Olivier Métra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Olivier Métra
Portrait charge par André Gill

Jules-Louis-Olivier Métra, né à Reims[1] le et mort à Paris le [2], est un compositeur et chef d'orchestre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de comédiens, il était, de tous les compositeurs français de son style et de son époque, l'un des plus populaires. Tout le monde connaissait ses valses, polkas, mazurkas et quadrilles.

Il dirigea notamment les bals de l'Opéra-Comique, l'orchestre des Folies Bergère[2], les bals du Théâtre de la Monnaie à Bruxelles[2] et, finalement, ceux de l'Opéra de Paris[2].

À l'Opéra, il a donné le ballet Yedda, sur une chorégraphie de Mérante, représenté pour la première fois le .

Olivier Métra est inhumé à Bois-le-Roi, sa tombe monumentale est ornée d'un buste par Antonin Mercié. En 1907, la rue Olivier-Métra dans le 20e arrondissement de Paris prend son nom en hommage.

Littérature[modifier | modifier le code]

Marcel Proust fait allusion à la Valse des roses d'Olivier Métra dans Du côté de chez Swann : "Il trouvait ouverts sur son piano quelques-un des morceaux qu'elle préférait : la Valse des Roses ou Pauvre fou de Tagliafico (qu'on devait, selon sa volonté écrite, faire exécuter à son enterrement), il lui demandait de jouer à la place la petite phrase de la sonate de Vinteuil, bien qu'Odette jouât fort mal, mais la vision la plus belle qui nous reste d'une oeuvre est souvent celle qui s'éleva au-dessus des sons faux tirés par des doigts malhabiles, d'un piano désaccordé[3]."

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Au 5, rue Pavée-d’Andouilles (actuelle rue du Cadran-Saint-Pierre).
  2. a, b, c et d Marc Honegger, Dictionnaire de la musique : Tome 2, Les Hommes et leurs œuvres. L-Z, Bordas,‎ 1979, 1232 p. (ISBN 2-04-010726-6), p. 727
  3. Marcel PROUST, Du côté de chez Swann, Paris, Gallimard, 1987, p. 339

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article contient tout ou partie d'un document provenant du site La Vie rémoise.


Liens externes[modifier | modifier le code]