Nicolas Guy Brenet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brenet.
Nicolas Guy Brenet
Naissance
Décès
(à 63 ans)
Paris
Nationalité
Activités
Maîtres
Influencé par
Aethra montrant à son fils Thésée l'endroit où son père a caché ses armes. (1768), musée d'art du comté de Los Angeles.

Nicolas Guy Brenet, né le à Paris et mort dans la même ville le , est un peintre et graveur français.

Son fils est le graveur médailleur Nicolas-Guy-Antoine Brenet (1770-1846).

Biographie[modifier | modifier le code]

Nicolas Guy Brenet est d'abord élève de François Boucher mais subit l'influence de Nicolas Poussin, d'Eustache Le Sueur, de Guido Reni et de Charles Errard. On le reconnaît comme précurseur de Jacques-Louis David et comme annonciateur du futur style troubadour dans ses sujets d'histoire médiévale, commandés dans les années 1770-1775 par la surintendance des bâtiments du roi.

Élèves[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marc Sandoz, Nicolas-Guy Brenet, Paris, 1979.
  • Pierre Henri Darreau, « Nicolas-Guy Brenet et le renouveau de la peinture d'Histoire », dans L'Estampille - l'Objet d'Art, no 507, décembre 2014
  • Emmanuel Bénézit, Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, 1976, Tome 2, p. 297[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Brenet, Nicolas Guy (1728-1792), Painter, engraver », entrée du Dictionnaire Bénézit référencée dans la base Oxford Index.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :