Neil Jenkins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jenkins.

Neil Jenkins

Description de l'image  Neil Jenkins. Wales Grand Slam Celebration, Senedd 19 March 2012.jpg.
Fiche d'identité
Nom complet Neil Roger Jenkins
Naissance 8 juillet 1971 (43 ans)
à Church Village (pays de Galles)
Taille 1,78 m
Position demi d'ouverture
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
????-1999
1999-2002
2002-2003
2003-2004
Pontypridd RFC
Cardiff RFC
Pontypridd RFC
Celtic Warriors
? (?)
 ? (?)
 ? (?)
 ? (?)
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
1991-2002
1997-2001
Drapeau : Pays de Galles Galles
Drapeau : Lions britanniques et irlandais Lions
87 (1049)
4 (41)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Neil Roger Jenkins, né le 8 juillet 1971 à Church Village, est un joueur de rugby à XV gallois, évoluant principalement au poste de demi d'ouverture mais aussi au centre ou à l'arrière.

Il reste dans l'histoire du rugby gallois grâce à ses qualités de buteur et de jeu au pied, qui en font le second meilleur réalisateur de l'histoire du rugby mondial. Et ce, bien qu'il ne soit pas toujours le buteur désigné. Il détient le record de sélections pour le Pays de Galles avant d'être dépassé par Gareth Llewellyn. Il détient toujours le record du nombre de matchs disputés en tant que demi d'ouverture.

Carrière[modifier | modifier le code]

Neil Jenkins joue pour la première fois pour les Gallois en 1991 lors du Tournoi des Cinq Nations mais n'est pas sélectionné pour la Coupe du monde l'automne suivant. Il est positionné au poste de centre lors des premiers matchs du Tournoi 1992 et retrouve sa place d'ouvreur pour le dernier match contre Écosse. En 1994, il remporte le Tournoi des Cinq Nations qui échappe à son pays depuis 1988. Mais ce bon résultat est suivi par une déroute l'année suivante : cuillère de bois dans le Tournoi et élimination lors du premier tour de la coupe du monde. Il est alors remplacé au poste d'ouvreur par Arwel Thomas lors du Tournoi 1996 mais les résultats de l'équipe du pays de Galles ne sont pas meilleurs et, après trois défaites en autant de rencontres, Neil Jenkins retrouve sa place pour la dernière rencontre face à la France et le pays de Galles l'emporte 16 à 15.

En 1997, il participe à la tournée des Lions britanniques en Afrique du Sud, série victorieuse à laquelle il apporte sa part en marquant cinq pénalités lors du deuxième test, permettant aux Lions de battre les Springboks 18 à 15. Puis, lors de la coupe du monde de 1999, il dépasse le record de 911 points de l'Australien Michael Lynagh[1] et devient alors le meilleur réalisateur de l'histoire. Il franchira la barre des 1 000 points contre l'Angleterre lors de la saison 2001 pour atteindre le total de 1 049 à la fin de sa carrière[2]. Entre temps, il participe à une nouvelle tournée avec les Lions en Australie en 2001, tournée au cours de laquelle il obtient une quatrième sélection en rentrant en jeu lors du deuxième match, alors que le poste de demi d'ouverture est dévolu au jeune Anglais Jonny Wilkinson, qui battra en mars 2008 son record de points marqués en matchs internationaux[3],[4].

Club[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 87 sélections entre 1991 et 2002
  • 4 sélections avec les Lions
  • 1049 points en test (11 essais, 235 pénalités, 130 transformations, 10 drops) avec le pays de Galles + 41 points inscrits avec les Lions
  • Victoire dans le Tournoi des Cinq Nations 1994
  • record mondial de points inscrits (1049+41=1090)[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Article et photo de Neil Jenkins, sur bbc.co.uk
  2. (en) Bryn Palmer, « The ginger monster bows out », sur news.bbc.co.uk, BBC,‎ 12 mai 2003 (consulté le 28 décembre 2009)
  3. (en) « Jonny Wilkinson claims Test points record », sur telegraph.co.uk, The Telegraph,‎ 8 mars 2008 (consulté le 6 avril 2009)
  4. (en) « 2007-08 Wales Senior Squad Management: Neil Jenkins », sur www.wru.co.uk, Welsh Rugby Union,‎ 24 février 2008 (consulté le 6 avril 2009)
  5. (en) Article et statistiques de Neil Jenkins, sur bbc.co.uk

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]