Michèle Perello

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Perello.

Michèle Perello

Description de l'image  Silhouette-personne.svg.
Naissance 28 décembre 1942
Marseille
Nationalité France Française
Décès 10 janvier 2004 (à 61 ans)
Paris
Profession Actrice,
Mannequin
Films notables La Rose écorchée
Morgane et ses nymphes
Corps brûlants
Le Cri du désir
Le Transfuge

Michèle Perello, de son vrai nom Michèle Peirello, est une actrice française née le 28 décembre 1942 à Marseille et décédée le 10 janvier 2004 à Paris[1]. Elle est essentiellement apparue dans des productions érotiques des années 1970.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michèle Perello débute comme mannequin après avoir remporté de nombreux titres de miss : Miss Côte d'Azur, Miss Communauté, Miss Marseille, Miss Saint-Raphaël. Elle fait ses premières apparitions au cinéma en 1960.

Michèle Perello tient son premier rôle consistant au cinéma en 1970 face à Anny Duperey dans La Rose écorchée de Claude Mulot. Dans Morgane et ses nymphes, Bruno Gantillon déshabille l'actrice qui fait ensuite l'essentiel de sa carrière dans des films érotiques. Elle travaille notamment à trois reprises pour Christian Lara. Le réalisateur lui donne l'occasion de montrer, à trente ans, ses talents d'actrice.

Après avoir tourné des inserts destinés à « caviarder »[2] Le Cri du désir d'Alain Nauroy, l'actrice franchit résolument le pas du hardcore dans Corps brûlants de Christian Lara[3]. Dans ces deux films qui la mettent en vedette, elle tient, avec un égal bonheur, le rôle d'une initiatrice « à la fois étonnamment fragile et autoritaire à l'instant où elle cède à ses pulsions »[4]. Elle tourne aussi pour José Bénazéraf (Les Deux Gouines, Les Incestueuses ) et Serge Korber (Excès)[5].

Elle incarne en 1980 une des protagonistes du thriller d'Yves Prigent Le Transfuge. Dans les années 1980, elle refait quelques apparitions à l'écran dans des productions classiquescomme Urgence de Gilles Béhat[6] .

Dans les années 1960, elle fut la compagne de Hubert Wayaffe, animateur à Europe 1, avec qui elle a eu un fils, Richard.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Photographie[modifier | modifier le code]

  • 1971 : Parade (Royaume-Uni), n°1634, du 17 avril 1971 - couverture
  • 1971 : Rex (Royaume-Uni), n°16, 1971
  • 1974 : Daring (Royaume-Uni), juin 1974 - couverture

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michèle Perello sur cinefiches.com
  2. Pratique qui consistait a insérer des séquences hardcore dans des films tournés initialement avec des scènes de sexe simulées.
  3. Edgard Baltzer, Dictionnaire des films français pornographiques et érotiques en 16 et 35 mm, p. 211
  4. Edgard Baltzer, Dictionnaire des films français pornographiques et érotiques en 16 et 35 mm, p. 228
  5. Michèle Perello sur European Girls Adult Film Database
  6. Michèle Perello sur Cinema-francais.fr
  7. a et b Créditée comme Michelle Perello
  8. a, b et c Créditée comme Michèle Peirello
  9. Créditée comme Douka Perello
  10. Créditée comme Vanda Pérello

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire des films français pornographiques et érotiques en 16 et 35 mm, Serious Publishing 2011, sous la direction de Christophe Bier