Maurice Balfourier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Officier général francais 3 etoiles.svg Maurice Balfourier
Image illustrative de l'article Maurice Balfourier

Naissance 27 avril 1852
Paris
Décès 24 juin 1933 (à 81 ans)
Paris
Origine Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Général de division
Années de service – 1917
Conflits Première Guerre mondiale
Commandement 9e division d'infanterie
11e division d'infanterie
20e Corps d'Armée
36e Corps d'Armée
Distinctions Légion d'honneur
Croix de Guerre 1914-1918
Médaille interalliée 1914-1918
Médaille Commémorative de la Guerre 70-71
Médaille Commémorative de la Grande Guerre

Maurice Balfourier, né le 27 avril 1852[1] à Paris et décédé le 24 juin 1933[2] dans la même ville, était un général français.

Admis à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr en 1870, il devint général de brigade le 19 juin 1908, puis fut promu général de division le 22 juin 1912.

Il fut chef de la 11e division du 1er novembre 1913 au 29 août 1914, puis à la tête du 20e Corps dit le « Corps de fer », du 29 août 1914 au 17 septembre 1916, et enfin chef du 36e Corps. Durant la Première Guerre mondiale, il s'est distingué devant Nancy et à la bataille de Verdun.

Il est fait grand officier de la Légion d'honneur en avril 1916 puis grand croix en juillet 1931[3]. Décoré entre autres de la croix de guerre 1914-1918 et fait grand officier de l'Ordre de Léopold.

Une avenue de Paris fut nommée en son honneur dans le 16e arrondissement, l'avenue du Général-Balfourier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Grades[modifier | modifier le code]

  • 19/06/1908 : général de brigade
  • 22/06/1912 : général de division

Décorations[modifier | modifier le code]

Legion Honneur GC ribbon.svg Croix de Guerre 1914-1918 ribbon.svg World War I Victory Medal ribbon.svg
Medaille commemorative de la guerre 1870-1871 ribbon.svg Medaille commemorative de la Guerre 1914-1918 ribbon.svg

Intitulés[modifier | modifier le code]

Postes[modifier | modifier le code]

  • 25/04/1906 : chef d'état-major de la place de Paris.
  • 15/07/1908 : commandant de la 21e brigade d'infanterie et de la subdivision de région de Nancy
  • 21/10/1911 : commandant supérieur de la défense des places du groupe de Toul et gouverneur de Toul et commandant des subdivisions de région de Toul, de Troyes et de Neufchâteau
  • 31/01/1912 : commandant de la 9e division d'infanterie et des subdivisions de région d'Auxerre, de Montargis, de Blois et d'Orléans
  • 01/11/1913 : commandant de la 11e division d'infanterie et la subdivision de région de Nancy
  • 29/08/1914 : commandant du 20e Corps d'Armée corps de fer
  • 17/09/1916 : commandant du 36e Corps d'Armée
  • 04/03/1917 : en disponibilité
  • 12/04/1917 : placé dans la section de réserve

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

De 1918 à 1933, Maurice Balfourier est le président de l’Association Valentin Haüy au service des aveugles et malvoyants[4].

Notes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Côtes S.H.A.T.: 9 Yd 540

Liens externes[modifier | modifier le code]