Nebraska (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nebraska (homonymie).

Nebraska

Album de Bruce Springsteen
Sortie 20 septembre 1982
Enregistré Janvier 1982
Durée 40min 50s
Genre Rock
Producteur Bruce Springsteen
Label Columbia
Critique

Albums de Bruce Springsteen

Nebraska est le sixième album de Bruce Springsteen. Il est sorti le 20 septembre 1982 et fut classé troisième aux charts américains[1] et britanniques.

Cet album a la particularité d'avoir été enregistré sur un enregistreur bon marché à cassette chez Bruce Springsteen lui-même, le 3 janvier pour la plupart des titres[2]. Il assure la totalité des instruments apparaissant sur Nebraska (chant, guitare et harmonica).

Histoire[modifier | modifier le code]

Après le formidable succès mondial de The River et de la tournée qui suivit, Bruce Springsteen a besoin de s’isoler, loin de la foule, des photographes et de la pression qu’implique son activité musicale. Avec Nebraska, Springsteen va prendre tout le monde à revers, tant ses admirateurs les plus fidèles que les critiques et journalistes rock les plus aiguisés.

Alors que dans les couloirs de Columbia, sa maison de disques, on murmure de plus en plus quant à la sortie d'un nouvel album studio avec le E Street Band, Springsteen, lui s'isole chez lui, dans le New Jersey et écrit plusieurs chansons qu’il enregistre aussi tôt avec un magnétophone, seulement accompagné d’une guitare acoustique et de son harmonica. Les morceaux seront réenregistrés avec l'ajout du E Street Band, mais Springsteen ne se déclarant pas satisfait du résultat, préfère garder les versions brutes et arides du premier enregistrement, de peur que les textes ne disparaissent derrière la musique.

Nebraska s’articule autour de plusieurs thèmes. On y trouve ainsi des chroniques sociales et politiques propres à Springsteen comme la chanson titre qui narre la randonnée sanglante de Charles Starkweather et Caril Ann Fugate dans les années 1950, ou encore Johnny 99, tragédie d’un homme brisé condamné à 98 années de prison plus une autre année pour avoir tué un veilleur de nuit. Atlantic City, certainement la chanson la plus connue de l'album nous plonge au cœur de l’autre cité du jeu américaine (le pendant de Las Vegas, mais sur la côte est), d’un homme qui a perdu son travail, mêlé à la pègre et sans issue de secours dans la vie.

En fait, la chanson la plus connue de l'album n'est pas ici. En effet, la version originale de Born in the U.S.A. a été enregistrée par Springsteen pour cet album mais finalement pas retenue. On retrouve cette interprétation dans la compilation 18 Tracks et on réalise mieux à son écoute l'énormité du contre-sens commis par Ronald Reagan en la choisissant comme hymne de sa campagne de réélection en 1984.

Liste des pistes[modifier | modifier le code]

Tous les titres sont écrits et composés par Bruce Springsteen.

  1. Nebraska – 4:31
  2. Atlantic City – 4:00
  3. Mansion on the Hill – 4:08
  4. Johnny 99 – 3:42
  5. Highway Patrolman – 5:40
  6. State Trooper – 3:17
  7. Used Cars – 3:10
  8. Open all Night – 2:58
  9. My Father's House – 5:07
  10. Reason to Believe – 4:08

Singles[modifier | modifier le code]

Les singles extraits de l'album furent :

  • Atlantic City, N°10 aux États-Unis
  • Johnny 99, N°50 aux États-Unis
  • Open all Night, N°22 aux États-Unis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Classement au Billboard en 1983, sur allmusic.com
  2. NEBRASKA THIRTY YEARS LATER : Bruce Springsteen's Nebraska was recorded thirty years ago this week, mostly on January 3, 1982, at Bruce's home in Colts Neck, New Jersey ([1])

Liens externes[modifier | modifier le code]