprend donc pourquoi le mot médecin n'est pas prononcé [medsɛ̃] mais [metsɛ̃].

Contexte morphologique[modifier | modifier le code]

Contexte syntaxique[modifier | modifier le code]

Applications en communication et sociologie[modifier | modifier le code]

En communication et en sociologie, le contexte est important pour la bonne perception du sens d'un message.

Le contexte joue un rôle important dans plusieurs modèles de communication :

Voir aussi[modifier | modifier le code]